Conçus et fabriqués par la société Rideworx Pty Ltd en Australie, les pare-mains renforcés de la marque Barkbusters sont aujourd’hui en test sur deux des motos de la rédaction Motard-Adventure.

On vous les présente

Avec à ce jour plus de 30 ans d’expérience sur le marché, les pare-mains Barkbusters jouissent d’une excellente réputation en Australie et à l’international, c’est pourquoi on s’est tourné vers eux pour équiper les Trails de l’équipe. Il s’agît de la Honda Africa Twin CRF1000L 2016 de Eotiel et de la Yamaha Super Tenere XTZ750 1991 de GalorV6, deux Trails dans l’âme qui s’y prêtaient bien.

Pour la France, la distribution se fait officiellement via la boutique SW Motech avec la possibilité d’acheter le tout en kit ou séparément. C’est très personnalisable en fonction de votre moto, vos besoins et vos goûts, nous y reviendrons un peu plus bas.

Contenu de la commande

Sur le site, vous pourrez choisir vos protège-mains Barkbusters en fonction du modèle exact de votre moto ou bien en kit universel si celle-ci n’est pas répertoriée.

Eotiel est donc parti sur un ensemble conçu spécifiquement pour la nouvelle Honda Africa Twin 2016 alors que GalorV6 a du se tourner vers le kit universel pour la Yamaha Super Tenere 750, avec le choix entre une fixation courbée ou droite. Sur les conseils de Barkbusters, c’est la fixation droite qu’il fallait pour sa moto.

Puisque notre objectif était de protéger le plus efficacement possible les motos en cas de chute en tout-terrain (… et pas que d’ailleurs !), nous avons choisi les modèles avec 2 points de fixation : en bout de guidon + derrière les commodos, pour un maximum de solidité.

Compter 105,90€ pour la configuration de GalorV6, dont 70,95€ du kit universel renforcé en aluminium (BHG-151) et 34,95€ pour les coques en plastique VPS avec déflecteurs inclus (VPS-003).
Et 141,25€ pour l’ensemble de Eotiel, à savoir 90,80€ du kit pour la Honda CRF1000L renforcé en aluminium (BHG-062) et 34,95€ pour les coques en plastique VPS avec déflecteurs inclus (VPS-003) et 15,50€ les petite protections supplémentaires (VPS-002).

A la réception, l’ensemble inspire confiance avec des barres de renfort de 1cm d’épaisseur sur 2cm de haut et les coques en plastique de très bonne facture.

 

Côté finition, nous aurions apprécié que la barre de renfort ait un fini poli sur certaines zones pour donner plus de cachet mais aussi pour masquer les petites « rides » laissées par les pliages en usine qui leur donnent cette forme. Un détail certe, mais qui peut faire toute la différence sur la moto 😉 GalorV6 s’est amusé par la suite à les polir lui même pour parfaire le tout !

On note que le kit universel comprend des adaptateurs pour les guidons de 14mm à 18mm de diamètre intérieur. Nous avons aussi reçu des déflecteurs pour une meilleure protection des mains (pluie – vent – froid) et Eotiel a eu en supplément des protections de bout de pare-mains en nylon renforcé. C’est cette petite pièce qui fera contact avec le sol et que vous remplacerez lorsqu’elle sera trop abîmée pour garder vos renforts aluminium intactes.

Mise en place sur les motos

Pour l’Africa Twin CRF1000L

Comme c’est un modèle spécifique à la CRF 1000 L, la mise en place était assez simple et la documentation fournie, largement suffisante.

Je n’ai pas rencontré de soucis particulier lors de mon montage, j’ai juste du forcer un peu sur la barre d’alu pour bien savoir mettre la vis comme il faut, on le voit d’ailleurs dans la vidéo que je chipote un peu.
Tout tombe bien en place globalement et je n’ai rien à redire à ce sujet, c’est top ! Le montage ne demande aucune compétence particulière.

 

Pour la Super Tenere XTZ 750

Etant donné que j’avais pour ma part un kit universel de montage, l’installation prenait un petit peu plus de temps et d’ajustements. En effet, j’ai eu à couper le bout de mes poignées de guidon au cutter pour pouvoir y insérer le système de fixation fourni à l’intérieur du guidon. Après un coup d’oeil sur la notice de montage, je mets alors en place le tout « à blanc » pour ajuster et finir le serrage ensuite.

Point important et sur lequel j’étais très sceptique, c’était de savoir si les protège-mains renforcés allaient toucher ma bulle de protection lorsque le guidon serait braqué à fond en butée… et malheureusement c’était le cas. Pour remédier à ça j’ai eu à relever les pprotège-mains un petit peu plus haut que la position normale ainsi qu’à pivoter très légèrement en arrière le guidon de la moto. De cette manière, il n’y avait plus aucun contact ni avec ma bulle haute ni avec l’entourage de mon compteur qui passait très près.
Dans les mois qui ont suivi, j’ai installé une rehausse de guidon de 2cm qui m’a permis ne réorienter mon guidon de manière naturelle.

 

Côté droit du guidon, j’ai aussi eu à déplacer légèrement la durite en sortie du maître cylindre de frein (desserrée légèrement et pivotée) pour savoir passer la seconde fixation du Barkbusters. Pas grand chose en somme.

Suite à ça j’ai enfin pu effectuer le serrage définitif où j’ai quand même du forcer un peu pour mettre le tout en face des trous. Mais pas de souci, l’aluminium étant un peu flexible, c’est finalement fixé solidement !

Tout ça pour dire qu’il ne faudra pas forcément s’attendre à un montage et un positionnement parfait si vous devez vous orienter vers un kit de fixation universel, mais ça se fait sans trop de problèmes. C’est évidemment du cas par cas et n’hésitez pas à contacter la marque au préalable si vous avez un doute sur le modèle à choisir.

 

Les nombreuses options disponibles

Nous vous en parlions plus haut, Barkbusters a prévu de nombreuses variantes pour protéger vos mains et votre moto. De la barre de renfort aux leds intégrées, voici la liste.

  •  il conviendra dans un premier temps de choisir si vous voulez ou non une protection renforcée (barre d’aluminium) avec au choix la version à 1 ou 2 points de fixation. Vous vous dirigerez alors vers un kit dédié à votre moto ou bien un kit universel à fixation droite ou courbée.
  • vient ensuite le choix de la coque de protection plastique suivant votre type de moto et si vous êtes plus « touring » ou « offroad » dans vos usages. Cinq versions disponibles : JET – EGO – VPS – STORM – CARBON.

Des déflecteurs à deux positions vous sont proposés pour le modèle VPS en test ici (c’est inclus d’office), ainsi que des renforts en nylon « skid plates » pour les VPS et JET, en option.

Pour amélorer votre visibilité, la marque dispose dans sa gamme de bandeaux à Led blancs ou oranges, adaptables aux versions JET, VPS et STORM. Une très bonne idée pour votre visibilité !

D’autres petits accessoires et pièces de remplacement sont également disponibles sur ce lien, ainsi que de larges protections BBZ en textile de type « manchons » pour les roadtrip moto en plein hiver.

Ce que l’on en pense à l’usage

L’avis de Eotiel

A l’usage, la protection au vent et à la pluie est meilleure par rapport à ceux que Honda propose d’origine, on est assez bien protégé mais je sens tout de même un tout petit peu d’air qui vascille au niveau de mon pouce, j’avoue que c’est préférable surtout en été.

Les protège-mains offrent une bonne protection contre la nature dans le sens où les branches, les hautes herbes, etc… ne viendront plus fouetter vos mains, c’est un réel confort en offroad et ce n’est pas négligeable !

D’un point de vue solidité, rien a redire pour le moment. La moto a fait deux petites chutes en offroad et les protège-mains n’ont pas bougé et bien entendu ont bien fait ce pourquoi ils sont créés… la protection des commandes au guidon.

Deux petits bémols : la finition de l’alu aurait pu être homogène, et le fait que le déflecteur bouge un peu lorsque je mets une pression dessus. Par contre en roulant, ça ne bouge pas du tout. Ce sont deux points négatifs qui n’en sont pas vraiment mais il fallait bien en trouver car rien n’est parfait.

Est-ce que je conseille ce produit ? Oui sans aucun doute ! Je n’ai d’ailleurs pas hésité à en racheter pour ma nouvelle moto comme vous le voyez ci-dessous :

L’avis de GalorV6

Sur la route, malgré la protection plastique moins importante que mes pare-mains d’origine Yamaha, je n’ai pas ressenti de différence sensible avec les déflecteurs des Barkbusters en position basse lorsque les températures avoisinaient les 15°. La pluie est suffisamment déviée jusqu’à votre poignet tant que vous gardez un minimum de vitesse et la position haute permettra d’améliorer encore ce point si nécessaire, surtout pour le froid en période hivernale.
Il n’y a que sur la voie rapide et par moins de 10°C que l’on commence à toucher leurs limites, et j’ai d’ailleurs comme astuce de poser mes doigts sur les leviers d’embrayage et de frein pour garder un maximum de protection au vent, ce qui retarde la sensation du froid. C’est très efficace !

 

Pour un maximum de ventilation, il suffira tout simplement de retirer les déflecteurs via les deux petites vis cruciforme, ou même mieux, de retirer totalement la protection plastique pour ne garder que la barre d’aluminium. Efficacité garantie !

En offroad, le fait que ces protège-mains renforcés vous englobent complètement les mains, les branches se retrouvent nettement déviées de votre chemin lorsque vous êtes coincé dans une ornière en longeant les arbres ou une haie d’épines ^^ on ne se fait plus gêner et les gants n’ont plus à subir ces abrasions de la nature. On passe alors en mode débroussailleuse, plus rien ne nous arrête.

Quant à leur solidité, j’ai pu la mettre à l’épreuve sur de nombreuses chutes comme en témoigne la deuxième vidéo en fin d’article ! La barre d’aluminium n’a jamais pliée mais seulement bougée un tout petit peu vers le haut ou le bas sur les chocs les plus violents. L’état des plastiques témoigne de mes chutes, dont la dernière en date assez violente et sur terre sèche comme du cailloux.

 

Si la barre d’aluminium vient à plier, ce qui ne m’est encore jamais arrivé, il sera préférable de la démonter du guidon pour mieux la redresser. Ça reste de l’aluminium donc ce n’est pas si compliqué à refaire à la maison. Je me suis occupé comme ça de ceux d’un ami, avec un peu de technique et un étau ça se fait bien.

Deux vidéos, une pour la présentation et une pour les crash tests !

La présentation en vidéo :

Le test de solidité :

Test des protège-mains Barkbusters VPS : pour vos mains et pour votre moto !
Les protège-mains Barkbusters sont un vrai investissement utile et préventif. En plus de protéger vos mimines des intempéries, ils font aussi une véritable barrière contre la nature dans les chemins en tout-terrain. Vous épargnez ainsi vos gants des agressions extérieures.

Mais au delà de ça, c'est la protection des commandes au guidon qui est très appréciable. Il n'y a plus à ce soucier des leviers de frein et d'embrayage qui sont parfaitement à l'abris sur la plupart des chutes que vous pourrez avoir.
Parfois même, vous minimisez le risque de casque de vos rétroviseurs qui ont moins de chance de toucher le sol. Cela reste assez variable d'une moto à une autre, je ne saurais que trop vous conseiller d'investir dans des rétrovieurs repliables par sécurité, du type Doubletake Adventure.

Les protège-mains aluminium Barkbusters méritent leur succès car la solidité est bien réelle. Attention à certaines copies chinoises qui peuvent suffire sur des motos très légères mais pas forcément sur des trails et maxi-trails qui pèsent nettement plus !
On a aimé
  • Ensemble très solide et efficace
  • Nombreux styles différents
  • Leds disponibles en option
On n'a pas aimé
  • Finition des barres aluminum
  • Déflecteurs qui présentent un léger jeu
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.