A cette période de l’année, certains ont déjà leur moto en hivernage mais les autres continuent de rouler par des températures fraîches sous le soleil ou par temps pluvieux. Pour ne pas finir avec les doigts engourdis et tout fripés, c’est le moment d’enfiler sa belle paire de gants mi-saison comme ces nouveaux Racer Mavis 2.

Après une période d’essai de 2 mois à 90% sur route et le reste du temps en tout-terrain roulant, voici mon avis sur ces nouveaux gants Racer Mavis 2 après avoir également expérimenté les premiers du nom depuis 2 ans déjà. De quoi pouvoir me faire un avis assez précis et avec le recul nécessaire sur ce nouveau modèle qui reprend dans les grandes lignes les spécificités du précédent en améliorant 2 points en particulier.

Présentation des gants Racer Mavis 2

La marque française développe des gants depuis 1927 et propose à ce jour une large gamme pour un tas d’activités et loisirs sportifs parmi lesquels la moto, le vélo, l’équitation, ou encore le ski. J’apprécie particulièrement cette marque pour la qualité et la diversité des modèles disponibles au catalogue. Il y en aurait même presque trop pour s’y retrouver facilement mais au moins il y en a pour tous les goûts et tous les usages !

 

Les Racer Mavis 2 viennent donc remplacer les Mavis premier du nom que j’utilise depuis 2 ans. Et première bonne nouvelle, le prix public passe de 109,95€ à 99,95€ sur cette version 2020.

On a donc des gants mi-saison avec une manchette longue qui offrent un peu de protection thermique et surtout une imperméabilité pour ceux qui roulent par tous temps. La doublure polaire Thermofit Control permet de conserver la chaleur du corps tout en préservant une bonne respirabilité, et la membrane DDS Ergodry laminée les rend imperméables (Direct Dry Solution).

Cette année, les Mavis 2 sont toujours majoritairement faits de cuir mais laissent place à un peu plus de textile de type Softshell entre autres. En effet, la manchette est à présent en textile dans son entièreté, ainsi que la grande languette velcro principale et les flancs de chaque doigt de la main à l’exception du pouce.

 

Du côté des protections, on garde bien sûr la certification CE 1KP – EN13594:2015. Cela garantit une protection contre l’abrasion supérieure à 4 secondes grâce au cuir renforcé aux zones stratégiques, ainsi qu’une coque de protection rigide sur le dos de la main et des renforts apposés au niveau des phalanges. Rien d’extravagant visuellement, ils jouent plutôt la carte de la discrétion.

Les Racer Mavis 2 sont disponibles dans un coloris noir unique très sobre et dans des tailles allant du S/7 au 3XL/12.

 

Test des gants mi-saison Racer Mavis 2

Enfilage, confort et praticité

Contrairement à ma paire précédente où la marque m’avait conseillé de prendre une taille au dessus (XL dans mon cas), j’ai choisi cette fois-ci la taille préconisée d’après le guide des tailles disponible sur leur site (donc L). Je préfère clairement cette taille L sur les Racer Mavis 2 qui colle parfaitement à ma morphologie. Les doigts ne sont pas trop longs, il n’y a plus cette petite zone de flottement que j’avais avec la taille supérieure que je trouvais dérangeante pour manipuler mes commandes ou un GPS. En lisant la petite notice fournie avec les gants, je lis même à l’inverse qu’il est préconisé de choisir une taille en dessous pour ce qui est des gants en cuir puisqu’ils vont se détendre à l’usage. A vous de voir.

On a deux fermetures velcro dont la première servira au maintien du gant sur la zone du poignet. Cette petite tirette est retenue dans la boucle par un élastique. C’est bien vu pour éviter qu’elle ne se retire de la boucle en plastique comme cela peut être le cas avec d’autres modèles. Et le gros velcro viendra fermer la manchette longue du gant en dessous ou par dessus votre veste suivant les conditions météo et vos préférences. Ces deux fermetures en velcro disposent d’une zone en caoutchouc sur le dernier centimètre pour faciliter leur manipulation.

 

Je regrette cependant que les velcros soient si proches l’un de l’autre, ils s’emmêlent parfois un peu lors de l’enfilage il faut le dire. Avec l’épaisseur de la veste lorsqu’on les porte par dessus, il arrive de devoir s’y reprendre à deux fois. J’ai connu mieux sur d’autres gants, même si ce n’est pas gênant outre mesure.

A l’intérieur, le confort est tout à fait honnête même si le revêtement polaire aurait pu être un peu plus doux comme pour la version précédente. On y perd un peu sur ce point bien qu’ils restent dans la moyenne. Rien ne gêne, en particulier au bout des doigts. Les coutures sont suffisamment bien faites pour ne se faire que très peu ressentir surtout après quelques heures d’utilisation. La matière s’assouplit un peu avec le temps et je les trouve de plus en plus agréables comme c’était le cas avec mes anciens au fil des mois. De même, la coque de protection rigide sur le dos de la main se fait totalement oublier, je ne la ressent absolument pas.

Les soufflets d’aisance présents au début de 4 des 5 doigts autorisent une flexion de la main sans effort pour enrouler les poignées de la moto ou manipuler mes valises. Les gants étant d’ailleurs relativement fins globalement, c’est aussi un moyen de garder une bonne préhension des commandes pour ceux qui comme moi ne sont pas à l’aise avec des gants hiver. Suivant votre modèle d’intercom, vous n’aurez pas trop de mal à le manipuler, c’est encore correct. Sur votre casque, vous serez capable fermer une boucle micrométrique mais pas une boucle double-D.

Nouveauté cette année, les Racer Mavis 2 sont enfin dotés de la fonction tactile sur l’index de chaque gant. Cela permet de manipuler son smartphone ou tout autre écran tactile du même type sans avoir à retirer les gants. Pratique pour prendre une photo lors d’un arrêt bref, passer un appel ou répondre de manière concise à un message. Il faudra par contre utiliser vos deux mains pour pouvoir zoomer et dézoomer sur une carte pour votre navigation puisqu’un seul doigt par gant est tactile. Il faut se limiter à des manipulations simples mais le tactile est bien sensible comme il faut.

Apport de chaleur, respirabilité et imperméabilité

Côté protection thermique, ce sont des gants mi-saison légers. Prenez en compte dans mes remarques que j’ai des protège-mains Acerbis X-Factory sur la moto qui dévient une partie du vent et donc le froid ressenti. Pas de poignées chauffantes cela dit.

 

N’étant pas frileux des mains, à titre indicatif, je les porte dès que les températures passent sous les 12-15 degrés, surtout si j’ai de la voie rapide à faire. Ils sont pour moi suffisants jusqu’à 5 degrés environ, après quoi j’ajoute simplement une paire de gants fins en soie en dessous pour compléter l’apport thermique. D’autres préféreront des gants hiver voire même des gants chauffants pour les gros rouleurs, comme les récents Racer Heat 4. Pour quelqu’un de plus sensible et sans protège-mains installés sur la moto, j’estime qu’ils seront utilisables par des températures comprises entre 8 et 20 degrés maximum suivant le type de parcours. 

Après plusieurs heures de port d’affilé, je trouve que ces nouveaux Racer Mavis 2 sont un peu plus respirants que la génération précédente. Les zones à présent en textile entre les doigts m’ont l’air d’être véritablement bénéfiques à l’usage. J’ai moins cette sensation des doigts qui collent quand je retire les gants, moins de sudation. Bonne surprise sur ce point. Toujours pas de soucis d’ailleurs lorsqu’on retire les gants après la balade, la membrane interne n’étant pas flottante elle reste fixe à l’intérieur du gant.

 

Enfin pour ce qui est de l’imperméabilité, je ne les ai jamais mis en défaut même sous de grosses averses prolongées comme on a eu ces dernières semaines à répétition. Au bout de quelques heures, l’intérieur laisse une sensation de froid et d’humidité puisque le cuir est gorgé d’eau mais rien n’a percé. Sur des courts et moyens trajets, rien de cela. J’ai même poussé le vice en mettant une main dans un ruisseau pendant une dizaine de secondes, l’eau ne passe pas.

Pour le séchage, évitez de les mettre trop près d’une source de chaleur, c’est déconseillé pour éviter que le cuir ne s’assèche. Laissez-les sécher à l’air ambiant dans la maison, une nuit devrait suffire la plupart du temps. S’ils sont sales, contentez-vous d’un lavage avec une microfibre humide pour ne pas altérer les matériaux et leur traitement. Une à deux fois dans l’année, je les nourris avec de la crème Nivea multi-usages, ça leur redonne un peu de souplesse. Ainsi, mes gants Racer Mavis 1 et 2 sont toujours en excellent état à ce jour, proches du neuf. Seuls les velcros s’altèrent un peu à long terme mais les coutures ne bougent pas.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter les gants Racer Mavis 2 sur Motoblouz Acheter les gants Racer Mavis 2 sur La Bécanerie

Test des Racer Mavis 2 : la polyvalence de gants mi-cuir mi-saison
Des bons gants mi-saison sont par nature polyvalents. J'entends par là qu'il ne faut pas en attendre une excellente respirabilité ni à l'inverse un gros apport de chaleur. Les gants Racer Mavis 2 se situent là, avec des performances justes et convaincantes pour un prix situé sous la barre des 100€ cette année.

La respirabilité se retrouve améliorée par rapport à la première version du même nom sans pour autant compromettre leur imperméabilité.
Seuls les serrages velcro pourraient être affinés à mon goût, et pourquoi pas l'apport d'un deuxième doigt tactile par gant pour permettre les fonctions de zoom sur une carte routière par exemple. Oui il existe des cartes papier mais sous la pluie ce n'est pas l'idéal n'est-ce pas 😁
On a aimé
  • Imperméabilité de bon niveau
  • Respirabilité améliorée sur cette version
  • Qualité de fabrication et durabilité
On n'a pas aimé
  • Les 2 serrages velcro qui s'emmêlent parfois
  • Tactiles sur un seul doigt par gant
  • Doublure polaire un peu moins douce
4.2Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.