La marque française Ixon, domiciliée en Sâone-et-Loire, est souvent nommée pour ses équipements aux bonnes prestations et à prix contenu. C’est d’ailleurs avec elle que j’ai commencé dans le monde de la moto à l’obtention du permis, avec un équipement que j’ai beaucoup apprécié durant plusieurs années.

Cela fait donc 3 mois que je porte cet ensemble veste et pantalon Ixon Crosstour à travers les saisons automne et hiver. Celui-ci est décliné en 3 coloris ainsi qu’en version femme avec une coupe largement retravaillée à leur morphologie. Voici ce que j’en pense 🙂

Présentation de l’ensemble Ixon Crosstour

Destiné à un usage Touring avant tout, le Ixon Crosstour est un ensemble de type 3 en 1, c’est à dire avec une doublure mesh fixe, une membrane imperméable amovible, et une doublure chaude indépendante amovible elle aussi. Cette modularité permet de l’adapter au mieux à toutes les saisons et toutes les conditions météorologiques.

 

Ce type de construction est souvent la plus appropriée pour contenir le prix de vente (contrairement à l’usage du matériau Gore-Tex par exemple) sans pour autant impacter la polyvalence de votre équipement. C’est clairement ce que je préfère utiliser et conseiller aux petits et moyens budgets pour être à l’aise toute l’année.

La membrane imperméable et la doublure chaude se fixent chacune à l’aide d’un unique grand zip de fermeture à l’intérieur de la veste, et par des boutons à passer dans des petits élastiques au bout des manches. Cela se manipule aisément et assez rapidement avec le coup de main.
Côté pantalon, c’est un zip à la taille pour la membrane imperméable, et un petit zip + des boutons pression pour la doublure chaude (moins rapide à la mise en place). Les deux se fixent en bas par des boutons dans des élastiques.
A noter que vous pouvez choisir de n’y fixer que l’une ou l’autre des doublures au choix, bon point pour la modularité.

 

Les membranes imperméables sont de type Drymesh, sans poche interne pour la veste. En ce qui concerne les doublures chaudes matelassées, celle de la veste est particulièrement travaillée et bien finie, avec un rabat thermique à l’avant pour parfaire votre protection contre le froid, une zone ventilée sous les aisselles pour favoriser la respirabilité, et 2 grandes poches de part et d’autre.

Praticité oblige pour un équipement Touring, le Ixon Crosstour n’est pas avare en poches de rangement. On en compte 3 à l’intérieur dont 1 certifiée étanche, et 4 à l’extérieur (non étanches), toutes de grande taille.
Le pantalon se dote de 4 poches (non étanches), dont deux de moyenne taille fermées par zip et deux plus spacieuses sur les cuisses.

Pour ce qui sera de la respirabilité en été, on y retrouve plusieurs zones nommées « Air Flow Process » qui sont classiquement des zip de ventilation accompagnés d’un bouton pression pour mieux les maintenir entrouvertes. On en compte 2 de 22 cm sur le torse, 2 de 13 cm sur les avant-bras, et 4 petites de 8 cm chacune dans le dos.

 

Un ensemble de qualité passe par des matériaux et des coques de protection de qualité. Le Ixon Crosstour soigne cette partie avec un textile principal en polyester Noxiguard 600D, renforcé en Riplan aux coudes et aux genoux, et avec des inserts en mousse au niveau des épaules. La veste et le pantalon étant certifiés CE EPI de « niveau urbain ».
A savoir que la veste et le pantalon peuvent se lier à l’aide d’un zip 270° afin d’assurer un parfait maintien, en particulier en cas de chute.

A côté de cela, on se réjouit de la qualité des coques de protection incluses, à savoir du niveau 2 pour les épaules, les coudes et les genoux, et la présence de protections de hanches de niveau 1. La dorsale étant en option comme c’est souvent le cas, il faudra vous en procurer une compatible pour l’insérer dans la poche prévue à cet effet.

 

Concernant son prix, il faut compter 249,90 € pour la veste Crosstour HP et 239,99 € pour le pantalon Crosstour 2 (prix publics conseillés), dans des tailles qui vont du S jusqu’au 5XL.

L’ensemble taille normalement, je n’ai pas eu de surprise à la réception. A signaler par contre que le Ixon Crosstour se porte assez près du corps, ce qui laisse peu de marge d’erreur. Envisagez éventuellement une taille au dessus si vous êtes du genre à préférer rouler avec des vêtements amples.

En route pour le test !

Lors de l’enfilage, prenez quelques minutes pour affiner la veste et le pantalon à votre morphologie grâce aux différents types d’ajustements possibles au niveau des manches et de la taille. Des lanières velcro viendront affiner votre taille pour garantir un bon maintien à haute vitesse et limiter l’infiltration d’air frais une fois sur la route. On apprécie cette veste qui descend généreusement à l’arrière, c’est très bénéfique, surtout à l’hiver.

 

Aspects pratiques et choix techniques

Sur toutes les images que vous apercevrez, vous me verrez porter le pantalon Ixon Crosstour avec les bottes par dessus celui-ci. Ce n’est pas un choix délibéré mais plutôt une solution par défaut. En effet, je me suis bien rendu compte que ce pantalon était plutôt destiné à un usage route en particulier lorsque j’ai voulu l’enfiler par dessus mes bottes Adventure (Forma Terra Evo). Ce sont les bottes les plus routières que j’ai à ce jour et il se trouve que, même si leurs protections plastique sont plus volumineuses que la moyenne, je n’ai pas réussi à fermer le zip du bas du pantalon par dessus.
Un lecteur confirme avoir réussi à l’enfiler par dessus des bottes Sidi Crossfire 2, comme quoi, c’est au cas par cas ! Cela ne devrait pas poser problème pour des bottes Touring évidemment.

Du côté des manches de la veste par contre, vous n’aurez aucun mal à enfiler une paire de gants à manchette longue par dessus ou par dessous, tellement l’ajustement possible est généreux. Tant qu’il ne fait pas un très grand froid, je suis plutôt du genre à les enfiler par dessous pour plus de discrétion. C’est loin d’être toujours possible, j’en étais donc ravi.

 

Pour continuer sur les bons points, la veste se fait très agréable avec un col en néoprène et une bonne flexibilité d’ajustement au niveau de la fermeture velcro, ainsi que par ses soufflets d’aisance aux coudes pour rendre les mouvements plus fluides à l’usage.
Le soin apporté à plusieurs niveaux, notamment par des ajouts de zones ergonomiques en caoutchouc, apporte aussi un agrément à la manipulation des éléments comme les sangles d’ajustement, les poches, et les tirettes des fermetures éclair. Cela facilite leur préhension.

Côté pantalon, j’émets un petit bémol pour ce qui est de la coupe au niveau des hanches. Sans les protections de hanches tout va bien, mais une fois celles-ci insérées, on se retrouve un peu trop à l’étroit surtout en position assis. Les plus fins d’entre vous seront sûrement moins impactés mais il aurait été intéressant d’y ajouter un peu de matière sur cette zone ou pourquoi pas des soufflets d’aisance afin de s’y sentir moins à l’étroit.

 

Sur cet ensemble Ixon Crosstour, les poches sont nombreuses mais… malheureusement toutes non étanches. Quel dommage ! Enfin si, il y en a bien une certifiée étanche sur le haut de la veste mais elle se trouve côté intérieur, non pas derrière le rabat mais bien à l’intérieur. Là aussi c’est un choix plutôt décevant car c’est la seule où je peux donc y mettre un appareil sensible comme un Smartphone ou une batterie externe par exemple, et qu’il faille donc ouvrir les boutons pression du rabat de la veste ainsi que la fermeture éclair principale pour y accéder.
Pour quelqu’un qui roule toute l’année, qui plus est dans une région assez pluvieuse comme ici, ça en devient vite pénalisant à l’usage malgré les nombreux rangements existants.

Même affaire pour la grande poche à l’arrière de la veste fermée par velcro (dimensions : 30 x 15 cm) qui servira à y stocker des objets plus volumineux comme la doublure chaude, une deuxième paire de gants, un masque de cross etc. La capacité de chargement de toutes les poches de cet ensemble Crosstour est très convenable, même si leur accessibilité est un peu limitée avec des gants je trouve, en particulier sur le pantalon. J’entends par là que l’entrée des poches est cousue de façon un peu juste pour y passer la main et pouvoir fouiller facilement le fond des poches. C’est plus facile à main nue.

 

Quelques éléments réflectifs améliorent votre visibilité de nuit, c’est toujours une attention bienvenue pour les rouleurs de nuit, surtout en période hivernale où les journées sont très courtes. Ce sont en fait les zones imprimées du logo de la marque Ixon pour la plupart, à savoir sur le torse, les épaules, le bas du dos, les hanches et le bas du pantalon.

 

Efficacité de la membrane étanche et de la doublure chaude

En termes de performances thermiques, les doublures imperméables Drymesh de la veste et du pantalon ont toujours su me garder au sec. Il faut évidemment bien penser à fermer la membrane à l’avant de la veste puisqu’elle dispose de sa propre fermeture éclair ainsi que d’un rabat par velcro pour parfaire la barrière anti-pluie. Après environ 2 heures de route sous une pluie intermittente, il n’y a rien à signaler.

Cette doublure permet également de faire office de coupe-vent, de telle sorte que je m’en contente sans problème à la mi-saison et que la doublure chaude reste ainsi dans l’armoire. Je précise que je ne suis pas spécialement frileux et que je porte généralement une protection plastron en dessous de la veste malgré que je sois en t-shirt il faut le dire. De ce fait, au delà des 8 – 10 C°, le fait de fermer toutes les aérations de la veste et du pantalon suffit à maintenir ma température corporelle.

 

A noter que la respirabilité reste correcte avec cette membrane étanche en place, d’autant plus si vous ouvrez ponctuellement les aérations de la veste lorsque vous évoluez longtemps en ville ou sur des petites routes de campagne. Cela favorisera le flux d’air et régulera la température interne pour ne pas surchauffer.

En dessous de ces températures ou suivant que vous rouliez beaucoup sur voie rapide, habillez-vous plus chaudement ou ajoutez la doublure thermique matelassée. J’ai ainsi pu rouler 45 minutes par des températures négatives sur voie rapide sans ressentir les limites du produit, vers les -2°C. Bien entendu, ces chiffres dépendent aussi de la protection offerte par votre moto et de votre façon de vous habiller. Ce qu’il faut en retenir, c’est que ces couches thermiques sont de bonne qualité pour en faire vraiment un ensemble toutes saisons.

A l’opposé, par temps chaud ou lors des quelques balades tout-terrain, on enlève les 2 couches et les zip de ventilation viennent alors apporter de l’air frais. Et c’est là que l’on constate les limites de cet ensemble Ixon Crosstour, puisqu’il est avant tout conçu et recommandé pour un usage routier, Touring.

 

Les ventilations du torse seront plutôt efficaces en fonction de la bulle de protection installée sur votre moto, mais celles des manches auraient pu gagner quelques centimètres pour bien faire. De même, les zip d’extraction d’air dans le dos (qui d’ailleurs sont un peu plus difficiles à manipuler du fait que les tirettes ne reprennent pas le même système ergonomique que les autres) offrent trop peu d’ouverture au textile de la veste. Il est d’ailleurs étonnant de les avoir divisées en deux de chaque côté par un point de couture car cela casse le flux d’air malheureusement.

Côté pantalon, c’est aussi un peu juste, qui plus est à cause du fait qu’il taille assez près du corps avec les protections de hanches insérées. Le textile a donc du mal à s’entrouvrir et à capter un bon flux d’air pour vous refroidir si votre vitesse n’est pas suffisante.

Après qu’on s’entende bien, globalement ce n’est pas si mal que cela, si tant est que vous rouliez sur route avant tout et avec peu de passages lents en agglomération en plein été par 30 degrés. L’ensemble Ixon Crosstour sera à l’aise pour vous maintenir à bonne température jusqu’aux environs des 25 degrés pour donner un ordre de grandeur si je devais me projeter.

 

J’ai bien effectué quelques sorties tout-terrain techniques avec cet ensemble comme d’habitude, mais en hiver cela facilite grandement les choses forcément. On s’y sent bien, et en cas de coup de chaud, la doublure thermique passe (de justesse) dans la poche arrière de la veste, et vous pouvez continuer convenablement votre sortie Trail à bonne température.
Enfin, plus que jamais, oui le blanc est très salissant 😀 . Étant donné que c’est un blanc pur sur ce coloris, la moindre tache de boue se verra fortement.

Au bout de cette période d’essai, il est important de noter que je n’ai pas eu à déplorer la moindre faiblesse de finition. Pas un fil ne dépasse, les velcros vieillissent bien, le textile est comme neuf après lavage, etc… 👍

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter l’ensemble Ixon Crosstour sur MotoblouzAcheter l’ensemble Ixon Crosstour sur Ixtem Moto

Test de l’ensemble Ixon Crosstour en vidéo

Test de la veste et du pantalon 3 en 1 Ixon Crosstour HP / 2 : la route est à vous !
Le bilan de cet essai de l'ensemble Ixon Crosstour est assez positif si on le prend pour ce qu'il est, à savoir un équipement Touring avant tout, utilisable pour quelques chemins roulants sans trop insister en plein été.
La protection offerte est de bon niveau, le nombre de poches et leur volume est intéressant, et les finitions sont de bonne facture.

Les bémols concernent surtout les poches qui ne sont pas étanches pour la quasi totalité d'entre-elles, c'est vraiment ce qui peut être pénalisant suivant votre région.
Et, dans une moindre mesure, les ventilations qui mériteraient d'être un petit peu plus généreuses, en particulier dans le dos et sur les cuisses.

Disponible au prix public de 489,89€ l'ensemble veste et pantalon, le Ixon Crosstour est un 3 en 1 proposé à un prix convenable. Ce n'est peut-être pas le plus complet sur ce segment mais il a du style et vieillit très bien dans le temps !
On a aimé
  • Construction 3 en 1 pour une grande polyvalence
  • Les nombreuses poches de rangement
  • Finitions de bon niveau et qui vieillissent bien
On n'a pas aimé
  • 1 seule poche étanche sur l'ensemble complet
  • Ventilations qui pourraient être plus généreuses
  • Hanches du pantalon un peu justes avec les protections en place
3.7Note Finale

3 Réponses

  1. Alain

    Bonjour Stéphane,
    Je viens de recevoir l’ensemble veste + pantalon.
    A propos du pantalon, avec des bottes Sidi Adventure 2, tout à fait possible d’enfiler le pantalon par dessus la botte.
    Pas encore testé et essayé, mais toutes tes remarques concernant la ventillation (veste et pantalon) sont correctes: pas suffisante par grosse chaleur.

    Répondre
    • Galor Offroad

      Bonjour Alain, merci pour ton retour intéressant à propos des bottes Sidi. J’ajoute cette information à l’article 🙂
      Bonne route ! ✌

      Répondre
  2. Olivier_Trail

    Bonjour Stephane
    Merci pour cet essai
    Tu parles d une veste ajustée pour ne pas dire serrée/fittée. Est ce du coup compatible avec le pirt d un airbag sous veste de la meme marque?

    Comment positionnes tu cette veste par rapport a la veste + pantalon RST Rallye II qui offre un meilleur tarif?
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.