Sidi n’est plus vraiment à présenter dans le monde de la botte moto car on peut le dire, c’est une pointure dans le domaine ! Du coup nous avons voulu tester leur haut de gamme, les Sidi Crossfire 3 SRS. Mais avant ça on se fait la présentation en bonne et due forme.


Partons un peu en arrière en 2005. Cette année là, Sidi a marqué les chemins de son empreinte avec la Crossfire 1 (SRS) grâce au système FLEX qui permet de mouvoir son pied plus facilement et aussi de changer certaines pièces de la botte, dont la semelle !

C’est en 2012 qu’une première évolution va sortir sous le nom de Crossfire 2 (SRS). Le gros défaut de la première itération était son étanchéité plus que médiocre. Pour les Crossfire 2, Sidi corrige la trajectoire en la rendant bien plus résistante à l’eau, en lui offrant une meilleure ventilation et bien entendu ils reprennent le système FLEX.

Maintenant que nous avons fait un petit bond dans le temps, revenons en 2017 pour découvrir pleinement ce pourquoi vous êtes ici, les Crossfire 3 SRS 2017 !

Présentation des bottes Sidi Crossfire 3 SRS

Le moment est arrivé, j’ouvre la boite et je découvre les bottes en gris / fluo, première impression superbe. Ça claque à la rétine, tout ce que j’aime ! En outre, vous trouverez dans la boite un petit guide technique avec tout ce que fait Sidi via ses différents modèles, mais surtout comment remplacer la semelle. En plus il y a un poster avec tout ce qu’il est possible de bouger / changer sur les bottes. C’est vraiment bienvenu tant ces bottes sont techniques !

Elles sont disponibles en 6 coloris : blanc / bleu / rouge fluo, rouge fluo / gris, blanc / noir / jaune fluo, noir, blanc et enfin noir / gris / jaune fluo, le coloris demandé en essai. Le tarif est annoncé à 509 € mais on les trouve déjà à un prix bien plus attractif.

Alors évidemment ce sont bien des bottes homologuées pour la route, elles répondent à la norme CE 89/686/EEC pour être précis.

Les Sidi Crossfire 3 SRS sont disponibles du 42 au 47, ce qui est un poil trop restrictif pour les plus petits pieds d’entre nous.

Aspect technique et protection

Commençons par la base. Les 4 boucles de serrages en aluminium sont très robustes, pour casser ça il faudra déjà y aller. Il y a 4 « lanières » réglables en plastique afin d’adapter les Crossfire 3 SRS à sa morphologie et de bien maintenir les bottes en place une fois enfilées.

Tant que nous sommes occupés à parler morphologie, les parties en plastique avant et arrière sont réglables via deux positions. Cela sera idéal pour ceux qui ont des mollets de Viking ou qui mettent des protections de genoux pour de l’enduro / cross. Pour modifier cela, il suffira d’utiliser un tournevis cruciforme.

Le revêtement interne est doux au toucher et il y a une bonne épaisseur assez aérée au niveau de sa structure, un gage d’une bonne respirabilité du pied à n’en pas douter. Pour englober tout ça, c’est une partie en TechnoMicro qui sera chargée de conserver la bonne étanchéité de la botte. Ce que nous ne manquerons pas de tester.

Au niveau de la protection, on peut dire que c’est du costaud. C’est une véritable armure de PU qu’il y a sur toute la botte, avec des parties renforcées bien entendu. Que ce soit le bout du pied, le talon, le tibia, les malléoles, le mollet, tout est protégé par du plastique en polyuréthane.

Il faut aussi savoir que toute la partie haute est remplaçable ainsi que le renfort à l’intérieur du pied. Celui-ci protégera en cas de glisse du cale-pied ou d’acrobatie aérienne. Autant dire que chez Sidi, ils sont contre l’obsolescence programmée !

Nouvelle botte ou évolution ?

En parcourant un peu le net, je me suis rendu compte qu’en fait c’est une véritable refonte compète que Sidi a fait sur ses dernières bottes haut de gamme !
Le système de ventilation a été revu afin d’être (en théorie) plus performant que les Crossfire 2 et ils ont développé une nouvelle technologie breveté : l’Hyper Extension Block.

Si j’en parlais au roi Burgonde, il me dirait : Qu’est-ce à dire que ceci ?! (Référence à Kaamelott)
En réalité c’est un système qui permet d’éviter l’hyper extension de la cheville, du coup de pied et du tendon arrière pendant la flexion. Pour faire plus simple, ça limite les mouvements afin de ne pas se blesser au niveau de la cheville.
C’est un gage de sécurité.

Autre grosse nouveauté sur les Crossfire 3 SRS, c’est la semelle. Avant elle était totalement amovible et il y avait en tout 17 vis pour la retirer. Maintenant seul le milieu peut être remplacé et il n’y a plus que 4 vis !
Pourquoi un tel système et ce changement me direz vous ?
En fait Sidi s’est rendu compte que ce qui s’usait le plus vite sur des bottes c’était le milieu de la semelle et pas l’entièreté… La marque a donc créé le système SRS (Sole Remplacement System) afin de contrecarrer cette relative obsolescence programmée habituelle. Donc pour 2017 ils se sont dit qu’on gagnerait du temps en n’ayant que 4 vis à retirer tout simplement.

D’autres nouveautés

Dans les autres « petites » nouveautés, nous avons noté que la Crossfire 3 SRS a une nouvelle forme anatomique qui offre en théorie un meilleur maintient de la cheville. Le design des plastiques a évolué, la coque de la semelle est plus haute afin que cette dernière soit plus en contact avec le sol ou les repose-pieds.
Il faut noter qu’il n’y a que le milieu de la semelle qui peut être changé, comme dit précédemment c’est la partie qui s’use le plus au final. Le talon reçoit un insert en polyamide afin de bloquer la semelle via cet endroit, et pour finir la souplesse à été augmentée au niveau de l’articulation de la cheville…

Enfin en terme de poids, Sidi affirme que la botte fait 1.97 kg, nous ne manquerons pas de vérifier cela lors de notre test.
En fait nous avons vraiment affaire à de nouvelles bottes.


Là tout de suite, je n’ai qu’une envie c’est d’y glisser les pieds ! Mais je me contrôle afin de pouvoir continuer à écrire ces quelques lignes… Bon s’en est trop, on se retrouve dans quelques mois afin de bien tester les bottes à fond !
J’y vais 😀

Une réponse

  1. Jules L

    Bonjour, sais tu si l’on peut trouver des pièces de rechange ( Slider, coques, …) et si oui où ça?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.