Lorsqu’on roule en Trail, par exemple, on peut parfois se poser la question des lunettes de cross. Un casque adventure c’est bien, mais en sortie tout terrain, un masque de cross est-il forcément bénéfique ? Je vais tenter de vous éclairer dans ce test du ProV Vision Base Iridum.

Ce masque de cross est mon tout premier à l’essai. Partant de là, je n’ai pas forcément tous les éléments en main pour une comparaison complète avec ce qui se fait chez la concurrence, mais j’ai pris soin de me documenter et d’aller voir en magasin. Mon but étant de guider les intéressés par ce genre de produit dans leurs questionnements sur ce que cela peut avoir de bénéfique et de contraignant à l’usage sur un casque adventure.

La marque ProV, d’où ça vient ?

ProV est en fait une des marques appartenant à la célèbre boutique en ligne d’équipement moto, à savoir Motoblouz. Nous l’avions mentionnée lors de notre article sur la visite des locaux de l’entreprise il y a quelques mois, et celle-ci est spécialisée dans la conception de produits dédiés au motocross, à l’enduro ou encore au quad.

Pour le moment, ProV ne compte qu’une dizaine de produits tout au plus, mais on espère que cela va se développer rapidement étant donné le rapport qualité/prix avantageux qu’on leur connait pour le reste (Dexter, DXR, Kooroom, et O4B). Passons en revue le masque ici présent.

 

Description du ProV Vision Base Iridium

29,90€ c’est son prix public, 25,90€ son prix le plus couramment constaté dans l’année. Avec ce tarif agressif, voyons ce que contient la boîte :

  • le masque en coloris noir (blanc ou jaune fluo disponibles en pack avec écran clair uniquement)
  • un écran iridium orange pré-installé (bleu en option)
  • et un écran clair

Oui, l’écran clair est aussi fourni dans le packaging de ce modèle « Vision Base Iridium » et ça c’est appréciable. D’ailleurs, les coloris blanc et jaune fluo de ce masque sont vendus 5€ de moins sans l’écran iridium s’il ne vous intéresse pas, ce qui fait tomber le prix à 19,90€.
Il n’y a pas de housse de protection incluse pour protéger le masque ou un écran lors du transport, ce qui aurait pu être pratique lorsqu’on ne sait pas à quelle heure on risque de rentrer au soir et qu’il fait trop noir pour garder l’iridium sur nos yeux.

 

Ses spécificités en détail

On constate que les écrans fournis sont prédisposées Tear-Offs. Un dispositif de films transparents à fixer par dessus l’écran via les petits tétons, qui pourront être retirés à la volée pour garder une bonne vision en toutes circonstances. Lorsqu’il sera trop sale, vous tirez sur la languette du film transparent et soit vous le jetez (sur terrain de cross, avec un ramassage en fin de séance/journée), soit vous le mettez dans la poche.
C’est un système assez controversé pour des raison écologiques évidentes, mais une des solutions pour luter contre ces Tear-Offs en plastique parfois jetés en pleine nature, c’est d’en choisir des modèles biodégradables. Le problème c’est qu’ils sont loin d’être disponibles pour tous les masques du marché. Alors nous concernant (traillistes et enduristes) le mieux est encore de les garder sur vous ou de nettoyer manuellement votre écran en s’arrêtant. Après-tout, ce n’est pas une course !

Le masque est amorti d’une mousse de confort simple. Pas d’empilement de couches de différentes densités, pas de mémoire de forme et autres… mais ça fait le taff bien qu’elle semble un peu fragile. Je vais y revenir un peu plus loin. Elle n’est pas remplaçable puisque collée sur tout le pourtour de la structure plastique du masque.

 

L’élastique est quant à lui réglable évidemment, et garni de trois bandes en silicone pour améliorer l’adhérence sur votre casque moto.

On constate une aération généreuse avec deux entrées d’air sur la partie supérieure du masque, et des perforations sur tout le pourtour pour réguler la température afin de limiter l’apparition de la buée.

Ci-dessous, je vous montre la teinte qu’apporte l’écran iridium. Il fonce très peu comme on le voit, bien moins que la majorité des écrans solaires rabattables que l’on peut retrouver dans les casques moto routiers pour vous donner une idée. Les couleurs virent globalement un peu au bleu/vert avec cet écran iridium orange.

 

Voyons maintenant ce qu’on peut en attendre

Mon usage est celui d’un motard en trail qui pratique occasionnellement des sorties en off-road avec sa moto de tous les jours. Et pour l’occasion, j’ai pu le tester durant 2 mois sur de nombreuses sorties route et tout-terrain sur deux casques adventure : le Nishua Enduro Carbone et le Nexx X-D1.

Les aspects bénéfiques

Clairement, le premier point que l’on nous vante avec les masques de cross et que je peux confirmer, c’est que ça respire ! A peine passé les 20-30 km/h que l’on ressent l’air frais qui rempli le casque, et ça c’est agréable. Plus besoin d’avoir une ventilation mentonnière de casque hyper aérée pour être bien.

L’autre point intéressant qui en découle, c’est que même lorsque vous voulez protéger vos yeux des projections ou de la poussière lorsqu’il fait très sec, c’est que vous êtes ainsi bien à l’abris tout en gardant une bonne respirabilité. Chose plus compliquée lorsqu’on doit fermer +/- totalement la visière rabattable d’un casque moto, on étouffe un peu lorsqu’on est en plein chemin un peu technique avec nos machines de 200kg et plus.

 

Sur les deux casques Nishua et Nexx, le masque ProV se place sans problème. Il est un tout petit peu plus facile à mettre et à enlever avec le Nishua qui a une plus large zone d’accès. Ce casque a d’ailleurs un autre avantage, c’est que je peux laisser la visière rabattable d’origine et la fermer totalement sans forcer par dessus le masque cross et sa sangle, alors que le Nexx apprécie moins. Je laisse un filet d’air sur celui-là dans ce cas.

L’intérêt de faire ce montage masque cross + visière rabattable, c’est qu’on peut ainsi profiter des avantages du masque de cross lorsqu’on est en chemin, mais limiter les problèmes de nuisances sonores ou de remous lorsqu’on prend de la vitesse sur une liaison entre deux chemins ou pour se rendre sur le lieu de la balade par exemple.

Ou encore, si vous aviez équipé le masque de cross avec l’écran iridium mais que vous n’avez pas l’écran clair avec vous et que la nuit tombe en fin de journée, il suffit de retirer le masque et vous reprenez la route en toute sécurité. Car effectivement, même si cet écran ne fonce que légèrement, il est déconseillé/interdit de nuit.

J’apprécie d’ailleurs ce teintage très léger qui le rend très exploitable même en milieu sombre, en sous-bois par exemple. Pas besoin de batailler avec dans la précipitation pour l’enlever comme je pouvais le faire avec ma visière solaire intégrée au casque, ici je n’ai pas été gêné dans 90% des cas.

Pour ce masque, la mousse de confort est très standard comme je le disais plus haut. Son confort ne m’a malgré tout pas posé problème dans l’absolu et c’est pourquoi j’en parle ici et pas dans le point suivant. C’est un masque à petit prix et on ne peut pas en demander de trop non plus. Il est évident qu’il y a mieux sur le marché, mais le confort est quelque chose d’assez subjectif et pour un trailliste qui ne fait que ponctuellement du off-road avec sa moto, ça fait bien le job !

Ses limites

Concernant les points faibles, il faut bien différencier dans mes remarques ce qui concerne ce modèle Prov Vision Base spécifiquement et ce qui est plutôt d’ordre général.

Par exemple, un masque de cross n’est pas très agréable pour rouler au delà de 90km/h. Déjà là, vous risquez de subir de gros remous du vent suivant la bulle de protection de votre moto, ou tout au moins des nuisances sonores qui peuvent à terme nuire à votre audition si vous ne vous protégez pas. Pire, sur autoroute c’est un calvaire. Par contre, en prenant soin de mettre des bouchons d’oreilles avant de partir, là je suis tranquille avec le bruit et il ne reste que la prise au vent qui est déroutante au début, mais on s’y fait finalement assez bien.

Rabattre la visière de votre casque si vous avez un casque adventure et que vous l’avez laissé dessus, c’est aussi une solution. Particulièrement intéressant si vous faites une sortie tout-terrain avec un enchaînement de nombreuses portions roulantes à 80km/h et plus, ça arrive ^^

 

Un point qui risque d’en déranger certains, c’est l’angle de vision. L’utilisation d’un masque de cross pénalise forcément un peu. Ce n’est pas quelque chose qui choque de suite, mais lorsqu’on fait une grosse sortie avec et qu’on l’enlève pour par exemple reprendre la route avec la visière classique du casque, on fait wow… quand même ! Et pourtant, ce ProV Vision Base ne semble pas si mal du tout par rapport à la concurrence un peu plus chère d’après ce que j’ai pu constater en magasin, donc on peut considérer que c’est un désagrément assez courant.

Pour ce modèle, je pense que la zone à améliorer est celle qui surplomb le nez, il y a matière à réduire cette portion pour moins avoir cette sensation de loucher parfois. Je précise que ce n’est pas quelque chose qui moi personnellement m’a vraiment dérangé à l’usage, mais c’est le cas d’autres personnes avec qui j’en ai touché quelques mots.

Concernant la buée, j’ai été globalement très satisfait. Il n’y a que si vous le gardez sur vous quelques minutes à l’arrêt (suivant le contraste de température corps/extérieur) que ça finit par arriver un peu. Mais globalement ça repart assez vite en roulant, en espérant que le chemin ne soit pas trop technique pour que vous puissiez prendre la vitesse suffisante suite à ça.

 

Le seul souci que j’ai rencontré mais qui est finalement une erreur de ma part, c’est que j’avais laissé en place la grille totalement ventilée du casque Nexx X-D1. Et que lorsque j’enlevais le masque de cross à l’arrêt pour le mettre à l’avant du casque comme sur la photo ci-dessus, le fait de respirer/parler amenait directement de la buée à l’intérieur du masque qui était ensuite très embué. Je n’ai pas du tout constaté ce souci lorsque j’utilise la ventilation de base en position fermée ou avec le casque Nishua qui ne ventile pas vers la bouche mais plutôt vers la visière, donc tout va bien dans ces cas là.

Ah oui, évidemment un masque de cross n’aime pas la pluie ! On finit par avoir la barbe mouillée, sans parler du fait qu’à 90 – 110 km/h ça commence à piquer lors de l’impact sur le visage 😀 et au bout d’un moment, l’eau s’infiltre par la mousse à l’intérieur du masque pour créer un petit réservoir d’eau au bas de l’écran ^^ De plus, si la pluie arrive alors que vous êtes à basse vitesse dans des chemins techniques, la buée risque de s’inviter plus vite que d’habitude.

Dernière précision, ce modèle n’est pas compatible avec les lunettes de vue, c’est purement impossible quel que soit le style de vos lunettes. Il faudra s’orienter vers un autre modèle si vous êtes concerné.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le masque ProV Vision Base Iridium sur Motoblouz

 

A retrouver également en vidéo (pour débutant)

Test du ProV Vision Base Iridium : pourquoi pas un masque cross ?
Globalement au regard du prix, j'avoue que c'est un masque qui m'a conquis. L'écran clair fourni de base est bienvenu et je n'ai pas constaté d'usure particulière pour le moment, à propos de l'élastique ou de l'écran après quelques nettoyages. Des micro-rayures peuvent apparaître si vous le nettoyez avec quelque chose de trop abrasif ou avec vos gants moto en chemin, assez prévisible en somme...
Si l'angle de vision pouvait être amélioré ce serait la cerise sur le gâteau.

Disponible à moins de 30€ chez Motoblouz (uniquement), il permettra aux pratiquants occasionnels de tout terrain en trail de profiter à moindre coût d'un bon niveau de ventilation et d'un look bien sympathique qui plus est.
ON A AIMÉ
  • Deux écrans fournis
  • Bonne ventilation
  • Qualité globalement satisfaisante
ON N'A PAS AIMÉ
  • Champ de vision pas optimal
  • Pas compatible avec des lunettes de vue
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.