Après 4 bons mois d’essai, voici mon retour d’expérience sur le Nexx X.WED2, un casque particulièrement attendu tant son prédécesseur, le Nexx X.D1, était apprécié par ses propriétaires (dont moi 🙂).

Vous avez sûrement déjà vu ce casque dual sport sur la tête de nombreux motards en trail, sur ma tête (car je possède un Nexx X.D1 vert kaki mat depuis 3 ans), puisque sa première itération, sortie il y a plus de 5 ans, était très populaire.

Avec un historique pareil, la marque portugaise se devait de réussir pour ne pas décevoir les aficionados du modèle. Alors que vaut ce Nexx X.WED2 après 7000 km parcourus avec ? Fait-il mieux que son aîné ? C’est que nous allons voir ensemble !

Déballage et contenu de la boite : toutes options de série

Au déballage, on découvre que Nexx n’est, une fois encore, absolument pas avare sur les accessoires fournis le casque. Concrètement, en plus du casque fourni dans sa housse, on retrouve :

  • un Pinlock MaxVision 70D à monter,
  • une extension de casquette avec la visserie de fixation,
  • une ventilation menton à haut niveau d’aération,
  • un support de caméra pour le dessus du casque,
  • des plaques plates de remplacement pour les côtés du casque afin fixer une caméra ou des lunettes enduro Quick Strap,
  • des ergos pour ajuster les mousses à son visage,
  • une vis de casquette supplémentaire,
  • des plaques de fixation pour un usage du casque sans casquette,
  • un support pour adapter l’intercom X-Com de la marque,
  • une housse de transport pour l’écran (en cas de retrait de ce dernier pour un usage du casque en mode « enduro »),
  • la notice avec des stickers.

 

C’est donc ultra-complet, Nexx fournit absolument tout sauf son intercom X-Com qui est lui vendu en option (au prix public de 249,99€).

Présentation et finitions : c’est le même mais en différent

Au premier coup d’œil, on repère directement sa filiation avec le X.D1 puisque le Nexx X.WED2 ressemble à s’y méprendre à la première génération.

Et c’est tant mieux car j’étais personnellement fan du look badass de ce casque, surtout dans cette déco Hill End du plus bel effet. Nexx a conservé ce design particulièrement agressif et caractéristique que j’affectionne. Au final, c’est un peu comme le Mercedes Classe G ou le Jeep Wrangler fraîchement renouvelés si l’on fait un parallèle avec l’automobile : c’est le même mais en différent, car on ne change pas un design général lorsqu’il devient iconique.

 

Si l’on se rapproche, on constate qu’il n’y a presque aucune pièces communes avec l’ancien modèle, pratiquement tout a été changé ou modifié.

Côté calotte, on retrouve toujours une solution faite en X-Matrix qui est un mélange de fibre de verre multiaxiale, de fibres organiques 3D,
de fibres spéciales en aramide multiaxiale et de renforcement en carbone. En français cela signifie un casque protecteur, au poids relativement contenu puisqu’il pèse 1550g, et qui surtout est disponible en 3 tailles de calotte : une première allant du XXS au S, une seconde du M au L, et une troisième du XL au 3XL.

Pour moi qui met du XS, j’ai spécialement apprécié cette nouveauté qui me permet de ne pas avoir un casque énorme sur la tête comme vous pouvez le voir sur les photos.

Dernier détail à signaler concernant la forme de la calotte,  la zone du menton a été spécialement conçue pour réduire les blessures dans la poitrine qui seraient
provoquées par des collisions frontales, grâce à sa forme arrondie et évasée sur le bas.

L’écran au large champ de vision panoramique est fait en Lexan pour une solidité accrue en cas d’impact et est doté d’un Pinlock très large, bien appréciable pour rouler par tous les temps. L’étanchéité se fait grâce à un verrouillage central ne nécessitant pas d’effort pour l’ouverture et la fermeture. On notera tout de même que les crans intermédiaires sont peu marqués.

 

Derrière l’écran se cache un écran solaire déployable grâce à la glissière située sur le dessus du casque. Un clic de sécurité vient signaler le blocage de cet écran en position ouverte ou fermée. Il est plus efficace et descend un peu plus bas que sur l’ancien modèle mais j’aurai tout de même apprécié qu’il descende encore de 5 à 10 mm supplémentaires pour une couverture maximale.

 

Sur le dessus, la casquette a été largement modifiée afin d’obtenir un profil beaucoup plus aérodynamique grâce à de nouveaux trous et une forme plus travaillée. Elle devient d’ailleurs réglable en inclinaison en dévissant simplement la vis du dessus.

Pour ce qui est de l’aération du casque et de son aérodynamisme, Nexx a là aussi retravaillé l’ensemble en proposant désormais 4 entrées d’air à l’avant et 2 sorties à l’arrière. L’aération au menton est réglable sur 2 positions, et les 3 entrées d’air situées au niveau du front sont quant à elles réglables sur 3 positions.

Point de détail à signaler, si l’aération classique n’est pas suffisante, elle peut être retirée pour s’interchanger avec une grille plus efficace encore.

 

Enfin pour terminer ce tour de l’extérieur, on remarquera la présence de zones réfléchissantes sur l’avant et l’arrière du casque pour une visibilité nocturne accrue.

Attaquons maintenant le dessous et l’intérieur du casque. On découvre ainsi un système de fermeture en double D que je préfère personnellement au système micrométrique. J’ai en effet ma glotte qui ressort assez fort, ce qui me provoque souvent une gêne avec le micro métrique, que je n’ai pas avec du double D.

De chaque côté des mousses, on apercevra 2 tirettes rouges servant au système d’extraction d’urgence des mousses latérales appelé Emergency Strap V2, qui est une solution brevetée de Nexx.

 

En parlant des mousses, la finition et la qualité sont là aussi excellentes. Les matériaux, les coutures font robustes, et le tissus X.Mart Dry anti-allergique et anti-transpiration est agréable au contact de la peau. L’ensemble de ces mousses est bien entendu amovible, ajustable, et lavable.

 

Les finitions sont donc d’un très bon niveau dans l’ensemble bien que j’ai eu quelques soucis sur mon premier exemplaire. En effet, mon premier Nexx WED.2 était un des tout premiers exemplaires produits juste après l’incendie qui a ravagé leur usine. Cela est venu fortement perturber la production du casque fabriqué au Portugal à mon humble avis. J’ai eu, sur ce premier modèle, au bout de 2 mois, un soucis au niveau de la visière solaire qui ne s’ouvrait pas jusqu’au bout (puis a fini par casser), ainsi qu’un léger décollement du caoutchouc d’embase. Cependant, le service après-vente a bien fait son office et m’a renvoyé un casque neuf après une prise de contact avec eux (et je leur ai renvoyé le casque défectueux).

Sur mon nouveau modèle, je n’ai plus eu ces soucis et j’ai remarqué que la finition s’était améliorée. C’est donc de bon présage pour les futurs propriétaires.

Usage sur route

Passons maintenant à mon retour d’expérience sur route avec le Nexx X.WED2, qui fut très positif. Nexx a gardé les bonnes recettes de l’ancien modèle.

Le champ de vision, très ample en largeur et en hauteur, permet de ne rien manquer sur la route et limite les mouvements de tête. J’ai eu l’occasion de rouler sous la pluie, sous des températures fraîches, et le Pinlock ainsi que le joint d’étanchéité ont bien fait leur office. Je n’ai pas eu de buée sous le froid ni de coulées d’eau dans le casque sous la pluie.

L’écran solaire sur route se manipule facilement avec des gants été et hiver grâce à l’ergo ressortant sur la glissière. Il est efficace en terme de protection sans non plus être le plus sombre que j’ai pu connaître. Cependant, ce dernier est tout de même un peu plus sombre que sur l’ancien modèle et permet de rouler avec un soleil de face.

Ce que j’ai le plus apprécié sur ce nouveau modèle Nexx X.WED2, c’est la réelle efficacité des aérations par rapport au X.D1. On sent qu’il y a eu un gros travail de fait sur cette partie. Tout d’abord, l’ouverture de l’aération de mentonnière se fait maintenant en appuyant sur le bas de la plaque, générant une ouverture sur le haut, près de l’écran. Cela permet ainsi à l’air de rentrer malgré la présence d’une bulle de protection sur la moto.

La nouvelle aération frontale qui fait son apparition est particulièrement efficace et vous ressentez bien le flux d’air passer sur le dessus de votre crâne pour ressortir par les extracteurs arrières, surtout lorsqu’elle est ouverte au maximum.

Si ce n’est pas assez, les 2 aérations frontales supplémentaires viennent apporter un flux d’air encore plus conséquent.

Cet ensemble permet ainsi de rouler bien aéré même en cas de fortes chaleurs comme j’ai eu le cas ces dernières semaines, avec des températures montant jusqu’à 37°C à l’ombre. Il suffit de passer les 20 km/h pour commencer à ressentir les effets.

 

Bien entendu, si vous ouvrez toutes les aérations sur autoroute ou sur départementale, avec en plus la casquette et l’extension de casquette montées (en gros le pire possible en aérodynamisme), l’isolation phonique en pâtira et le casque sera plus bruyant. Cela reste supportable sur départementale mais, sur autoroute, on a les oreilles qui sifflent un peu après un trajet de 2h à 130 km/h sous cette configuration grande casquette montée et aérations ouvertes au maximum.

En parlant de confort acoustique, le Nexx X.WED2 se débrouille là aussi très bien je trouve. Ce n’est pas le plus silencieux de sa catégorie (on n’est pas au niveau d’un Schuberth E1 qu’on soit clair) mais je peux rouler avec sur autoroute sans devoir mettre des bouchons d’oreilles. La casquette ne prend pas trop le vent (sauf en cas de grosse tempête) et les aérations fermées ainsi que les mousses internes permettent de bien couper le bruit.

L’aérodynamisme global et le poids ressenti sont là aussi parfaitement acceptables pour moi et je peux rouler sans difficulté 15h d’affilé sur 2 jours sans avoir de grosses douleurs au niveau de la nuque ou des oreilles. On a quelques tremblements du casque sur autoroute à cause de la casquette mais c’est très contenu.

Si malgré cela vous souhaitez plus de calme et de confort, vous pouvez également ôter la casquette et transformer le Nexx X.WED2 en casque plus routier. Il suffit de 2 minutes pour démonter la vis et les ergos latéraux afin de libérer la casquette et les remplacer par des caches plastiques spécifiques.

 

Une fois transformé, le Nexx devient un casque au look sport GT doté d’une excellente pénétration dans l’air. Cela ne vibre pas, les bruits de vent diminuent et le poids ressenti également. Je vous conseille cette configuration si vous comptez traverser la France par l’autoroute pour atteindre votre destination.

Usage en offroad

Pour cet usage, là aussi le Nexx X.WED2 peut se muer en casque « enduro » grâce à plusieurs configurations envisageables selon la météo ou vos préférences.

On peut en effet lui retirer son écran pour l’utiliser avec un masque de cross (l’ouverture est très large), lui poser une grille au menton pour un flux d’air permanent et continu, lui retirer sa large bavette, l’utiliser avec l’écran et la grille de menton, etc. Bref vous l’aurez compris, il est complètement malléable et peut être adapté au gré de ses envies.

Je m’en suis servi sur diverses occasions et raids offroad : March Moto Madness, Trail Raid Beach (500 km d’offroad sur 2 jours), sortie d’une journée sur 250 km de chemins sous 30°C, traversée de la Belgique sur 2 jours par le biais de la trace du Trans Euro Trail (70% route, 30% offroad) sous 37°C … et à chaque fois, je me suis senti très à l’aise avec. Les mousses maintiennent bien la tête mais ne font pas trop transpirer, l’extension de casquette est un vrai plus à monter pour ce genre de situations, et la grille d’aération couplée à un retrait de la bavette fait la différence en permettant d’avoir une excellente ventilation du visage.

Pour rester au frais, je roulais également régulièrement avec la visière ouverte et l’écran solaire déployé. La visière ne bouge pas en conduite offroad et l’écran solaire protège correctement les yeux du soleil ainsi que des projections légères au guidon de ma Tiger. Si vous roulez avec des potes sur terrain bien sec et que vous n’êtes pas premier, vous mangerez la poussière et la solaire ne suffira plus par contre. Il faudra fermer la visière !

 

Point de détail que j’ai apprécié, lorsque la bavette est retirée, il est possible de boire au tuyau de son sac d’hydratation sans devoir retirer son casque.

Et c’est tant mieux, car lorsqu’il fait vraiment très chaud (plus de 30°C), je trouve que les mousses de joues ont tendance à se détacher trop facilement lorsque l’on retire le casque. C’est bien ajusté, mais avec la chaleur et le système d’extraction d’urgence des mousses, les clips de fixation ont tendance à légèrement se déclipser dans ce genre de situation. On n’est en pas non plus à se retrouver à avoir les mousses qui sortent du casque à la moindre sortie de tête en sueur, soyons mesuré. Cela prend 10 secondes à reclipser mais c’est un cas spécifique à signaler.

Nettoyage et Entretien

Lorsque le casque a bien mangé la boue, la poussière et les insectes, il suffit d’une micro fibre et de l’eau pour le nettoyer. Le nettoyage se fait sans difficulté. Tout est démontable, ce qui permet d’atteindre tous les recoins.

La décoration ne se griffe pas facilement même lorsque l’on se prend des branches. La visière en Lexan est lui aussi bien solide et ne se griffe pas facilement. Mon modèle s’est pris pas mal de cailloux et de branches dans la visière sans la marquer.

Le seul point où je ne suis pas convaincu à 100% est le système de changement rapide de visière de la marque appelé X-Lock. En effet, il est très facile de retirer cette visière, tout se fait à la main sans forcer. Par contre, remettre la visière, c’est une autre paire de manche. J’ai toujours peur de casser les petit ergos de verrouillage. J’aurai préféré un système de déverrouillage via une tirette sur le casque même.

 

Il n’y a rien d’insurmontable mais cela file toujours quelques sueurs au début tant que l’on a pas bien intégré la technique de remise en place. Heureusement, la notice est claire sur la procédure donc je vous conseille de bien la lire.

Prix, tailles et coloris disponibles

Comme pour l’ancien modèle, le Nexx X.WED2 fait le plein de versions avec 17 coloris différents !

On retrouve 9 coloris unis au prix public de 399.99€, 3 sous la déco Hill End (mon modèle d’essai) à 449.99€, et 3 sous la déco X-Patrol à 449.99€ également.

Le choix de la taille est là aussi très large avec 8 tailles différentes allant du XXS au 3XL. L’air de rien, cela fait quand même 136 modèles différents à gérer pour le fabricant 😁

Sachez que cela taille assez grand. Je me retrouve à devoir mettre du XS alors que je mets du S voire du M habituellement chez d’autres équipementiers de casque.

Le prix est bien placé à mes yeux quand on le compare à d’autres modèles dual sport de gamme équivalente sur le marché, surtout au regard de la qualité globale du casque, la foultitude d’accessoires fournis et les multiples configurations possibles.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le casque Nexx X.WED2 sur Motoblouz Acheter le casque Nexx X.WED2 sur Ixtem-Moto

 

Le test du Nexx X.WED2 en vidéo

Test du casque Nexx X.WED2 : la polyvalence par excellence
En conclusion, j'ai vraiment été conquis par ce casque qui est mon coup de cœur de cette année 2018.
Bon en tout, mauvais en rien, sans jamais non plus être le meilleur. C'est la définition même du concept de la polyvalence.

Au final, il est un peu comme un trail. Il sera capable de bien se débrouiller partout sans jamais atteindre l'excellence dans chaque catégorie. Et c'est bien tout que l'on souhaite lorsque l'on part à l'aventure, à savoir : une capacité à s'adapter à toutes les situations.
ON A AIMÉ
  • Le look toujours aussi badass
  • Les aérations performantes
  • La modularité et la richesse des acccessoires inlcus
ON N'A PAS AIMÉ
  • Le système de retrait de la visière
  • L'écran solaire aurait pu tomber un peu plus bas
  • Les mousses de joues qui se détachent lorsqu'on retire le casque et qu'il fait très chaud
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.