En fonction de la moto, de la place disponible ou tout simplement du volume de chargement désiré, un sac à dos peut s’avérer un achat très pratique pour du petit transport quotidien ou d’un weekend. On teste le SW Motech Drybag 300, un sac à dos dédié à la moto.

SW Motech c’est une marque basée en Allemagne à Rauschenberg qui connait un certains succès depuis plusieurs années, notamment en proposant une large gamme de produits dédiés à la bagagerie souple et rigide. Les produits se diversifient largement et peuvent équiper aujourd’hui un grand nombre de motos aussi bien roadster, routières, que trail ou encore scrambler.

Le tour du produit

 

Le bagage présenté ici est un sac à dos totalement souple qui, une fois vide, prendra un minimum de place pour être stocké.
Il est d’ailleurs livré avec une fine housse textile pour savoir le caler plus facilement dans un coin.

Le matériau principal utilisé est le tarpaulin, c’est à dire une trame en tissu polyamide noyée entre deux couches de PVC. Il lui permet d’être parfaitement étanche et résistant à la fois pour savoir l’emmener par tous temps à moto (et pas que d’ailleurs). Ce matériau le rend aussi facile d’entretien puisqu’il se nettoie aisément après une sortie off-road à l’aide d’une microfibre humide. C’est bien plus pratique et plaisant que de devoir laver à l’eau un sac totalement textile, aussi waterproof soit-il.

 

Là où je reste plus dubitatif, c’est sur la durabilité du tarpaulin employé sur ce sac. Autant il semble clairement résistant à l’arrachement comme le veut ce matériau de par sa nature, autant il peut paraître un peu léger pour encaisser de nombreux pincements ou petites coupures que vous pourrez lui faire subir, par des manipulations un peu hasardeuses ou un simple accident.
Attention donc à ceux qui en feraient un usage très régulier et surtout un peu rude, mais bien entendu il fera le job si vous en prenez un minimum soin.

Aussi, j’ai remarqué qu’au bout d’une dizaine d’utilisations des fibres de polyamide commençaient à apparaître nettement au niveau des jointures. Aussi bien sur le sac à dos que sur mon sac de selle SW Motech Drybag 350 plus ancien. Cela ne semble pas s’aggraver plus que ça mais je ne saurai prédire l’avenir à ce sujet. Espérons que les thermo-soudures suffiront à limiter le phénomène dans le temps, pour le moment il n’y a rien de problématique, ce n’est que d’ordre esthétique.

 

Le Drybag 300 dispose de quelques portions réfléchissantes et une version « jaune sécurité » renforcera encore votre visibilité de jour comme de nuit. Particulièrement intéressant pour les trajets quotidiens boulot matin/soir surtout vers la saison hiver quand il fait plus sombre.

 

De par les matériaux utilisés, ce sac reste forcément assez léger. Il affiche bien les 1200 grammes sur la balance, comme c’est annoncé.

Son prix public est de 69,95€, voyons en quoi il peut vous être utile !

Contenance et confort

Vous allez me dire : un sac à dos c’est bien, mais on ne peut pas charger beaucoup ou lourd au risque de se faire mal au dos et qu’il devienne désagréable à porter.
Et je vais vous répondre : oui et non…

Oui car forcément, il faut pouvoir rester mobile avec et que de par le fait on évitera d’y mettre trop lourd ou pire de du matériel qui pourrait être blessant en cas de chute.

Mais non car le SW Motech Drybag peut accueillir jusqu’à 30L de bagages ce qui est plutôt pas mal pour un sac à dos. Et qu’une fois les sangles ajustées, on peut choisir de le porter très près du corps en serrant suffisamment les sangles pour limiter au maximum l’effet de poids qui tire vers l’arrière ; ou bien de le rendre un peu lâche pour qu’une fois assis sur la moto, celui-ci repose en fait un peu sur la selle passager pour vous libérer de sa charge.

 

Ces bretelles et la sangle de taille sont rembourrées pour un maximum de confort, tout comme la partie qui sera en contact avec votre dos. Que votre équipement soit épais pour l’hiver ou plus fin à l’été, le sac restera agréable à porter pour se faire oublier au mieux. J’apprécie le soin qui a été porté sur l’aspect confort et maintient du sac, ce qui rend son usage possible sans mal même avec un chargement maximum et parfois relativement lourd.

Les ajustements de bretelles et de chaque sangles vous permettrons de l’adapter sans mal à votre morphologie et votre équipement, que vous soyez motard ou piéton ce jour là.

 

Comme vous le comprenez avec les images ci-dessus, le principe de fermeture reprend celui des sacs de selle étanches, à l’image de Drybag 350 de la même marque. On charge nos affaires, on enroule le haut du sac jusqu’à compacter le tout et on le maintient avec les 3 sangles : 2 latérales et 1 sur le dessus du sac. Vous avez la manipulation en vidéo à la fin de cet article.

Grâce à ce choix de conception, le sac peut aussi bien paraître léger et discret avec 15L de chargement, que volumineux et utile avec les 30L au maximum.

L’intérieur est d’un seul tenant tandis que l’on retrouve un fin compartiment externe à fermeture éclair résistant aux projections, et par dessus de quoi maintenir de petits objets dans un filet extensible et ajustable. On pourrait regretter l’absence d’un compartiment interne au sac pour retenir un objet particulier, comme une tablette ou un ordinateur portable. Il faudra se débrouiller pour caler les objets sensibles entre vos affaires.

 

A titre d’exemple, il sera rempli de moitié en y mettant un casque intégral, donc éventuellement deux casques peu encombrants au maximum.
Ou bien on peut y mettre son équipement complet, à savoir des bottes adventure, un pantalon, une veste, et une paire de gants. Vous garderez dans ce cas le casque à la main.

Le sac étant totalement souple, il faudra forcément faire un peu l’impasse sur le côté esthétique. Ici, c’est la praticité et la légèreté qui priment !

Retrouvez le SW Motech Drybag 300 ainsi que le Drybag 350 dans la vidéo ci-dessous.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le sac SW Motech Drybag 300 sur Motoblouz Acheter le sac SW Motech Drybag 300 sur Ixtem-Moto

 

Le sac en vidéo

 

Test du sac à dos étanche SW Motech Drybag 300, pratique et confortable
Le sac à dos SW Motech Drybag 300 fait partie des éléments de bagagerie à considérer pour celui qui ne souhaite pas investir considérablement dans du matériel rigide. Que ce soit pour partir en voyage lors d'un weekend, seul ou en complément d'un sac de selle par exemple si le weekend se prolonge, ou pourquoi pas pour du trajet quotidien boulot.

On pourrait regretter l'absence de compartiment à l'intérieur du sac pour retenir des objets sensibles. La poche arrière viendra compenser ce point faible, même si elle est un peu exiguë il faut l'avouer.

Proposé au prix de 69,95 euros, il se retrouve dans la moyenne des prix pratiqués pour des sacs de marque du même type, plutôt intéressant et agréable à porter, sans toutefois se démarquer nettement du lot.
ON A AIMÉ
  • fermeture par enroulement pour la modularité
  • confortable même bien chargé
  • matériau facile à nettoyer
ON N'A PAS AIMÉ
  • 1 seul compartiment interne général
  • quelques effilochages apparaissent rapidement
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.