Il y a environ 1 an, j’ai installé sur ma Yamaha XT660Z Ténéré le graisseur de chaîne automatique d’une marque écossaise : le Scottoiler vSystem. Afin de pouvoir vous faire un retour le plus complet possible sur cet appareil, j’ai souhaité le tester sous toutes les saisons, sous toutes les conditions et sur plus de 10 000 km. Vaut-il vraiment l’investissement ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

Présentation et installation

Contrairement à d’autres systèmes de graissage automatique, le système Scottoiler vSystem est 100% mécanique puisqu’il utilise la durite de dépression d’air moteur pour savoir quand pousser l’huile et, ainsi, ne graisser la chaîne que lorsque le moteur est en marche.

Un variateur de débit situé sur le réservoir permet ensuite d’ajuster le nombre de gouttes d’huile tombant sur la chaîne. Il faut en moyenne 1 à 2 gouttes d’huile par minute sur la chaîne pour un graissage efficace.

L’installation du système se fait très facilement grâce au set complet qui fournit tous les éléments nécessaires pour fixer le Scottoiler sur tous les types de motos. Bien entendu, ce sera plus long et compliqué à installer sur une moto complètement carénée que sur une moto plus « nue » !

Dans mon cas, ce fut très facile et, en moins de 1h, c’était installé. Ils ont même poussé les détails d’aide à l’installation en réalisant une notice de montage spécifique à chaque moto, bien pratique pour savoir par exemple où se situe la durite de dépression d’air sur sa machine. Ces notices sont disponibles directement sur le site de scottoiler.com.

Dernier détail, veillez à ce que le diffuseur dépose bien l’huile sur la chaîne sinon ce sera totalement inefficace. Le biseau situé sur le diffuseur doit bien être parallèle à la chaîne pour proposer une efficacité optimale. L’huile vient ainsi graisser le premier côté de la chaîne puis, grâce à l’effet d’entrainement de la roue dû à la vitesse, l’huile vient se propager sur l’autre côté de la chaîne, permettant ainsi un bon graissage des rouleaux. Pour les plus sceptiques, sachez que Scottoiler propose en option (pour un peu moins de 30€), un double diffuseur afin de graisser directement les deux côtés de la chaîne.

Le double injecteur vendu, très efficace mais en option

Vous pouvez retrouver les détails de mon installation dans la première vidéo que j’avais publié il y a un an :

Efficacité globale du Scottoiler vSystem

Sur route

Passons maintenant à l’usage au quotidien, sur route, puisque c’est sur ce type de terrain où l’on espère un gain significatif dans le confort et la maintenance de sa moto. Pour faire bref, si vous n’êtes pas un fan du graissage après chaque sortie pluvieuse ou encore si vous êtes un gros rouleur, vous allez clairement l’apprécier. L’ensemble est vraiment efficace et permet de conserver une chaîne toujours bien graissée quelle que soit la météo ou la température.

Il faut juste penser à ajuster le niveau de débit d’huile en fonction des conditions pour ne pas se retrouver avec la roue arrière repeinte. Personnellement je procédais de la manière suivante :

  • Une seule goutte par minute qui tombe sur la chaîne par temps sec,
  • Deux gouttes par minute lorsqu’il pleut ou gèle (pour éviter que le sel n’accroche dans ce genre de cas),
  • Trois à quatre gouttes par minute en offroad.

Ces réglages correspondent à des niveaux sur le variateur du distributeur d’huile que l’on mémorise assez vite une fois que l’on a trouvé ses marques. Ces niveaux et réglages seront propres à chaque moto donc il faut passer un peu de temps au début à effectuer ses réglages.

Une fois que tout est calé, il ne reste plus qu’à rouler et le système se fait oublier. De ce fait, je n’ai pas grand chose à dire à son propos lorsque l’on roule puisqu’on ne ressent pas du tout de différence par rapport à une chaîne bien graissée avec de la graisse en bombe. La chaîne n’est pas plus bruyante et le comportement de la moto est identique.

Par contre là où cela change tout, c’est sur le besoin en maintenance ! Comme la chaîne est tout le temps graissée, elle se détend beaucoup moins vite et va par conséquent augmenter la durée dudit kit chaîne. Scottoiler annonce que le vSystem peut augmenter jusqu’à 7 fois la durée de vie du kit chaîne… je suis un peu dubitatif sur ce chiffre marketing car cela voudrait dire que l’on ne changerait pratiquement jamais le kit sur la durée de vie d’une moto (surtout si l’on regarde le kilométrage moyen du motard français).

Personnellement j’ai pu augmenter la durée de vie de mon premier kit chaîne de 20% (12 000 km parcouru avec au lieu des 10 000 moyens annoncés sur les forum XTZ, usage autoroute, interfile, offroad et un peu de voyage) mais j’avais acheté la moto d’occasion, le kit chaîne n’était pas neuf (pour ne pas dire en état moyen) et le Scottoiler avait été installé lorsque la moto avait 4000 km.

Sur le nouveau kit chaîne, qui a donc tout de suite démarré avec un graissage au Scottoiler vSystem, j’ai trouvé cela plus efficace et la chaîne est toujours comme neuve même après 4000 km parcourus. Pour conclure ce sujet, on peut clairement doubler la durée de vie d’un kit chaîne s’il est utilisé dès le début avec un Scottoiler et que le débit est bien ajusté. Par contre, multiplier par 7 la durée de vie du kit chaîne, je n’y crois que très peu ou alors je m’y prends mal en tant que motard lambda 😀 .

En offroad

Le Scottoiler est également très pratique dans les chemins. Une fois le débit d’huile ajusté à un niveau élevé, on peut se permettre d’aller rouler sans arrière-pensées dans la poussière et dans la boue. L’huile, qui arrive de manière plus abondante sur la chaîne, empêche les saletés de s’y accrocher. Et cela surprend lors des pauses de constater que la moto est totalement sale sauf au niveau du kit chaîne !

Bien entendu, si vous roulez dans un bon bourbier bien dégueu dans lequel on s’enfonce jusqu’à l’axe de roue, ce ne sera pas super efficace, il y a tout de même des limites. Mais pour les autres situations, c’est fort pratique et cela vient limiter l’usure du kit chaîne en tout terrain qui a tendance à bien manger dans ces conditions.

Le seul inconvénient à cette augmentation du débit d’huile est que cela vient repeindre votre roue mais, comme tout est déjà sale, on n’est pas à cela près dans ces moments là !

Combien de km fait-on avant de devoir recharger le réservoir ?

Dans le cadre de mon usage et de mes réglages, j’ai tenu en moyenne environ 2500/3000 km avec la quantité d’huile injectée dans le réservoir.

Pour vous donner plus de détails sur mon usage, voici globalement la répartition de mes trajets :

  • 70 % autoroute,
  • 15% nationale/départementale,
  • 15% offroad.

Scottoiler annonce sur leur site que l’on peut réaliser en moyenne 1500 miles soit 2400 km. Je rejoins donc la marque écossaise sur l’autonomie annoncée.

Cela laisse donc une bonne autonomie et une bonne liberté d’utilisation. Pour ceux qui n’auront pas leur réservoir en visuel direct (en cas de montage sous la selle par exemple), il faudra penser à vous mettre un rappel pour savoir remplir le réservoir au bon moment.

Sachez également qu’il existe plusieurs autres versions de réservoirs supplémentaires / complémentaires tels qu’une extension en version souple, une version mini du système ou encore une version grande contenance à fixer entre votre plaque et votre garde boue. De quoi donc contenter tous les types de motards 🙂

Recharger le vSystem, moins de 5 min suffisent

Dernière partie sur l’utilisation au quotidien, la recharge. Et là aussi, le système est bien pensé grâce aux différents accessoires fournis avec le kit de base. Il suffit de retirer le tuyau d’aspiration d’air en caoutchouc, de visser le tuyau entonnoir à la bouteille, de l’insérer dans le trou du réservoir prévu pour l’aspiration d’air, et d’appuyer sur la bouteille pour que l’huile tombe dans le réservoir.

Le mécanisme est simple et rapide une fois que l’on a compris le fonctionnement et moins de 5 min suffisent pour réaliser l’opération.

Avantages et inconvénients du système

A travers ce test, vous aurez compris que je suis globalement satisfait par le Scottoiler vSystem, mais il faut malgré tout garder en tête qu’il ne vous dédouanera pas à 100% de l’entretien de votre kit chaîne. J’ai d’ailleurs une « anecdote » pour illustrer ce propos.

Comme je n’ai plus touché une seule fois à une bombe de graisse depuis son installation, j’ai délaissé l’attention que j’aurai dû porter à cet organe essentiel de la moto. Et je me suis mis à oublier totalement la surveillance de la tension de chaîne… Suite à cela, je me suis retrouvé à dérailler sur l’autoroute, heureusement sans casse ni chute. La chaîne était totalement détendue et cela aurait pu être bien plus grave pour moi. J’ai remis en place comme je pouvais et je suis arrivé indemne au travail en roulant très mollo.

Après cet épisode qui m’aura bien remis en place, je suis redevenu plus vigilant et rigoureux avec ce dernier. Installer un graisseur automatique n’est donc pas miraculeux et vous permettra surtout de consacrer moins de temps à l’entretien mais ne vous privera pas d’un contrôle régulier de la tension. Faites bien attention.

Dernier avantage qui clôturera ce test, le nettoyage. L’huile bleue proposée par la marque est très facile à nettoyer, que ce soit sur la roue ou sur la chaîne. Un simple chiffon humide suffit pour nettoyer la roue par exemple, pas besoin de frotter et d’utiliser du dégraissant comme avec de la graisse de chaîne classique. Pareil pour l’entretien du kit chaîne après une sortie tout terrain, une brosse à chaîne et un peu de nettoyant chaîne suffisent pour tout mettre au propre en 10 min. Je mets 2 à 3 fois moins de temps pour le nettoyage et c’est un vrai plus au quotidien.

Prix et coût d’utilisation

Le kit de base est disponible sur le site officiel de Scottoiler pour environ 169€ (frais de port inclus) mais aussi sur de nombreuses boutiques françaises (Motoblouz, Ixtem Moto, Louis Moto). La marque étant depuis 1 an distribuée par Bihr en France, l’appareil se démocratise petit à petit sur le marché français.

Concernant la partie consommable, l’huile en l’occurrence, vous n’aurez pas à y penser tout de suite. Le kit de base étant fourni avec une bouteille d’huile bleu de 250 ml, on peut faire un bon 12 000 km avant de devoir racheter une bouteille du fameux fluide.

Pour les futures recharges, on trouve des bouteilles de 500 ml vendues à 12,90€ ce qui permet de réaliser environ 24 000 km pour 13€, c’est plutôt économique. Dernier détail concernant l’huile, il existe 2 types selon les températures sous lesquelles vous roulez :

  • une huile bleue pour les températeurs comprises entre 0 et 20°C,
  • une huile rouge pour les températures comprises entre 20 et 40°C.

Personnellement j’ai toujours roulé avec l’huile bleu (y compris l’été lorsqu’il faisait plus de 20°C) et cela ne m’a pas posé de soucis. A vous de voir selon la température moyenne annuelle dans votre région.

Test en vidéo du Scottoiler vSystem

Test du Scottoiler vSystem : mon avis après 1 an et 12 000 km d'utilisation
Simple à installer, simple à utiliser, facile à recharger, facile à nettoyer, fiable, le Scottoiler vSystem est un excellent graisseur de chaîne automatique que je vous recommande si, comme moi, vous n'aimez pas devoir vous occuper de votre chaîne.
Que vous soyez gros rouleur ou rouleur occasionnel, le système est particulièrement pratique et efficace pour le quotidien et pour la durée de vie du kit chaîne (surtout s'il est installé sur un kit chaîne neuf).
Le jour où je change de moto, j'en réinstallerai un directement vu le confort et la tranquillité offerts par ce dernier.
Cependant, on ne se retrouve pas non plus avec un cardan ou une courroie et il est donc impératif donc conserver rigueur et vigilance pour vous éviter tout soucis de chaîne détendue.
N'hésitez pas à vous lancer et à installer cet appareil si le système vous tente !
ON A AIMÉ
  • Confort d'utilisation : la fin du graissage !
  • Facilité pour nettoyer sa roue et sa chaîne
  • Bonne autonomie et coût moyen d'utilisation faible
ON N'A PAS AIMÉ
  • Fait un peu trop oublier sa chaîne...
  • ... et nécessite de la rigueur pour vérifier régulièrement la tension !
  • Double diffuseur en option
4.3Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.