Reçus le 1er novembre, il est maintenant temps de vous faire part de mon avis sur les gants Spidi Globetracker qui sont prévus pour les conditions les plus rudes. D’ailleurs, vous pouvez retrouver l’article sur le pantalon et celui sur la veste via ces liens.

Permettent-ils de braver vent et pluie afin d’aller toujours plus loin au chaud et au sec ? C’est ce que nous allons voir dans ce test !

Présentation des gants Spidi Globetracker

Vu le look large et massif des Globetracker, on sait directement que ces gants sont prévus pour les températures les plus fraîches et non pour les plus chaudes.

Outre leur design et la finition exemplaire, analysons un peu de quoi ces gants sont faits.
D’abord l’extérieur des gants est composé d’un mixe de cuir d’une épaisseur de 0.6 à 0.8 mm suivant les zones, ainsi que de nylon 6.6 élastique à haute ténacité et à très haute résistance à l’abrasion. Il y a des soufflets d’aisance et également une membrane H2Out qui rend le tout étanche.
Ensuite, l’intérieur est un mélange de Primaloft qui est une ouate isolante et imperméable, de Polartec qui est un tissu qui permet de maximiser la chaleur et enfin de tissu élastique qui… porte bien son nom.

 

En terme d’homologation, les gants sont certifiés CE 89/686 catégorie 1 mais pas 1KP. Et comme la seule obligation est d’avoir des gants homologués CE au minimum, c’est déjà bien et vous serez tranquille face aux forces de l’ordre.

Rebondissons pour parler de la protection des gants. Ils disposent de renforts sur la tranche de la main, sur la paume, sur le majeur et l’annulaire, enfin d’une coque visible au niveau de la paume et d’une semi-rigide sous le cuir au bout des métacarpes.

Enfin, pour fermer le tout il y a une sangle avec velcro pour adapter le serrage de votre poignet avec précision. Bien entendu il y a un système de fermeture à la base des gants afin d’empêcher le vent de passer, il est basé sur un système d’élastique très bien pensé, on en reparle plus bas 😉 .

 

À l’usage

Petit rodage, fermeture et confort

La première fois que j’ai enfilé les gants, j’avais un peu de mal à plier les mains. C’est un peu normal car il y a de l’épaisseur sur des gants hiver et de ce fait le mouvement est un peu plus complexe. Mais je dois dire qu’après quelques heures de rodage, cette sensation a disparue.

Concernant la fermeture poignet des gants, je dois dire que je suis assez déçu du système. Le fait de pouvoir ajuster en fonction de son tour de poignet c’est une réelle bonne idée mais dans mon cas (gants en XL), même en mettant le velcro avec la pression au plus loin je peux encore retirer les gants. Bien entendu je dois tirer pour que ça vienne mais je le fais avec une relative simplicité. En cas d’accident, les gants resteront à mes mains ça je n’en doute pas, mais j’aurais tout de même préféré que ça tienne un peu mieux !
Par contre celle à la base des gants est vraiment top. On tire sur la partie élastique pour fermer le gant et on tire sur la languette pour l’ouvrir, plus simple je ne vois pas… et une fois bien fermé, je peux vous assurer que rien ne passe par la base !

Passé le petit rodage, je dois dire que le confort est excellent, l’intérieur est super doux et les protections ne se ressentent pas du tout à l’usage, ce qui n’est pas le cas de tous les gants… Cela vient sans doute du fait qu’il y ait des soufflets d’aisance au dessus des protections des métacarpes. C’est un sans faute ici.

 

Résistance au froid, feeling des commandes et étanchéité

Tout d’abord il est important de préciser que la résistance au froid dépend de chacun. Pour ma part j’ai une bonne tolérance au froid, d’ailleurs même en hiver je mets rarement un pull + une veste, c’est soit l’un soit l’autre. Bref j’ai rarement froid car j’ai vite chaud…
Ensuite je roule presque tout le temps avec des pare-mains car ça me protège des branches et des projections de cailloux mais aussi du froid. Pour le test, j’ai juste roulé une fois sur un trajet de 45min – 1h sans les déflecteurs et punaise je l’ai assez vite regretté, mais on se retrouve plus bas pour en parler.

Alors dites-vous vraiment que ce sont des gants prévus pour les températures les plus froides, car une fois les 10 – 15°C passés, vous aurez vite chaud avec ces Spidi Globetracker. Mais cela dit je n’ai pas encore sué avec et ce même en offroad, je tenterai une fois que la saison sera plus chaude et je reviendrais faire un complément ici.
En tout cas il faut dire qu’ils remplissent bien leur rôle pour l’hiver. J’ai roulé par -3°C pendant presque 45 minutes avec et sans pare-mains et je n’ai eu qu’une légère sensation de froid aux extrémités mais pas d’engourdissement sauf sans les pare-mains. En effet, étant donné que le vent (bien froid) vient lécher les gants sans la moindre retenue, on se retrouve vite à avoir le bout des doigts gelés…
Après il faut dire qu’à cette température on se prend vite du -10, -15°C sur les doigts suivant la vitesse à laquelle on roule. Avec les pare-mains c’est une autre histoire. Comme le vent est en partie dévié, il ne vient pas à pleine vitesse sur les mains et du coup le froid met bien plus de temps à se faire sentir. Mais sans poignées chauffantes il arrivera un moment ou le vent commencera à piquer, surtout aux extrémités des doigts.

 

Alors petite astuce aussi pour éviter d’avoir froid durant vos trajets, n’enfilez pas vos gants hiver en ayant déjà froid aux mains, car en moto une fois que le froid est installé, il est difficile de s’en séparer. Personnellement je mets mes gants avant de sortir histoire d’être bien toute la route. Et si ce n’est pas possible, il vaut mieux avoir de bonnes poignées chauffantes.

D’ailleurs le combo idéal pour l’hiver c’est : pare-mains, poignées chauffantes et gants hiver. C’est la garantie d’être au chaud tout le temps ou presque. Et alors si le ridicule ne vous rebute pas, vous avez toujours la solution des manchons hiver. Alors certes c’est moche mais qu’est-ce que c’est efficace ! (Paraît-il)

Ensuite avec des gants hiver, on sait tous que la sensation des commandes n’est pas terrible du tout… Et bien j’avoue avoir été surpris par le feeling que j’ai avec mes leviers d’embrayage et de frein. Bien entendu je n’ai pas les mêmes sensations qu’avec des gants été, mais je n’ai pas du tout été perturbé avec ces gants. C’est un gros point fort pour des gants prévus pour l’hiver qui donnent souvent un mauvais feeling à cause de leur épaisseur.

Parlons du dernier point important pour ces gants, l’étanchéité. Et bien c’est un sans faute, même sous une grosse pluie battante (et punaise, qu’est ce qu’on en a en ce moment). Les gants ne percent pas, d’ailleurs pour le fun je suis resté avec ma main immergée dans un bol d’eau. Ma main est bien restée au sec ! Comme nous sommes contre le gaspillage, sachez que chats et humains ont consommé ce bol par la suite et aucun mal n’en a découlé… Quoique je n’ai plus de nouvelle d’Éléonore…

Ce que je verrais bien pour la prochaine itération des gants, ça serait de rendre certains doigts tactiles afin de savoir manipuler sommairement un GPS ou un smartphone, et pourquoi pas mettre une petite raclette sur les index.

 

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter les gants Spidi Globetracker sur Motoblouz

 

Le test en vidéo

Test des gants Spidi Globetracker : Une solution hivernale
Est-ce que ces gants valent leurs 149,90 € PPI ? C'est un grand OUI !

Après 3 mois c'est bien simple, j'en suis ravi !
Esthétiquement ils sont encore comme neuf et annoncent une assez grande longévité.

Ils font super bien leur job car je n'ai pas vraiment eu froid, et comme je roule principalement avec des protège-mains ça me coupe d'autant plus du vent. Et puis dans le pire des cas hop poignées chauffantes et c'est réglé.
L'étanchéité est sans faille et mis à part le système de serrage qui devrait être un poil corrigé pour être vraiment au top, je n'ai rien de négatif à dire dessus.

Bref si vous cherchez une bonne paire de gants hiver, ceux-ci sont à considérer !
ON A AIMÉ
  • Gardent bien la chaleur
  • Très confortables
  • L'étanchéité
ON N'A PAS AIMÉ
  • La fermeture poignet à améliorer
  • l'absence de raclette et de tactile sur certains doigts
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.