Rester à une température corporelle stable quelles que soient les conditions est un élément important pour rester concentré lors des roadtrip ou des sorties offroad. Et pour y arriver, il n’y a pas 36 solutions : la plus efficace de toutes à mes yeux est de porter un sous-vêtement technique (en plus d’un blouson muni de nombreuses aérations réglables) pour vous aider à avoir chaud quand il fait froid, et à évacuer la transpiration quand il fait chaud pour mieux refroidir.

Depuis 2009, la marque italienne SIXS s’est placée sur ce créneau en proposant des modèles haut de gamme dotés d’une technologie innovante et brevetée à base de fils de carbone. Il en résulte des sous-vêtements à la forte technicité, fabriqués exclusivement en Italie et, de ce fait, placés sur un tarif premium.

Voilà maintenant 4 mois que je teste le modèle « toutes saisons » SIXS TS3. Je l’ai porté sur plusieurs road-trip et weekend offroad (soit environ 10 sorties et 3000 km) afin de voir comment ce dernier réagissait sous de multiples températures. Voit-on la différence par rapport à un modèle entrée de gamme ? Le carbone change-t-il la donne ? C’est ce que nous allons voir !

Présentation et finition

Disposé dans une petite boite en carton qui s’ouvre façon tiroir (parfumée à l’intérieur), on découvre un vêtement compact et surtout léger. Avec 119gr pesés sur la balance en taille M, cela donne l’impression que l’on ne porte pas de vêtement une fois enfilé. C’est léger mais l’on n’est pas non plus sur un vêtement fait pour la NASA, il n’y a « que » 3% de carbone. Cependant, ces fils de carbone ne sont pas spécialement présents pour la légèreté mais plutôt pour faciliter la thermorégulation de votre corps.

 

Les finitions sont excellentes et pas un seul fil ne dépasse. Les élastiques, les coutures et les zones de renfort sont parfaitement cousus et assemblés. On ne peut rien lui reprocher et l’on sent bien le savoir-faire italien de la marque à l’oeuvre.

 

On retrouve des zones élastiques au bout des manches, de la taille, ainsi qu’au niveau du cou. Les zones noires situées devant et dans le dos ne sont pas là pour la décoration mais sont en fait des zones de soutènement. L’intérêt des éléments que je vous ai détaillé juste avant est de permettre au SIXS TS3 de vous coller parfaitement à la peau partout.

 

Enfin, dernier point de détail à signaler, ce sous vêtement SIXS TS3 est signalé sur le site du fabriquant comme utilisable pour tous les types de sport : moto, vélo, sports d’hiver, football, basketball, skateboard, etc. Sa polyvalence peut donc vous servir dans de nombreuses occasions si vous êtes un sportif d’extérieur.

Enfilage et confort : il doit vous coller au plus près !

L’enfilage ne se fait pas comme un t-shirt classique. Il faut penser à « le retrousser » pour pouvoir passer sa tête directement sous peine d’avoir les cheveux bourrés d’électricité statique 😀

Ensuite on passe ses bras et on tire le tissu pour le réajuster sur ses muscles, puis on tire le bas pour bien le coller à son torse et son dos. Puis, on l’oublie, tout simplement.

 

Le tissu est très doux au toucher et au contact de la peau, de même pour le col montant et l’extrémité des manches. Il est très agréable à porter et ne génère pas de frottement désagréable. Il ne m’a jamais gratté ni posé de problèmes avec ma peau. C’est donc là aussi de haut vol sur la partie enfilage et confort à l’arrêt.

Utilisation sur route et en offroad

Sur ces 4 derniers mois d’essai, j’ai eu l’occasion de le tester avec des températures allant de 5°C à 38°C (à l’ombre) ce qui m’a permis de voir comment réagissait ce SIXS TS3 sous diverses conditions (froid, tempéré, chaud, trèèèès chaud).

J’ai pu ainsi découvrir que ce SIXS TS3 est à l’aise sous la plupart des températures.

En effet, lorsqu’il fait frais, il maintient le corps à une bonne température jusqu’à 5/10°C. Sous ces températures fraîches, j’ai particulièrement apprécié le côté seconde peau qui vient protéger des courants d’air mais aussi le col montant qui protège également la gorge des changements de température et des courants d’air frais.

En dessous de 5/10°C, sans la doublure thermique du blouson, j’ai trouvé que le froid se faisait plus ressentir à haute vitesse. Si vous êtes du genre à rouler sous ces météo très froides, je vous conseillerai plutôt de partir sur le modèle hiver (dont je vous parlerai dans 1 mois) ou de porter votre doublure thermique de blouson.

En revanche quand il fait chaud (plus de 25°C), on ressent bien les capacités respirantes des fils de carbone employés. Ces derniers font office de thermorégulateur en évacuant bien la transpiration, la chaleur, tout en laissant passer l’air qui vient traverser les aérations du blouson.

 

La différence de confort par rapport à un t-shirt se ressent clairement et est on ne peut plus bénéfique, surtout lorsque l’on roule à basse vitesse dans des situations techniques en tout-terrain.

Autre point de détail que j’ai apprécié quand on a très chaud et que l’on transpire beaucoup, le fait de porter le SIXS TS3 permet de retirer facilement son blouson. Le blouson glisse ainsi sur les bras sans coller ni s’accrocher lorsqu’on le met ou l’enlève. Cela évite des galères surtout quand on commence à avoir des courts battures car cela fait 2 jours que l’on roule 😀

Enfin, quand le soir arrive et que l’on monte la tente pour se reposer, on peut continuer à le porter pour dormir dans son sac de couchage afin de garder une température agréable au niveau des bras et du tronc. Je dois admettre que, une fois enfilé, on a du mal à le quitter.

Le plus difficile au final ? C’est quand on le retire à la fin de son weekend ou sa sortie car on a l’impression de se retirer une couche de peau qui nous protégeait des agressions extérieures.

Quelles différences par rapport à un produit entrée de gamme ?

Je possédais déjà deux sous-vêtements techniques entrée de gamme : un premier acheté à Lidl et un second de la marque DXR acheté chez Motoblouz. Je les ai depuis un an, ce qui m’a permis de comparer et voir les apports de ce modèle SIXS TS3 par rapport à mes 2 autres équipements.

 

J’ai constaté 4 différences majeures :

  1. Finitions : Là-dessus, c’était prévisible mais il est bon de le signaler, il y a bel écart au niveau des finitions. C’est bien plus propre et mieux assemblé sur le SIXS TS3 (mais c’est aussi 2 à 3 fois plus cher).
  2. Transpiration et odeur : L’été, on transpire sacrément en tout-terrain, surtout à basse vitesse. Et je peux vous dire qu’au soir, on ne sent pas la rose ! Avec le modèle TS3, j’ai remarqué qu’il évacuait mieux la transpiration et me permettait ainsi de moins sentir le fennec, ce qui est fort appréciable surtout quand on dort en tente.
  3. Respirabilité : Cette évacuation de la transpiration est due à une meilleure évacuation via le tissu carbone employé. Clairement, cela se ressent quand il fait chaud. Par contre, je n’ai pas vraiment vu de différence d’efficacité sur les température fraîches et tempérées.
  4. Vieillissement : Après 10 lavages, j’ai constaté que le SIXS TS3 n’avait pas bougé. Il ne se détend pas et les coutures ne s’effilochent pas. A l’inverse, sur mes 2 autres sous-vêtements, ils commencent à se détendre, ce qui n’est pas de bonne augure pour leur longévité.

 

Tailles, coloris, prix et entretien du SIXS TS3

Au niveau des tailles, le SIXS TS3 est proposé en 6 versions allant du XS au XXL. Côté coloris, on a le choix entre le noir, blanc, vert foncé et rouge foncé.

Ces 4 coloris sont proposés au prix public de 54,95€. Un tarif donc premium mais qui me semble justifié par rapport aux différences que j’ai expliqué dans le paragraphe précédent.

Enfin, côté entretien, sachez que le TS3 peut être lavé en machine à 40°C maximum, et séché au sèche-linge à 60°C maximum. Il ne peut pas être repassé, nettoyé à sec, ni blanchi (ce n’est pas le genre de chose qui me viendrait à l’esprit de faire mais c’est toujours bon de le préciser).

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le maillot SIXS TS3 sur Motoblouz

 

Test du maillot technique SIXS TS3 : la seconde peau de régulation thermique
Pour résumer, j'ai été conquis par l'efficacité de ce maillot SIXS TS3.
Bien évidemment, il n'est pas parfait en toutes saisons. L'hiver à haute vitesse ne sera pas son terrain de jeu favori, mais pour le reste de l'année, il est parfait.

Si vous êtes du genre à aimer investir dans des équipements qui durent, que vous cherchez une solution légère et discrète à enfiler sous votre blouson, ce TS3 sera le bon compagnon, que ce soit sur route ou en tout-terrain.
ON A AIMÉ
  • Finitions et confort irréprochables
  • Effet seconde peau réussi sous la plupart des températures
ON N'A PAS AIMÉ
  • Pas réellement toutes saisons : efficacité limitée sous les 5/10°C
4.7Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.