Veste baroudeuse et féminine sans pour autant ressembler à un bonbon sorti d’un bain de paillettes ? A la fois polyvalente et confortable tout en restant dans un budget raisonnable d’à peine 199,90 €, la veste DXR Roadtrip semble offrir toutes les qualités requises pour plaire. Mais qu’en est-il vraiment ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce test.

Petit rappel

DXR est une marque d’équipement propre à Motoblouz. Leur gamme s’étend sur plus de 145 produits différents tels que des gants, blousons cuir et textiles, bagagerie…

La veste Roadtrip Women fait partie de ces produits. Prévue pour toutes les saisons, elle possède une doublure amovible et des aérations à l’avant et à l’arrière. Ajoutez à ça quelques poches pour stocker tout le matériel nécessaire pour sauver le brushing lors du retrait du casque (non, non, je ne fais pas dans le cliché) et vous aurez une idée des possibilités que cette veste a à vous offrir.

Si vous souhaitez une description plus complète, je ne peux que vous conseiller d’aller lire notre article de présentation : https://motard-adventure.com/presentation-veste-dxr-roadtrip-women/

Confort

La coupe étant prévue spécifiquement pour les femmes, on s’y intègre parfaitement. Elle taille correctement, je n’ai ni l’impression de porter un corset ni d’être vêtue d’un sac poubelle. L’ajustement par serrage au niveau des hanches y contribue aussi, il faut bien l’avouer.

Quant aux protections, elles sont en mousse haute densité et homologuées CE de niveau 1. Assez malléables, elles se placent naturellement, à tel point que l’on pourrait oublier leur présence.

La norme exacte des protections est 1621-1 : 2012, année durant laquelle la norme a évoluée. En effet, avant 2012, les tests d’absorption d’énergie lors d’un choc des coques se faisaient uniquement à température ambiante. Maintenant des tests sont également effectués à -10°C et +40°C, températures auxquelles une modification de la structure du matériau peut subvenir.

J’en profite pour vous rappeler que la dorsale n’est pas fournie avec la veste mais que vous pouvez vous procurer la DXR Back Protector qui s’insère parfaitement dans l’espace prévu.

Le col de la veste quant à lui reste discret. Placé suffisamment bas pour ne pas frotter sur la gorge, il faudra penser à prendre un tour de cou les jours de fraîcheur.

En parlant confort, les poches sont facilement accessibles. Un plus pour garder notre petit fourre-tout près de nous.

Les poches avant sont assez grandes pour pouvoir y rentrer une main gantée. Elles peuvent également contenir aisément une dizaine de vernis ou rouge à lèvre différents. Et je ne parle pas de celle située sur l’avant-bras qui permet de dégainer sa CB aussi vite que son ombre… Ah oui, on peut aussi mettre la carte de télépéage… C’est moins pratique pour les soldes ça. Quant aux tickets de caisse, pas de soucis que ce soit avec les deux grandes poches avant ou avec celle d’avant bras : elles sont étanches !

La doublure chaude

La veste en elle-même est étanche, je n’ai pas su tester sous des trombes d’eau mais pour ce qui est des averses du plat pays qu’est le mien, aucun souci. La doublure n’a donc qu’une utilité thermique. Justement, son utilité thermique, parlons-en…

C’est bien connu, nous les femmes, nous sommes de grandes frileuses. La doublure sera suffisante pour l’automne s’il n’y a pas de grosses baisses de température, mais nettement insuffisante pour les conditions hivernales. En dessous de 10 °C, je mets une petite doudoune qui me permet de garder mon petit climat tropical…

Dans un aspect plus pratique, la doublure est bien attachée à la veste et ne cède pas sous de fortes pressions. Car oui, pour vous, j’ai testée les coutures des boutons à pression reliés aux manches… Et non, ce n’est pas parce-que j’oublie à chaque fois de les défaire pour retirer la doublure de la veste.

Aérations

Le système est classique : deux tirettes à l’avant pour faire rentrer l’air et une à l’arrière pour l’extraction. C’est un fonctionnement que beaucoup de vestes proposent et là les avis divergent… Personnellement, je ne sens qu’un fin filet d’air passer. Pourtant, je ne me cache pas derrière une pelle à neige ! (bulle de protection). Enfin ça passe, mais durant de fortes chaleurs j’ai plutôt l’impression d’être une dinde de Thanksgiving quelques minutes avant d’être servie…

Par contre sur d’autres personnes, le système est satisfaisant. Peut-être ma poitrine n’est-elle pas assez forte pour réussir à écarter suffisamment les bords de la tirette ? Ou bien au contraire, elle prend trop de place et bloque le passage de l’air… Dans un cas comme dans l’autre, le résultat est le même. Il aurait peut être fallu rajouter des aérations au niveau des bras pour permettre plus de circulation d’air.

Parlons des finitions

Pour le prix, on ne va pas trop se plaindre, il arrive d’avoir un petit fil qui pendouille mais rien qui ne nuit à la sécurité.

Ce qui m’a marqué le plus, c’est la différence de longueur de la doublure en mesh intégrée à la veste. En effet l’intérieur est plus long que l’extérieur… Il est vrai aussi que les manches auraient très bien pu avoir quelques centimètres de plus, voire même être plus larges. Ici impossible de faire passer de gros gants à l’intérieur. Mais bon de nouveau, pour le prix on ne va pas chicaner.

Usage Tout-terrain

Ah ah on rentre dans le vif du sujet… Que vaut-elle en off-road?

La veste est de taille 36 (S), c’est ce que je porte habituellement. J’ai été surprise de voir la liberté de mouvement qu’elle avait à offrir. Le « assis-debout » qui te fait penser que tu montes un cheval plutôt qu’une moto n’est en rien dérangé par la veste.

Là où le bas blesse, c’est pour le manque d’aération. Comme pour tout sport physique, on attrape vite chaud et là pas moyen d’y échapper. Il faut donc penser à bien s’hydrater sous peine de fondre comme neige au soleil. Enfin j’exagère car sans la doublure chaude, il faut bien deux bonnes heures de TT pour que cela devienne gênant.

 

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter la veste DXR Roadtrip sur Motoblouz

 

Test de la veste DXR Roadtrip Women : l'adventure au féminin
La veste DXR Roadtrip Women offre un excellent rapport qualité / prix, bien que non conçue pour supporter des températures trop chaudes ou trop froides, elle se laissera porter une grosse partie de l’année. Le style baroudeur est agréable et surtout très rarement proposé en modèle uniquement féminin. Mis à part la dorsale qui n’est pas incluse, les protections sont résistantes et s’adaptent parfaitement. Sans oublier son confort qui est un réel avantage quand on veut profiter pleinement des promenades et ne pas se sentir étriquée dès que l’on a envie de bouger.
  • Confort
  • Imperméabilité
  • Grandes poches
  • Doublure chaude insuffisante
  • Aérations limitées
  • Dorsale non-incluse
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.