Après avoir testé le SIXS TS3 en version toute saison, je viens de terminer l’essai de la version hiver, à savoir le SIXS TS3 Merinos ! Et oui, l’ayant reçu en février, j’ai pu le tester jusqu’au mois d’avril mais, après, il faisait trop chaud. Il était donc nécessaire pour moi de patienter le passage du printemps/été et d’attendre le retour du froid sur le mois de septembre afin de bien valider ce test.

J’aurai ainsi testé le modèle spécial hiver et basses températures SIXS TS3 Merinos sur un total de 3 mois. Je l’ai porté sur plusieurs road-trip et weekend offroad (soit environ 5 sorties et 2000 km) afin de voir comment ce dernier réagissait sous de multiples températures fraîches. Le Merinos change-t-il la donne dans ce type de conditions ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

Présentation et finition

Un troupeau de Merinos avant que l’on ne les tonde pour s’en faire des sous-vêtements techniques (Source : Wikipedia)

Comme pour le SIXS TS3, on retrouve le modèle Merinos disposé dans une petite boite en carton qui s’ouvre façon tiroir (parfumée à l’intérieur). L’ensemble est très fin, souple et élastique à la prise en main.

La particularité de ce sous vêtement est d’être composé de 2 couches :

  • Une première couche interne faite de polypropylène et de fils de carbone. Cette couche est en contact avec la peau et permet d’éviter l’accumulation de la transpiration, de conserver la chaleur, tout en offrant un bon niveau de confort.
  • Une seconde couche externe en laine mérinos (une des fibres naturelles tondue sur une race spécifique de moutons d’origine espagnole) qui permet d’offrir une excellente thermorégulation et sert de barrière au froid.

Grâce à cette double couche, le tissu atteint une densité de 164 g/m², ce qui rend le SIXS TS3 Merinos particulièrement adapté pour les sports pratiqués sous de basses températures. Il sera idéal pour être porté comme un sous-vêtement ou comme une couche intermédiaire.

Ici également, les finitions proposées par SIXS sont excellentes. Les élastiques, les coutures et le tissage extérieur sont parfaitement exécutés. On ne peut rien lui reprocher et l’on sent bien le savoir-faire italien de la marque à l’oeuvre.

 

On retrouve des zones élastiques au bout des manches, de la taille, ainsi qu’au niveau du cou. Le col est d’ailleurs de bonne taille afin de protéger au mieux votre gorge du froid. L’intérêt de ces éléments élastiques est de permettre au SIXS TS3 Merinos de vous coller parfaitement à la peau partout.

 

Enfin, dernier point de détail à signaler, ce sous vêtement SIXS TS3 Merinos est signalé sur le site du fabriquant comme utilisable pour tous les types de sports : moto, vélo, sports d’hiver, football, basketball, skateboard, etc. Sa polyvalence peut donc vous servir dans de nombreuses occasions si vous êtes un sportif d’extérieur.

 

Enfilage et confort : il doit vous coller pour bloquer les courants d’air !

L’enfilage ne se fait pas comme un t-shirt classique. Il faut penser à « le retrousser » pour pouvoir passer sa tête directement sous peine d’avoir les cheveux bourrés d’électricité statique 😀

Ensuite, on passe ses bras et on tire le tissu pour le réajuster sur ses muscles, puis on tire le bas pour bien le coller à son torse et son dos. Enfin, on l’oublie, tout simplement.

Le tissu est très doux au toucher et au contact de la peau, de même pour le col montant et l’extrémité des manches. Il est très agréable à porter et ne génère pas de frottements désagréables. Il ne m’a jamais gratté ni posé de problèmes avec ma peau. C’est donc là aussi de haut vol sur la partie enfilage et confort à l’arrêt.

Utilisation sur route et en offroad

Avant toute chose, sachez que si vous souhaitez vous sentir à l’aise avec cette version Merinos, il faut absolument rouler sous les 15°C. Je l’ai testé dans le Nord sur les mois de février, mars, avril … et là, sur avril, c’était déjà trop chaud. On a vraiment vite trop chaud si le thermomètre monte, ce qui d’un autre côté est logique et rassurant pour un vêtement hiver.

J’ai donc attendu le retour du froid au mois de septembre et une grosse sortie offroad sur la côte Nord pour valider certains points de détail.

De cette manière, il m’a été possible de constater que le SIXS TS3 Merinos est très efficace sur route et en offroad si vous respectez un certain nombre de conditions :

  • Tout d’abord, ce sous-vêtement n’est pas coupe-vent. Il est donc essentiel de vous protéger du vent en faisant attention à bien intégrer une couche coupe-vent à votre blouson de moto.
  • Deuxièmement, si le sous-vêtement commence à prendre l’eau, il perd ses capacités et ne vous maintiendra plus au chaud. Par conséquent, pensez également à intégrer une couche étanche à votre blouson.

En effet, une fois coupé de l’eau et de la pluie, le SIXS TS3 Merinos est particulièrement efficace pour conserver la chaleur dégagée par le corps et vous protéger du froid extérieur. Jusque 2/3°C, il vous permet même de vous passer de votre doublure thermique dans votre blouson. Et c’est super agréable car l’on a chaud sans forcément être engoncé dans son blouson. J’adore cette sensation d’être à l’aise dans mes vêtements même lorsqu’il fait froid. Cela permet de garder une conduite de sa moto dynamique et plus sûre.

 

Pour des températures encore inférieures, je n’ai pas eu l’occasion de le tester mais je mettrai à jour cet article lors de futures mises à l’épreuve hivernales. Cependant, je n’ai que peu de doutes quant à ses capacités à me maintenir au chaud en l’accompagnant de ma doublure thermique de mon blouson de moto, et ainsi m’éviter le classique gros pull sous la doublure qui me donne l’impression d’être un bonhomme Michelin.

 

Que l’on soit clair, il atteindra sûrement ses limites dans des températures froides extrêmes, et là, le gilet chauffant Keis J501 sera plus indiqué mais l’on n’est clairement pas dans les mêmes gammes de prix !

Si par contre, vous oubliez votre doublure étanche et coupe-vent, je ne l’ai pas trouvé aussi pertinent. J’en ai fait la froide expérience lors de mon weekend offroad de septembre qui fut particulièrement pluvieux et venteux. Je n’avais pas pris ma doublure étanche et coupe-vent le premier jour (pensant que j’aurai trop chaud en offroad sur la journée…), ce qui m’a valu un blouson trempé au bout de quelque heures (il pleuvait énormément). L’eau a ensuite atteint le sous-vêtement et là, avec le vent côtier puissant et le froid (-8°C), il n’était plus du tout efficace. Au moins vous êtes prévenus, ne faites pas la même erreur naïve que moi 😀

 

Dernier point notable à signaler, comme avec le modèle TS3 classique, il évacue très bien la transpiration lors des coups de chaud et vous permet de rester toujours à l’aise même en cas d’activité physique intense. Ce point est particulièrement important car il vous évite de vous retrouver avec un sous-vêtement trempé de sueur qui vous ferait ensuite attraper un bon gros rhume au premier coup de vent. Ici, il n’en est rien et je l’ai trouvé pertinent pour un usage offroad l’hiver. On alterne souvent sur ce genre de sortie entre passages physiques et zones de roulage à vitesse élevée sur lesquelles le corps se mange l’air frais hivernal.

Tailles, prix et entretien du SIXS TS3 Merinos

Au niveau des tailles, le SIXS TS3 Merinos est proposé en 3 versions : S/M – L/XL – XXL/XXXL.

Il est disponible au prix public de 94,95€ en modèle col montant et 89,95€ en ras de cou. Un tarif donc premium pour un produit mélangeant matériaux techniques et naturels, mais qui me semble justifié par rapport aux différences que j’ai expliqué dans le paragraphe précédent.

Enfin, côté entretien, sachez que le TS3 Merinos peut être lavé en machine à 40°C maximum, et séché au sèche-linge à 60°C maximum. Il ne peut pas être repassé, nettoyé à sec, ni blanchi (ce n’est pas le genre de chose qui me viendrait à l’esprit de faire mais c’est toujours bon de le préciser).

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le maillot SIXS TS3 Merinos sur Amazon

 

Test du maillot technique hiver SIXS TS3 Merinos : pour rester au chaud sans être engoncé
Moins contraignant et moins cher qu'un gilet électrique chauffant, le SIXS TS3 Merinos fera parfaitement l'affaire pour les motards cherchant un produit simple et efficace pour rouler l'hiver sous des conditions froides mais pas non plus extrêmes.
En effet, il ne sera pas le produit le plus indiqué pour rouler à haute vitesse pendant des heures sous des températures inférieures à -5°C, mais pour les autres, il devrait vous combler et vous permettre de rouler librement l'hiver.
ON A AIMÉ
  • Finitions et confort irréprochables
  • Maintient vraiment au chaud mais sans avoir trop chaud
ON N'A PAS AIMÉ
  • Perte d'efficacité en cas d'humidification
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.