En ce moment dans le Nord, il fait sacrément froid. Les températures négatives sont de retour, la pluie, le gèle également mais aussi la neige de temps à autre.

Pour me protéger face à ce genre de conditions météorologiques, je me couvre et me pare de plusieurs couches thermiques afin de ressembler au bonhomme Michelin et ainsi ne pas avoir froid.
D’ailleurs, entre mon blouson 3 couches (veste, doublure étanche, doublure thermique), mon gros pull et mon t-shirt à manches longues, je perds clairement en mobilité au niveau des bras et du buste, mais cela me permet de ne pas finir congelé au bout de 10 min. Ce n’est pas l’idéal mais je fais avec.

Forcément, lorsque la marque Keis m’a proposé de m’envoyer leur tout nouveau modèle de veste chauffante J501 pour la tester, je n’ai pas pu refuser. Après tout, je n’avais pas encore trouvé LA solution idéale qui me permettrait à la fois de me protéger du froid, et de conserver une bonne mobilité du haut du corps.

La marque Keis peut vous sembler totalement inconnue et c’est normal, car ils viennent de débarquer fraîchement en France, en novembre 2017 pour être précis.
Pourtant, côté outre-Manche, les britanniques de chez Keis y sont bien connus et réputés pour être les spécialistes des vêtements et accessoires chauffants électriques pour les motards depuis 2007.

Que vaut donc cette veste chauffante Keis J501 ? Est-elle aussi performante et puissante que l’annonce le fabriquant ? Je l’ai testée sur ces 2 dernières semaines bien froides, sous des conditions météo bien pourries pour vérifier cela, c’est parti !

Contenu de la boite du Keis J501

A l’intérieur de la boite, on va retrouver :

  • la veste,
  • le contrôleur à connecter à la veste,
  • la notice,
  • un câble de connexion directe à la batterie d’une longueur de 120 cm,
  • un câble de connexion à l’allume cigare de la moto d’une longueur de 70 cm,
  • et un ensemble de fusibles dont je vous parlerai plus en détail après.

Finition

La finition n’appelle à aucuns reproches. Les coutures sont soignées, il n’y a pas de fils qui dépassent ou qui auraient tendance à se découdre.

Les pièces en tissu élastique sont placées de manière pertinente sur les côtés du buste et aux extrémités des manches. Et les nombreuses fermetures éclair dont la veste est dotée sont également de belle facture avec leurs languettes fixées par nœud coulant des plus sympathiques.

J’aime bien son look noir et rouge assez passe-partout. Les gens ne s’imaginent que vous portez une veste chauffante lorsque l’on vous croise dans la rue ou au bureau ainsi vêtu.

Aspect pratique

De prime abord, la veste Keis J501 semble remplie de poches de partout ! Puis l’on constate que certaines poches ont des zip noirs et d’autres des zip rouges.

Très vite on comprend que les zip rouges sont des poches destinées à l’aspect pratique de la veste. On en compte trois : une sur le torse et deux autres situées sur les côtés.

Les poches à zip noirs ne sont en revanche pas des poches mais viennent stocker et masquer les différents fils de connexion à d’autres produits de la marque et la télécommande de contrôle de la température.

Ce système est bien pensé je trouve car la veste devient ainsi la base centrale de connexion des autres produits Keis : collants, semelles, sous-gants/gants.

C’est très pratique car cela évite de brancher une multitude de fils à la moto. Ici, les équipements peuvent se connecter entre eux, ce qui permet de chauffer tous les équipements Keis à partir d’une seule source d’alimentation. Il s’agira toujours du même câble d’alimentation à brancher à la moto quel que soit le nombre d’équipements Keis montés en série. Il faudra juste se référer à la notice pour savoir quel fusible doit être mis dans le câble selon les équipements connectés.

Concernant le contrôleur de température fourni avec, là aussi c’est qualitatif. Les connecteurs et la finition inspirent confiance. Son unique bouton permet de réguler la puissance de chauffe sur trois niveaux différents, afin d’obtenir la puissance de chauffe la plus adaptée.

Performance de la technologie chauffante intégrée à la veste

Avec un produit réalisé dans un pays où la pluie, le froid et la neige sont monnaie courante, je partais confiant sur la qualité de chauffe de cette veste fabriquée par des anglais.

Et clairement, Keis ne rigole pas sur la puissance de chauffe de l’engin puis qu’elle monte jusqu’à 84W de puissance ! C’est vraiment costaud ! De ce fait, une telle puissance nécessite obligatoirement une alimentation par la batterie de la moto. La version J501 est trop puissante pour pouvoir fonctionner sur des batteries externes autonomes vendues pour d’autres modèles de la marque.

Toute cette énergie sert à alimenter les huit panels chauffants positionnés sur les épaules, les reins, le torse/poitrine, le ventre, les manches et même le col. Cette omniprésence de panels chauffants permet une répartition uniforme de la chaleur sur toute la surface du corps.

Additionné à cela, on va retrouver de la microfibre de carbone dans le tissu, qui est un excellent conducteur de chaleur. Ainsi, la chaleur produite par les panels chauffants vient se répandre dans toutes les fibres du vêtement. En théorie, cela semble donc super. Voyons donc en pratique ce que cela donne.

Installation

L’installation sur la moto se fait facilement. 2 solutions s’offrent à vous :

  • Soit on se branche à la batterie en vissant les cosses du câble sur la batterie de la moto.
  • Soit, on fait encore plus facile et on utilise le connecteur allume cigare. J’ai d’ailleurs bien apprécié le fait que cet allume cigare soit compatible d’origine avec le format mini DIN de ma Triumph Tiger Explorer. Cela permet de ne pas devoir passer par un adaptateur.

Ensuite on enfile la veste et l’on branche le câble d’alimentation à la veste afin de pouvoir l’allumer.

Enfilage

L’enfilage de la Keis J501 ne pose pas de problème particulier. C’est doux à l’intérieur et ça ne colle pas. On ne lutte pas pour faire passer ses bras dans les manches.

Point important à signaler, cette veste ne se porte pas avec un pull en dessous. Il faut absolument être en t-shirt (à manches longues idéalement) ou chemise en dessous pour assurer une efficacité optimale du système chauffant.

La veste vient remplacer toutes les couches chaudes intermédiaires comme les pulls, y compris la doublure thermique de votre blouson. On est ainsi moins engoncé dans son blouson, ce qui renforce d’autant plus la transmission de la chaleur.

Je n’ai plus qu’à mettre ensuite la doublure étanche de mon blouson, mon blouson, je branche le connecteur à la moto, je démarre la moto, j’allume le chauffage de la veste et c’est parti pour rouler !

Confort sur route

La première chose qui vous marque c’est que cela chauffe très très vite ! J’ai à peine le temps d’allumer la fonction chauffante via le contrôleur et de monter sur la moto que la veste est déjà arrivée à la température demandée.

C’est assez impressionnant et l’on comprend vite pourquoi elle est aussi puissante.

Je démarre et je commence à rouler. La sensation de chaleur est très agréable et très diffuse. Je ne me retrouve pas à avoir des zones brûlantes et des zones froides. En étant sur la moto, vos épaules, vos coudes et votre dos sont plus en contact avec la veste que le ventre, donc on ressent plus la chaleur sur les zones en contact marqué.

Je trouve cela agréable et relaxant car j’ai tendance à me crisper sur la moto quand je roule sous le froid à haute vitesse. Là on peut vraiment se concentrer sur sa conduite. En plus comme on réchauffe le torse, cela maintient à bonne température les fonctions vitales du corps, et le sang envoyé dans les membres est lui aussi réchauffé. J’avais moins froid aux mains, aux jambes et aux pieds, ce qui permet d’être plus à l’aise.

Au niveau des conditions de roulage, j’ai eu le droit à un beau panel de météos bien pourries. J’ai eu du froid allant de 8°C à -2°C, de la pluie givrante sous 1°C de température et même de la neige sur des trajets moyens de 45 minutes réalisés à des vitesses autoroutières.

Dans tous les cas, j’étais bien. Je n’avais pas froid et j’avais le sourire sous le casque. Les gens devaient me prendre pour un extraterrestre à rouler en moto sous la neige mais ce n’est pas grave ^^

Après quelques jours d’utilisation, j’ai commencé à cerner quel niveau de chauffe mettre selon la température extérieure.

Globalement, je mets le niveau 1 entre 4° et 8°C, le niveau 2 entre -2°C et et 4°C. Le niveau 3 ? Je ne m’en suis pas servi car cela chauffe trop fort ! Je pense que ce dernier est utile pour rouler sous des températures inférieures à -4°/-5°C.

Au-delà de 8°C, je ne m’en sers qu’en mode passif sans allumer le chauffage, sinon j’ai trop chaud.

Bien entendu, ces indications ne sont que mon appréciation personnelle. Nous sommes tous différents et tous plus ou moins sensibles au froid après tout.

Le câble et la télécommande ne m’ont pas gêné et n’ont pas griffé la moto. Je n’ai pas non plus été électrocuté à rouler ainsi sous la pluie donc pas de crainte à avoir à ce propos. J’ai eu plusieurs personnes qui m’ont fait la blague ou évoqué cette crainte, mais sachez que l’on ne craint rien et la moto non plus. Au moindre problème, le fusible intégré au câble est là en protection de toute manière.

Une fois arrivé à la fin de son trajet, il faut bien penser à débrancher le câble avant de partir. Avec l’allume cigare, il faut être plus vigilant qu’avec le connecteur batterie car cela peut plier si le câble est trop tendu (même si le connecteur gilet/câble se débranche si l’on tire fort dessus). Personnellement, je n’ai jamais oublié car le fil qui passe sur mon réservoir est tout sauf discret, ce qui en fait un bon pense-bête.

Lorsque l’alimentation est coupée, il n’y a pas de résilience de la chaleur. N’espérez donc pas faire des provisions de chaleur mais la Keis J501 maintient bien en elle-même la température corporelle sans chauffage activé lorsque l’on est en mode piéton.

Dernière remarque à vous signaler, je n’ai pas transpiré sous la veste, que ce soit en roulant ou en la portant au bureau. La membrane respirante fait le job et évacue bien l’humidité.

Taille, prix, entretien et garantie

Pour les tailles, elles s’échelonnent du 3XS au 2XL. Il est important de prendre la bonne dimension et non une taille trop ample sinon cela engendre une altération des performances de chauffage ressenti.

Il faut bien utiliser leur outil de calcul de taille car cela a tendance à tailler très grand. J’ai dû prendre du 2XS alors que je mets du M ou du S habituellement.

J’ai juste un petit soucis sur la longueur des manches de mon côté car j’ai les bras assez longs. De ce fait, quand je tends les bras, cela remonte un peu sur mes avant-bras. Mais pour les gens avec des bras « normaux », cela ne posera pas de problème 😀

Pour ce qui est du lavage, la J501 doit être exclusivement nettoyée à la main conformément aux indications de l’étiquette cousues dans la veste. Le lave-linge risquant en effet de venir abîmer les panneaux chauffants mais également les câbles qui la traversent.

Côté tarif, il faut compter 290€ pour cette veste chauffante Premium Keis J501. Vous pouvez la retrouver en vente sur le site Keis en cliquant ici.

On est sur une veste haut de gamme mais les ingénieurs de chez Keis sont sûrs de la qualité et de la fiabilité de leur veste puisque les éléments chauffants sont garantis à vie (le contrôleur est garanti 3 ans). Un gage de sérénité qui permet donc d’envisager un investissement qui vous suivra tout le temps de votre vie de motard.

Le test en vidéo

Test de la veste chauffante Keis J501 : le froid au passé
Si vous êtes un motard de tous les jours, qui utilise sa moto comme moyen de transport pour aller au boulot quelle que soit la température et la météo, elle sera votre compagnon idéal.
Si vous êtes plutôt du genre à prendre du plaisir à aller vous geler sur un road trip moto ou une hivernale, la Keis J501 sera là aussi votre compagnon idéal.
C’est un super investissement qui permet de rouler plus agréablement l’hiver et surtout de mieux rouler car on est à l’aise peu importent les températures.
Je sais que certains motards diront que ça ne sert à rien, qu’on n'a pas besoin de tous ces trucs chauffants pour rouler l'hiver. Et bien chacun son avis, mais ils ne pourront nier le confort indéniable que cela apporte.
Etant déjà utilisateur de poignées chauffantes et d’une selle chauffante, cette veste chauffante vient parfaire le confort global de ma moto et permet de rouler en première classe sur sa bécane.
Le prix pourrait vous rebuter, mais avec la garantie à vie incluse sur la veste, vous pouvez vous dire que vous ne ferez cet achat qu’une seule fois.
C’est donc une superbe veste signée par Keis, je vous la recommande.
ON A AIMÉ
  • Puissance et vitesse de chauffe
  • Efficacité en mode passif
  • Interconnexion avec d'autres produits chauffants de la marque
ON N'A PAS AIMÉ
  • Longueur des bras un peu courte pour moi
  • Impossible à utiliser sur batterie
  • Notice en anglais (cela peut être gênant pour certaines personnes)
4.5Note Finale

11 Réponses

  1. Gilles

    Après une longue conversation très positive avec le représentant de la marque , même si nous ne sommes pas d’accord sur tous les points , la volonté de satisfaire le client est flagrante .
    Le ressenti excessif de la chaleur peut être expliqué par le fait que je roule en Gold ; particulièrement bien protégé ,il est clair que la veste « envoie » même sur le réglage mini .
    Echange sera fait contre un modèle plus adapté
    Merci
    😉

    Répondre
    • Laurent

      Salut
      Bon, c’est déjà bien que la marque cherche à satisfaire le client..
      Mais je suis d’accord avec Gilles :le tableau pour le choix de la taille est fantaisiste
      Donc, si on prend une taille L pour un blouson ,on choisit quoi pour la sous veste?
      Le tableau m indique 2xs !!
      Il me faut prendre le S ou le M ?
      Merci de m’eclairer
      Laurent

      Répondre
  2. LauS

    Très bon test, le produit à l’air super pour les motards qui roulent toute l’année.
    Je m’interroge toutefois sur l’entretien de cette veste, je n’ai rien trouvé à ce sujet sur le site du fabriquant…

    Merci d’avance pour ta réponse.

    Répondre
    • MriMattheus

      Merci !
      Pour l’entretien, c’est lavage à la main obligatoire selon l’étiquette dans la veste (sûrement à cause des nombreux qui la traverse).
      Je vais ajouter l’infos dans l’article, bonne remarque 🙂

      Répondre
      • Gilles

        Bonjour
        Je roule en grosse cylindrée par tous les temps , tous les jours depuis des années, je ne suis donc pas un débutant . j’ai acheté cette veste , passons sur les problèmes de taille … la chauffe même au minimum est excessive , la veste est inutilisable au dessus de 2/3 degrés . le ressenti est limite brulure !
        Je regrette cet achat
        Gilles

      • MriMattheus

        Bonjour Gilles,
        Avais-tu lu mon test avant de faire ton achat ? Car les points que tu remontes sont des éléments que j’explique assez explicitement. Je pense notamment à la taille, au fait qu’il faille porter un tshirt à manche longue ou une chemise à manche longue pour optimiser le confort, et le fait que la veste chauffe très fort même au plus bas.
        Désolé que cela ne t’ai pas aidé pour faire ton choix et que cela ne te convienne pas pour ton usage.
        Moi j’en suis toujours content de mon côté avec mon maxi-trail, surtout avec la vague que l’on s’est pris ces dernières semaines !
        A+ !

      • Gilles

        Je ne t’en veux pas ; tu es prisonnier du fait que la veste t’a été probablement « confiée » .Moi non ; cela a mal commencé avec , sur le site français, un tableau des tailles fantaisiste, J’ai suivi les recommandations en commandant une taille 2XS (alors que je fais L !!!!) , évidemment la veste aurait pu aller à un gosse de 10 ans .Du coup , un peu perdu , je commande du L , bien sûr trop grande , 2 retours donc .Ce que l’acheteur ne sait pas , c’est qu’il doit renvoyer la veste au fin fond de l’Allemagne à ses frais ( environ 20 euros en colissimo recommandé)
        La bonne enfin arrivée et « branchée , le test peut débuter avec une température extérieure au dessous du zéro , contrôleur au mini (j’insiste) je sens la chaleur quasi instantanément , la chaleur est très forte , le ressenti est limite brulure .Contacté , Keis fait l’étonné ; je ne suis pas le seul à être particulièrement contrarié suite à cet achat .

      • Keis

        Cher Monsieur,

        Nous sommes désolé que votre veste J501 ne vous donne pas satisfaction.

        Nous souhaitons apporter quelques points factuels qui nous paraissent important afin de ne pas créer de confusion inutile.

        Notre système de mesure de la taille fonctionne très bien, nous avons environ un taux de retour pour échange de tailles de 5%, ce qui est parfaitement normal pour de la vente de vêtements par correspondance. Jusqu’à présent, dans tous les cas, sauf un, la taille nouvellement envoyée a correspondu aux mensurations du client. Pour information, nous payons également les frais de port et donc avons tout intérêt à ce que le client choissise du premier coup la taille adaptée, ce qui est le cas pour 95% des commandes.

        Nous avons depuis mi-février 2018 changé de transporteur (DHL auparavant, maintenant DPD) et mis en place un système en ligne de prise en charge des retours pour échange de taille.

        Notre service client a toujours répondu à toutes vos sollicitations, par email et téléphone, afin de vous apporter des réponses et des solutions. Nous vous avons invité à nous donner davantage de détails sur l’utilisation de la veste, notamment le vêtement porté en-dessous, afin de comprendre et d’analyser le retour client pour le faire remonter à notre service de développement. Vous n’avez pas souhaité continuer la discussion, c’est votre décision et nous l’avons respectée.

        Nous n’avons jusqu’à présent entendu aucun autre commentaire de la part de clients estimant que la veste J501 produit trop de chaleur, et encore moins de sensation « de brûlure ». Nous ne contestons pas votre ressenti que nous ne pouvons pas évaluer, mais il est important de répeter que notre veste est parfaitement adaptée aux conditions hivernales et totalement sécurisée. Nous vous invitons à proposer aux autres clients que vous évoquez ayant le même ressenti à nous contacter, car pour l’instant aucun autre retour négatif ne nous a été fait.

        Par ailleurs, étant nous-même tous motards roulant par tous les temps, nous avons accumulé une large expérience avec nos produits, et n’avons jamais ressenti la chaleur du niveau minimum comme étant excessive.

        L’ampérage du système sur le premier niveau de chauffe est de 2,3A pour une puissance de 28W. Ces valeurs ne permettent techniquement pas de produire une chaleur excessive.

        Notre gamme comporte également des gilets moins puissants qui sont adaptés à des usages plus urbains ou polyvalents notamment grâce à une alimentation par batterie lithium autonome.

        Nous sommes à votre disposition pour continuer cette discussion par email ou téléphone.

        Bien cordialement
        L’équipe Keis

  3. Alex

    Salut.
    Comment ça se passe en consommation d’énergie avec la batterie de la moto?
    Parce que j’envisageais de me faire la totale Veste + pantalon + sous-gants mais ça représenterait une consommation maxi de 11.25A et 135W.
    Comme j’ai une batterie de 10Ah, soit une puissance de 120W et que je ne sais pas comment ça se passe par rapport à l’alternateur, j’ai peur que me batterie ne tienne pas le choc?
    Il y a des précisions sur la notice?
    Parce que sur leur site internet c’est plutôt vague:
    « Les grosses motos peuvent bien souvent alimenter la plupart de nos produits sans problèmes. Mais pour les motos plus petites, et pour être sûr, contactez directement votre concessionnaire pour connaitre la puissance de vos branchements. »

    Merci.

    Répondre
    • MriMattheus

      Salut,
      dans la notice, il est juste indiqué que si l’on veut utiliser la totale, il faut obligatoirement se brancher en direct à la batterie et non via l’allume-cigare.
      L’ensemble de ces 3 éléments font 11,3 A en consommation max dans la notice (7A veste + 1A gants + 3,3A pantalon) donc j’ai peur que cela soit juste avec ta batterie en effet si tu allumes tout à fond.
      J’espère que cela t’aidera.
      A+ !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.