Voilà maintenant 6 ans que le Michelin Anakee III était apparu sur le marché du pneu Trail. Et avec une aussi longue carrière, il était temps pour ce pneu 10% offroad de tirer sa révérence. Personnellement, je ne le regretterai pas car je n’en étais pas très fan. J’avais pu les essayer lors de mon test de la BMW F 750 GS, et ils étaient assez bruyants, corrects sur bitume sec, moyens sur bitume mouillé, et clairement pas fantastiques dans les sentiers… Bref tout ça, c’est de l’histoire ancienne puisque le voilà remplacé par le tout nouveau Michelin Anakee Adventure : un pneu 20% offroad qui veut nous faire oublier son ancêtre.

Alors est-ce que le changement est radical ? Vient-il balayer tous les défauts de son prédécesseur ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet essai après 6000 km parcourus avec !

Présentation des Anakee Adventure

Dès le premier coup d’œil, on remarque tout de suite que les Michelin Anakee Adventure n’ont absolument rien en commun avec les Anakee III. La forme des pavés et des sculptures sont totalement différents, les espacements entre les pavés sont plus conséquents, on voit bien visuellement la bascule vers un pneu 20% offroad.

 

D’ailleurs, on constatera que les rainures sont moins nombreuses et plus étroites sur la bande centrale. Cela devrait permettre de réduire les risques de bruit (et de vibrations, on en parle juste après). L’entaillement plus conséquent sur l’angle permettra de son côté de mieux évacuer l’eau sur route détrempée. Ces « entailles » sont reliées par de la gomme afin de limiter au maximum la déformation quand on attaque bien fort dans les virages.

 

Outre le dessin retravaillé, c’est surtout toute la méthode de fabrication qui a été revue afin d’y intégrer des technologies permettant de meilleures performances et une longévité accrue.

Et cela passe par de nouveaux composés bi-gommes appelés 2CT pour le pneu avant, et 2CT+ pour le pneu arrière. Pour chacun de ces composés, la bande centrale (qui représente 60 % de la largeur du pneu) utilise un mélange plus dur que sur les côtés, afin d’obtenir une meilleure longévité et une déformation minimale. Pour les zones proches des bords du pneu (soit 20 % de chaque côté du pneu), elles utilisent une gomme plus tendres, favorisant ainsi le grip et la remontée d’information.

À l’arrière, la particularité du composé 2CT+ consiste à avoir la gomme centrale dure en « sous-couche » de la gomme latérale pour rigidifier encore plus le pneu afin d’améliorer la tenue de cap. C’est particulièrement pertinent sur les maxi-trails qui sont souvent lourds et puissants.

 

Tout cela a été mis en place avec trois objectifs en tête :

  1. Ne pas sacrifier les performances sur route mouillée,
  2. Conserver une grosse longévité kilométrique,
  3. Ne pas avoir de perte de performances dynamiques avec l’usure (les Anakee III avaient en effet cette réputation à mi-usure).

Enfin, dernier détail qui a son importance, il s’agit de pneus à structure de type radiale et ce, dans toutes les tailles disponibles. Concrètement, cela apporte plus de performances sur route pour simplifier au maximum.

Tenue de route

Remarque importante : Cet essai des Michelin Anakee Adventure a été réalisé sur une Triumph Tiger 800 XCa dont les dimensions de pneus sont 90/90 R21 à l’avant et 150/70 R17 à l’arrière. J’ai une conduite plutôt cool la plupart du temps, je fais un peu de chemins le weekend et j’habite dans le Nord de la France. Il est donc tout à fait possible que, selon votre moto, vos dimensions de pneus, votre région, ou encore votre style de conduite, votre avis sur ces pneus soit différent de ce partage d’expérience. Merci donc de prendre en compte cet élément car nous sommes tous différents et avons tous des attentes variées.

Sur routes sèches

Roulant habituellement en pneus à crampons, j’ai tout de même très vite pris mes marques avec ces Michelin Anakee Adventure. Ils mettent vite en confiance et offrent une mise sur l’angle agréable et progressive. C’est très rond et cela accroche très bien. On peut pencher bien fort dans les virages, accélérer en sortie, cela colle parfaitement à la route et je n’ai jamais eu de décrochage même en conduite bien dynamique ou sur des freinages appuyés.

L’adhérence est de ce fait très bonne et mon Traction Control ne se déclenchait qu’à de rares occasions, gage d’une excellente motricité. Même sur une bande blanche sèche, ils ne décrochent pas et c’est un vrai plaisir de rouler avec ces derniers au quotidien.

 

Le freinage est vraiment bon. C’est stable et il n’y a aucun décrochage ou guidonnage lors de freinages d’urgence ou sur les freinages de bûcheron en conduite sportive. J’ai pu expérimenter cela grâce à quelques voitures qui se mettent à piler pour changer de file sans mettre de clignotants, et ils ne m’ont jamais fait défaut dans ces situations critiques.

Sachez également que l’ensemble est très stable à haute vitesse et je n’ai jamais ressenti de vibrations ou de tremblements au niveau du guidon à 130 km/h (voire plus mais c’était en Allemagne, promis :D).

Côté bruit, ils sont globalement silencieux pour des pneus trail. J’insiste, ce ne sont pas des pneus routiers, donc on ne peut pas les comparer à des pneus purement routiers comme les Michelin Road 5. Il y a du pavé, des rainures assez importantes, mais pour autant, je n’ai pas constaté de bruits parasites ou dérangeants au global. La seule plage où je trouve que ces Michelin Anakee Adventure génèrent un bruit notable est entre 95 km/h et 105 km/h. Sinon à 50, 70, 80, 90, 110, 120, 130 km/h, je n’ai pas remarqué de bruit particulier.

 

Heureusement, on ne roule pas souvent entre 95 et 105 km/h. Vous ne devriez donc pas être incommodé par le bruit de mouvement oscillatoire généré sur cette plage de vitesse. Cela n’a clairement rien à voir avec les Anakee 3, un vrai gap a été franchi sur le confort acoustique de mon point de vue.

Après bien entendu, je le redis, j’ai un 3 cylindres de 220 kg et non une allemande en bicylindres de 250 kg. Je précise cela car les Michelin Anakee Adventure équipent de série les nouvelles BMW R 1250 GS en France. Il est donc tout à fait possible que ce que je dis ci-avant soit quelque peu différent avec une autre moto et un autre pilote. Mais pour un usage du quotidien ou touring, je pense qu’ils seront tout à fait adaptés (ce type d’usage est d’ailleurs l’essence même du trail quelque part).

Sur routes mouillées

Là aussi, je n’ai eu aucun souci, l’adhérence est très bonne. Les Michelin Anakee Adventure sont rassurants et vous mettent en confiance, même sur une bonne couche de pluie nordiste. On ne sent pas le pneu avant se dérober d’un coup dans les virages ou dans les ronds points, et cela évite de devoir rouler comme un poireau sous la pluie.

Je n’ai pas testé des dizaines de modèles de pneus trail différents à ce jour, mais il fait partie des meilleurs pneus routiers pour trails que j’ai pu utiliser. Je l’ai trouvé encore meilleur que le Continental TKC70 sous la pluie (que j’avais beaucoup apprécié) mais ce dernier est un pneu 40% offroad et là, les Anakee Adventure viennent un cran au-dessus à mes yeux.

Après, sachez-le, je ne roule pas non plus comme un pilote sur circuit. J’ai plutôt une conduite de gentlemen rider sous l’eau (je suis en Triumph après tout :D) mais clairement, je me suis toujours senti en sécurité et en maîtrise de ma Tiger.

Sur les freinages, rien à redire non plus, c’était très bon et très stable. L’ABS se déclenche moins facilement qu’avec mes pneus d’origine (des Bridgestone Battle Wings 501) et l’on garde bien le contrôle de la moto même en cas de freinage appuyé. On peut donc tout à fait rouler sous la pluie sans arrières pensées.

Sur les bandes blanches mouillées tels qu’aux passages piétons, pas de miracles. Cependant, c’est mieux que ce que j’ai pu connaître jusqu’à présent. Cela glisse toujours un peu mais, couplés à l’électronique de la machine, on ne se retrouve pas à terre en cas de freinage.

Efficacité en offroad

En chemins, avec des pneus annoncés à 20% offroad, mes attentes côté efficacité hors bitume n’étaient pas des plus élevées. Et pourtant, sur chemins, ils m’ont étonné de par leurs performances.

Qu’on se le dise, pour prendre un petit chemin de campagne de temps en temps et à bon rythme, cela suit sans problème ! Là aussi l’écart de performances par rapport aux Anakee III est conséquent, ce qui les rend incomparable. Maintenant, Michelin propose (enfin) des vrais pneus adaptés aux petites sorties sur le sec avec ces Anakee Adventure.

Une fois apprivoisés, on se prend même à jouer en faisant déraper l’arrière et en faisant du contre braquage dans les virages au bout de quelques kilomètres car le feeling du train avant et arrière est très bon.

 

Pour autant, ils ne souffrent pas trop lorsqu’ils gouttent à la terre et aux cailloux. La gomme centrale renforcée fait bien son office et l’on peut donc faire du offroad simple de temps à autre sans pour autant amenuiser leur longévité.

En revanche, pour des passages dans d’épaisses surfaces meubles comme de la boue, du sable, ou du gravier très fin, ces pneus sont à proscrire ! Vous vous en doutez, avec un tel profil axé route majoritairement, ils ne seront absolument pas adaptés.

Même s’ils ont le marquage M+S (Mud and Snow), ce sera la patinoire totale, vous n’aurez aucun feeling et la gamelle sera fort probable. Après, si vous êtes un pro du tout-terrain, vous arriverez sûrement à gérer mais je ne vous les conseille pas pour cet usage. Préférez dans ce cas des bons pneus à crampons.

Usure et consommation

Après 3 mois et 6 000 km (dont un bon 60% d’autoroute à 130 km/h), je trouve que les pneus ne se sont pas beaucoup usés. J’ai perdu quelques millimètres de gomme mais c’est en tout cas de bonne augure côté longévité. J’imagine qu’ils pourront facilement atteindre les 18 000 km dans le cadre de mon usage, peut-être 20 000 km.

Si vous avez une conduite agressive permanente, mode poignée en coin, freinage de trappeur, le tout sur col de montage, forcément vous n’atteindrez clairement pas ce kilométrage. Cette donnée est forcément très variable tant elle est dépendante de nombreux facteurs. Mais je les trouve en tout cas bien résistants sur la bande centrale, ils n’ont pas fait de plat même après tous ces kilomètres (dont pas mal de ligne droite sur autoroute).

 

Côté consommation, j’ai remarqué une légère baisse de 0,3 litres aux 100 km par rapport à mes Bridgestone BW 501 montés d’origine sur la Tiger, donc pas de mauvaise surprise non plus sur ce pan.

Tailles disponibles et prix

Pour ce qui est des tailles disponibles, on retrouve les 6 dimensions les plus courantes pour les trails et maxi-trails du marché dotés de jantes en 19 ou 21 pouces à l’avant, et 17 ou 18 pouces à l’arrière. 3 dimensions supplémentaires seront disponibles à partir de août 2019 afin de couvrir toutes les tailles possibles.

Dimensions pneu avant

  • 90/90 R 21 54V
  • 100/90 R 19 57V (dispo en août 2019)
  • 110/80 R 19 59V
  • 120/70 R 19 60V

Dimensions pneu arrière

  • 130/80 R 17 65H (dispo en août 2019)
  • 140/80 R 17 69V (dispo en août 2019)
  • 150/70 R 17 69V
  • 170/60 R 17 72V
  • 150/70 R 18 70V

Enfin, au niveau des prix, il faut compter environ 225€ pour un train complet de Michelin Anakee Adventure (sans montage). Ce prix variera quelque peu selon les dimensions qui vous sont nécessaires. Un tarif donc bien placé sur le marché des pneus premium, surtout en regard de leur longévité kilométrique qui semble prometteuse.

 

Merci à Michelin et Allopneus.com pour nous avoir fourni cet échantillon et nous permettre ainsi d’avoir pu réaliser cet essai.

 

Retrouvez tous les autres pneus mixtes sur notre Bible : https://motard-adventure.com/la-bible-du-pneu-trail-avis-et-recensement-des-pneus-mixtes

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter les pneus Michelin Anakee Adventure sur Allopneus.com

 

Le test en vidéo des Michelin Anakee Adventure

 

Test des pneus Michelin Anakee Adventure : le meilleur pneu 20% offroad ?
Bon ça y est, je crois que l'on peut définitivement enterrer les Anakee III et accueillir à bras ouverts les Michelin Anakee Adventure.

Performants sur routes sèches et sur routes mouillées, agréables en termes de performances dynamiques, j'ai vraiment passé un bon moment à rouler avec ces pneus sur route.

Pour le offroad occasionnel sur du sec, cela passe mais gardez bien tête que ce sont des pneus 20% offroad. Ils se débrouillent bien en tout-terrain pour des 20%, mais leur milieu de prédilection reste la route avant tout.

Je vous les recommande si vous cherchez un pneu routier pour votre Trail, avec un look baroudeur, mais qui conservent tout de même quelques capacités pour s'aventurer hors des sentiers battus.
ON A AIMÉ
  • Tenue de route sur le sec et le mouillé
  • Excellente stabilité sur l'angle
  • Étonnamment bons en offroad sur le sec
ON N'A PAS AIMÉ
  • Léger bruit entre 95 km/h et 105 km/h
  • Tenue dans la boue totalement absente
4.6Note Finale

3 Réponses

  1. MATELIN

    Bonjour,
    Pour info j’ai une BMW GSA 1250 adventure, je viens de faire 11000 km avec des pneus Michelin anakee. Le bruit de roulement au niveau de l’avant est infernal comme un bruit de ferraille à partir de 40km/h. Je viens de changer pour des Continental TKC70 et je n’ai plus ce problème de bruit .

    Répondre
  2. Pierre

    Apparemment ils font mieux que les TKC70 sur route. Est ce aussi le cas off-road?

    Répondre
  3. Jerry

    Ca fait envie ! Va falloir que je change de bécane car pour ma TDR les pneus compatibles sont Les Pilot Activ chez Bib.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.