Enfiler ses premières bottes enduro dans sa vie de trailliste, c’est un peu comme se réveiller avec les pieds et les chevilles de Robocop, ainsi que la démarche qui en découle. Heureusement pour moi, les Forma TX Enduro ne sont pas les bottes enduro les plus extrêmes du marché et sont annoncées par le constructeur comme une étape intermédiaire intéressante, un bon compromis en somme entre des bottes adventure et des bottes enduro aux protections encore plus poussées.
Les bottes adventure protègent déjà mieux le pied que des bottes touring mais on est loin du niveau d’une botte enduro. En effet, avec des bottes adventure, on va plutôt avoir tendance à privilégier le confort et la souplesse au détriment d’une protection accrue comme on peut le retrouver sur des bottes enduro.

Si vous ne connaissez pas Forma, sachez qu’il s’agit d’un fabricant italien né en 1999 spécialisé presque exclusivement dans la fabrication des bottes moto. De la route à l’offroad, rien n’est oublié dans leur gamme. Ici, on va se concentrer sur un modèle de bottes enduro mais dans le cadre d’une utilisation avec un trail.

Voilà maintenant 3 mois que je teste ces bottes Forma Terrain TX. Qu’on soit clair dès le début, je ne les ai pas mises tous les jours pour aller travailler mais je les ai mises à une majorité de mes sorties tout-terrain dont le March Moto Madness. De ce fait, je les ai portées environ une quarantaine d’heures avant de vous livrer mon retour sur ces dernières.

Alors que valent ces Terrain TX ? Sont-elles à la fois confortables et protectrices ? Est-ce que l’usage est supportable avec un trail ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce test.

Présentation des Forma Terrain TX

Démarrons cet essai par une présentation des fonctions et des finitions de ces bottes enduro.

D’aspect, elles en imposent direct, c’est massif. Le coloris anthracite/noir, relevé par des pointes de jaune, ainsi que le logo Enduro Series entouré de barbelés, les rendent assez agressives. Au moins, ça donne le ton et on sait qu’elles ne sont pas là pour faire dans la dentelle.

Côté matériaux, on retrouve une tige en synthétique pour faciliter l’entretien et prolonger la durée de vie.  La tige est entourée de multiples parties en plastique polyuréthane pour renforcer la solidité et la protection au niveau du tibia, du mollet et du talon.

Au niveau de la cheville, on retrouve un système de charnière intitulé F.C.S. (Flex Control System) qui empêche toute torsion de la cheville, limite l’hyper extension et l’hyper flexion. Cet ensemble de protections permettent aux Forma Terrain TX d’être bien évidemment homologuées CE.

 

Au bout de la botte, on retrouve normalement un renfort en acier vissé dans la semelle que j’ai préféré retirer. En effet, j’ai déjà vu trop de motards griffer et abîmer le carénage ou le réservoir de leur trail lors d’une chute à cause de ce bout en métal. C’est bien pour les enduristes mais, pour les traillistes, je vous conseille de le retirer.

Il suffit juste ensuite de brûler le surplus de couture caché derrière le bout en métal pour que cela soit plus esthétique et le tour est joué.

 

Sur le côté interne de la botte, on retrouve une protection pare-chaleur en caoutchouc afin de pouvoir bien gripper les côtés de la moto.

Enfin, sur le dessous, on retrouve une semelle extra grip Enduro/Adventure en caoutchouc naturel à double densité. Les crampons sont larges et annoncent une belle accroche dans la terre.

Passons maintenant au système de fixation qui est assez atypique, et à la finition interne de la botte.
Le pied et la cheville sont tout d’abord maintenus sur la partie supérieure par un velcro réglable. Ensuite, on retrouve une fixation gérée par 4 boucles de sûreté en aluminium “Evo Security Lock”, réglables et remplaçables en cas de casse.

Ce système en 2 parties vient ainsi améliorer la préhension pour ouvrir la boucle grâce à la partie noire sur charnière, mais il va également limiter le risque d’ouverture en roulant puisque cela permet de coller au plus près la boucle à la botte.

 

A l’intérieur, on retrouve une doublure rembourrée avec un polymère à mémoire de forme pour améliorer le confort et la longévité.
Toujours à l’intérieur, une semelle de type I.S.S. (Incorporated Steel Shank) inclut un renfort en acier dans la semelle pour un confort et une sécurité optimum.

Cette semelle est surplombée d’une couche antibactérienne remplaçable, dotée du système APS (Air Pump System) de la marque pour mieux maintenir la voûte plantaire et améliorer le confort.

 

Dernier détail à savoir, comme il s’agit de bottes enduro, sachez qu’elles résistent à l’eau mais qu’elle ne sont pas étanches. Pour palier à cela, Forma propose en option un chausson amovible et remplaçable en Drytex étanche et respirant pour 60€ environ en sus.

Enfilage et réglages

Attaquons maintenant l’enfilage, qui d’ailleurs se fait très facilement. On a bien la place pour insérer son pied. Le soufflet et l’ouverture sont amples et la cheville ainsi que le pied rentrent facilement sans devoir forcer.

Ensuite, vient la partie serrage avec son lot de réglages nécessaires la première fois.
Sur cette partie, vous l’avez sûrement remarqué, mais je n’ai pas des chevilles très épaisses pour rester dans un lexique sympathique envers moi-même. Donc forcément, je dois bien serrer et j’ai encore un peu de jeu sur la zone de serrage du velcro. Je pense qu’il est difficile d’aller au-delà de ce niveau de serrage mais, si vous avez des mollets plus épais que moi, vous n’aurez pas ce soucis.

Quoi qu’il en soit, le système micro-métrique se règle là aussi facilement et les boucles Evo Security Lock peuvent surprendre au début. Cependant, une fois que l’on a compris qu’il faut forcer le tirage jusqu’à entendre le clic de verrouillage, les prochains serrages se font rapidement.
De même pour le desserrage, la partie noire montée sur charnière peut sembler fragile au premier abord mais c’est du costaud là aussi, et on comprend vite que l’on peut tirer dessus sans craintes de casse.

 

Au début par contre, les bottes sont très rigides et il faudra compter une quinzaine d’heure avant de commencer à se sentir bien dedans, le temps que les matériaux se fassent.
De même, au niveau des réglages, prenez votre temps pour trouver le bon compromis entre serrage qui maintient le pied et respirabilité de votre pied. J’entends par là qu’il ne faut pas serrer jusqu’à avoir la circulation sanguine coupée !

Confort sur route

Entamons maintenant l’usage sur route. Et la première étape avant de prendre la route avec est de régler son sélecteur de vitesse. Car vu l’épaisseur supplémentaire apportées par des bottes enduro, il est important de relever son sélecteur afin de pouvoir être plus à l’aise sur le passage des rapports. Essayez tout de même de trouver un compromis pour ne pas devoir régler votre sélecteur à nouveau à chaque changement de bottes. Faites des essais de passage de rapport assis, debout, histoire de couvrir tout le champ des possibilités.

Maintenant que le réglage est fait, on effectue ses premiers tours de roue pour atteindre le premier chemin de la sortie tout-terrain. Au début, le feeling et la liberté de mouvement procurent une étrange sensation, et ce n’est vraiment pas simple de ressentir quoi que ce soit avec ses pieds car les bottes sont super rigides. On a du mal à monter et descendre les rapports du fait de la possibilité très limitée de flexion de la cheville.
Il faut donc persévérer, les utiliser une quinzaine d’heures et après cela va bien mieux. On se met alors à s’y faire et on commence à être à l’aise, à ressentir à nouveau les commandes.

 

D’ailleurs, avec l’épaisseur de plastique présente sur la pointe du pied, on a une absence de feeling à la fois sur le passage des vitesses et au niveau frein arrière. J’ai en particulier eu ce ressenti lors des premières heures d’utilisation. Je me retrouvais régulièrement à bloquer la roue arrière, ne sachant pas jusqu’à quelle distance j’appuyais sur la pédale. Heureusement, l’ABS veillait au grain donc pas de risque à signaler.

Enfin bon, c’est normal me direz-vous vu l’épaisseur que l’on a au-dessus et en-dessous du pied, mais je préfère vous le signaler si vous êtes comme moi un primo-accédant aux bottes enduro.
Et là, de la même manière, avec le temps et l’habitude, le cerveau s’y fait et le feeling revient sans non plus arriver au niveau de ce que l’on ressent avec des bottes adventure. Il me faudra plus de temps pour cela à mon humble avis.

En résumé, sur route, c’est utilisable et l’on pourra aisément s’affranchir des liaisons entre les chemins ou pour se rendre à une sortie tout-terrain chaussé ainsi, le tout dans un confort étonnant. Je m’attendais à quelque chose d’assez désagréable mais je suis presque aussi bien que dans mes bottes Forma Adventure, qui sont les bottes que j’utilisais pour toutes mes sorties tout-terrain jusqu’à maintenant.

Confort en offroad

En offroad, là aussi j’ai eu du mal au début. Mais maintenant, j’aime vraiment le confort et la protection procurée par ces Forma Terrain TX. Elles offrent un bon maintient du pied, de la cheville, et la sensation de protection est très rassurante.

La rigidité de la semelle limite d’ailleurs bien la fatigue car l’on force moins pour rester debout longtemps sur les reposes pieds. La semelle ISS avec la couche de métal intégrée est donc efficace.
Tout cela cumulé m’a permis de ne pas avoir de douleur au niveau des pieds même après une journée complète de roulage en offroad. J’ai eu l’occasion de les porter près de 12h d’affilé et ce sur 2 journées consécutives lors du March Moto Madness, et j’étais bien dedans malgré le temps passé. Bon par contre pour l’odeur, ça ne sentait pas la rose non plus à la sortie ^^

 

Dernier détail à signaler sur l’étanchéité, comme je le disais dans la présentation, elles sont résistantes à l’eau mais pas étanche. J’ai pu l’expérimenter divers fois et, en résumé :

  • les pieds dans une flaque cela perce,
  • par contre, rouler et se prendre des projections d’eau, ça ne perce pas.

Donc tout va bien en usage offroad tant que vous n’essaierez pas de passer un cours d’eau avec, ou que vous roulerez des heures sous une pluie battante.

 

Pour conclure sur cette partie offroad, les Forma Terrain TX sont vraiment agréables et efficaces. Pour les novices en bottes enduro, il est en revanche vraiment nécessaire de les porter plusieurs heures, de prendre le temps de réapprendre le feeling avec sa moto et ses commandes (notamment les réglages de hauteur du sélecteur de vitesse et de la pédale de frein) pour pouvoir en profiter pleinement. Une fois cette étape de “rodage” et de découverte passée, c’est un plaisir à utiliser. J’ai commencé seulement à pleinement les apprécier après mon weekend au March Moto Madness qui m’a permis de bien les roder.

L’avis de GalorV6 suite un bref essai de 3 heures

J’ai également demandé à GalorV6 de les tester rapidement afin d’avoir son ressenti à chaud sur ces bottes. En effet, ce dernier est bien plus habitué que moi à ce type de bottes. Il a déjà testé plusieurs modèles (les Kenny Enduro Track, les Kenny Titanium ou encore les TCX Comp EVO) et ne porte que ça lorsqu’il roule. Je me suis donc dit qu’il était intéressant de vous partager son retour avisé à leur propos :

“Lors d’un court essai, j’ai pu chausser ces bottes Forma histoire d’apporter un avis d’habitué aux bottes Enduro. Du fait, contrairement à MriMatteus, j’ai très vite été à l’aise à l’intérieur puisque je connais bien cette sensation de maintien, ce sentiment de sécurité que cela procure. En particulier, j’ai trouvé qu’elles avaient une forme très anatomique à l’intérieur, c’est agréable.

La rigidité est bien là, ça n’a rien à voir avec des bottes Adventure que ce soit clair, mais elles restent pour autant assez mobiles pour savoir manipuler les commandes de manière habituelle avec ce genre de bottes, une fois passé une période de rodage (rodage des bottes mais aussi du pilote, on l’oublie souvent).

Le système anti-torsion de la cheville fait globalement bien son travail, sans toutefois être aussi perfectionné que d’autres au niveau des butées pour la flexion avant/arrière. C’est tout à fait cohérent avec le prix pratiqué ici.

J’ai aussi apprécié le grip des semelles. Les crampons sont assez profonds pour être efficaces, ce qui est loin d’être toujours le cas sur d’autres modèles.

Là où j’emets un bémol, c’est sur les boucles de fermeture. J’ai été très peu rassuré à les manipuler, avec la sensation que cela risque de casser pour un rien, surtout avec le petit bout en plastique sur ressort. Elles n’inspirent pas une grande confiance au premier abord, mais cela semble malgré tout tenir le choc.”

 

Coloris, tailles disponibles et prix des Forma Terrain TX

Ultime point à aborder, la partie coloris, tailles et prix. Sachez que vous n’aurez pas trop à réfléchir sur le choix de la couleur de ces bottes Forma Terrain TX puisqu’elles ne sont disponibles que dans cet unique coloris anthracite/noir avec des pointes de jaune.

Pour ce qui est de la taille, Forma balaye large et on peut les trouver dans des pointures allant de 39 à 48.

Enfin, pour ce qui est du prix, c’est pour moi une bonne surprise car elles sont proposées au prix public de 259,90€. Soit 30€ de plus que les Forma Adventure que je possède. C’est donc un très bon rapport protection/prix à mes yeux et je pense qu’elles auront une longévité aussi bonne que mes modèles Adventure qui ont déjà 1 an et demi et qui sont encore en très bon état. »

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter les bottes Forma Terrain TX sur Motoblouz

 

Le test des Forma Terrain TX Enduro 2018 en vidéo

Test des bottes Forma Terrain TX Enduro 2018 : à la croisée des chemins
En conclusion, je trouve que ces Forma Terrain TX sont un compromis très intéressant, surtout pour des personnes roulant en trail et souhaitant s’équiper pour la première fois de bottes enduro.

Elles ont une très bonne finition, une protection bien au-delà de ce que l’on trouve sur des bottes adventure, et seront donc le parfait compagnon de vos pieds pour vos sorties tout-terrain.

Je ne pense par contre pas que j’utiliserai ce genre de bottes pour un gros road-trip de plus d’une semaine mélangeant route et tout-terrain. Car leur absence d’étanchéité et le fait que cette surprotection fait perdre en feeling de route, font que je ne me vois pas partir avec cela (à moins d'acheter les chaussons étanches en option mais cela augmente bien le prix).

Mais pour mes sorties offroad le weekend, pour participer à des événements ou des road-trip composés à 80% de TT, je les prends sans hésiter.

C’est un modèle à prendre en compte si vous êtes à la recherche de bottes enduro pas trop chères mais de belle qualité.
ON A AIMÉ
  • Le confort (une fois le rodage passé)
  • La finition et la qualité de fabrication pour le prix
  • La semelle qui tient bien dans la terre
ON N'A PAS AIMÉ
  • Pas vraiment étanches (mais c'est habituel sur des bottes enduro)
  • Un seul coloris disponible
  • Et pas grand chose d'autre à leur reprocher pour ce niveau de gamme 🙂
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.