Dominé jusqu’à présent par les marques premium telles que Shoei, Arai ou encore Schuberth, le segment du casque modulable haut de gamme se voit désormais attaqué par de nouveaux challengers comme HJC (avec le RPHA 90 que nous avons déjà testé), mais également Nexx qui a lancé il y a 3 mois son tout premier casque modulable premium : le Nexx X.Vilitur.

Par contre, chez Nexx, le premium commence à 399,99€, soit un bon cran en dessous de ses concurrents.

Alors qu’en est-il ? Est-ce la bonne affaire ? Cela fait maintenant 3 mois que j’utilise ce modèle et, après 5000 km parcouru avec, je peux vous dire qu’il y a du très bon, mais aussi du moins bon. Je vous explique tout ça !

Déballage et contenu de la boite

A l’intérieur du carton d’emballage, on retrouve :

  • le casque Nexx X.Vilitur protégé dans une housse,
  • un écran anti-buée Pinlock max vision 70,
  • 2 supports pour caméra sport : un à mettre sur le côté et un pour le dessus du casque,
  • un kit adhésif d’ajustement des mousses de joues,
  • un lot de stickers réfléchissants,
  • et enfin la notice.

 

Présentation et finitions du Nexx X.Vilitur

Dès la prise en main, on constate que le Nexx X.Vilitur est d’un poids très correct pour un modulable puisque, après pesée, j’ai pu constater qu’il faisait 1660 grammes dans cette taille S. Ce poids relativement contenu est permis grâce à l’usage d’une calotte en fibres composites, soit l’un des matériaux pour casque les plus résistants aux chocs à ce jour.

Côté look et finitions, c’est sobre et très propre. Rien ne bouge, la déco est bien fini, les mousses employées font cossues, et le seul petit reproche que j’aurai à lui faire serait le léger décalage de la décoration située sur la ventilation frontale (sûrement une erreur lors du collage en usine au Portugal, la marque portugaise réalisant 100% de la production dans son usine). Pour le reste, c’est du tout bon.

 

Sur le dessous, on découvre une fermeture de la jugulaire par boucle micrométrique en acier inoxydable, permettant une ouverture et fermeture facilité même avec des gants. D’ailleurs, bonne nouvelle, sachez que ce casque Nexx X.Vilitur dispose de la double homologation jet et intégrale, comme en témoigne son homologation : ECE 22.05 P/J. Une nouvelle qui ravira donc ceux qui aiment rouler à l’air libre de temps à autre.

 

Cette ouverture de la mentonnière se réalise grâce au levier noir que l’on trouve sous la mentonnière. Il suffit de le pousser pour voir cette dernière s’ouvrir à 90°. L’écran gère tout seul l’ouverture de la mentonnière et ne pose pas de soucis à l’ouverture / fermeture quelle que soit sa position. Casque touring oblige, la bavette est d’une importante surface, et vient protéger du vent tout le dessous de la mâchoire. Elle peut être déclipsée au besoin.

Les mousses sur le dessous semblent larges et bien accueillantes afin d’offrir un maximum de confort et éviter les entrées d’air. On regrettera juste le manque de longueur de la protection en tissu au niveau de la boucle micrométrique. A part ça, cela fait très qualitatif, et je pense que ce sentiment vient notamment grâce aux adjonctions de cuir un peu partout sur le dessous, chose que je n’ai que très peu vu jusqu’à présent sur des casques (du moins ceux que j’ai pu tester).

 

Continuons sur la partie interne tant que nous y sommes et là aussi, cela semble bien sympathique. On retrouve un tissu en X.MART DRY qui est un tissu avec traitement spécial permettant un séchage deux fois plus rapide que le coton normal. Cet intérieur est bien entendu démontable et lavable. Point de détail à noter, on remarquera la présence de passages pour les lunettes grâce à des cannelures prévues afin de faciliter la vie des porteurs de lunettes.

Revenons maintenant sur l’avant du casque. Ici on retrouve un large écran incolore en Lexan recouvert d’un Pinlock Maxvision faisant la pleine largeur de l’écran. Les crans sont bien fermes à l’ouverture/fermeture, et la manipulation se fait grâce aux deux débords en polycarbonate.

 

Derrière l’écran, un grand écran solaire vient couvrir tout le champ de vision une fois déployé grâce à la glissière située sur le dessus gauche du casque. 2 entrées d’air sont présentes sur l’avant du casque : une première au niveau du menton et une seconde au niveau du front. Ces dernières sont réglables sur 2 niveaux (ouvert ou fermé).  A l’arrière, on va également retrouver 2 ouïes qui feront office d’extracteur d’air une fois ouvertes.

 

On notera pour terminer la présence de :

  • 3 surfaces réfléchissantes sur les côtés du casque et sur l’arrière pour une visibilité nocturne accrue,
  • un emplacement amovible sur le côté droit afin de venir fixer l’attache pour caméra sport,
  • et un emplacement amovible sur le côté gauche pour venir insérer l’intercom X-COM2 de la marque.

 

Ce Nexx X.Vilitur ne fait donc pas spécialement de fausses notes et, dans ce coloris « Latitude Black Titanium » à la peinture soignée, il fait classe. On voit que Nexx a passé du temps sur la réalisation de ce modèle pour proposer un casque plus premium parmi leur gamme.

Enfilage et usage sur route

Étant un grand fan du modèle adventure de la marque portugaise (le Nexx X.WED2), mes attentes sur cette nouveauté étaient assez élevées.

Côté enfilage et confort sur la tête, je n’ai pas été déçu. Il est très facile d’y insérer sa tête (comme dans la plupart des modulables), et tout est très doux au toucher. C’est comme sur le Nexx X.WED2, le revêtement X.Mart Dry est toujours aussi agréable au contact de la peau et des cheveux. Je me sens vraiment comme dans un cocon. Je n’ai aucune pression nulle part tout en étant bien maintenu. Il fait partie des casques les plus confortables que j’ai pu porter à ce jour.

 

Parlons maintenant de l’usage sur route et là, j’ai pu constater pas mal de qualités mais aussi quelques défauts non négligeables.

Tout d’abord, l’aérodynamique du casque est assez irréprochable. Il ne tremble pas et n’exerce aucune pression particulière même lorsque l’on roule à 130 km/h. On peut bouger la tête à gauche, à droite, il fend l’air sans devoir forcer sur la nuque.

Ensuite, le confort de port constaté en statique est toujours excellent même après plusieurs heures de roulage. J’ai eu l’occasion de faire plusieurs trajets de 2h/3h et, il ne m’a jamais généré de douleur. Ma forme de tête est bien compatible avec cette marque j’ai l’impression car je suis à l’aise dans tous les casques Nexx. Tout le monde est différent sur ce pan car l’on a tous une morphologie hétérogène, donc il est possible que vous n’ayez pas le même ressenti que moi.

 

Par contre, la boucle micrométrique frotte contre ma pomme d’Adam lorsque je déglutis et que je n’ai pas de tour de cou, ce qui n’est pas très agréable. Je porte rarement de casque sans tour de cou mais je tenais à le signaler si vous êtes dans ce cas.

Autre qualité du Nexx X.Vilitur, son système d’aérations qui est vraiment puissant pour ventiler l’intérieur du casque. Pour les ouvrir, aucune difficulté à signaler même avec des gros gants. Comme elles sont bien larges et fluides, il est facile de les manipuler. D’ailleurs, les mousses internes supérieures dont je vous parlais juste avant sont épaisses et rainurées dans le but de permettre au flux d’air de bien circuler et ainsi bien rafraîchir le haut du crâne. J’ai pu l’essayer entre Février et Mai et, je confirme qu’elles sont clairement efficaces une fois les ventilations avant et arrière ouvertes.

Même la ventilation du menton est plutôt performante contrairement à d’habitude. On ressent bien que le casque a été pensé avant tout pour être utilisé avec des motos carénées et dotées de grosses bulles protectrices.

 

Enfin, là où j’ai pu constaté son principal défaut, c’est sur l’insonorisation. Il est clair que ce Nexx X.Vilitur a été le moins silencieux des casques modulables premium que j’ai pu tester jusqu’à maintenant. Il est moins bon qu’un HJC RPHA90 ou qu’un Schuberth C4. Cependant, il est moins cher que ces deux modèles (on en parlera plus en détail après) et reste tout de même très correct côté bruit perçu.

Il est bon sur le filtrage des bruits graves mais il pêche un peu trop à mon goût sur les bruits aigus et sur le filtrage du bruit du vent. Avec une moto qui vous protège bien comme un Trail ou une GT, c’est largement passable. Si vous avez une grosse moto Touring, là ce sera très correct également. Par contre, avec un Roadster ou une moto non carénée, c’est bruyant 😅. Donc comme ça c’est clair, mais je m’en doutais car Nexx le met en avant partout avec des motos bien protectrices, cela donnait le ton sur le type de motard visé avec ce casque.

Derniers détails de confort sympas à signaler, l’écran solaire est bien teinté et protège bien même en cas de soleil éclatant. Côté surface protégée, je ne pense pas que l’on puisse faire mieux car tout le champ de vision est couvert. C’est là aussi d’un grand confort et cela permet de pouvoir rouler visière ouverte sans prendre plein de vent dans les yeux. La glissière se manipule bien avec les gants et est facile à attraper grâce à la tirette.

 

Le champ de vision XXL en largeur permet d’avoir une vision périphérique complète très appréciable en toute situation et le Pinlock est très efficace comme toujours. Je n’ai pas eu moins de 0°C sur cette période d’essai de Février à Mai mais rien ne passe, pas de buée ni de pluie. En parlant de pluie, l’étanchéité de l’écran et de la mentonnière ont là aussi été sans reproches. Je n’ai pas eu autant de pluie qu’en hiver mais les grosses averses estivales que j’ai pu subir m’ont permis de constater l’absence de fuites.

Nettoyage et entretien

Le casque se nettoie aisément avec de l’eau et une microfibre. Je n’ai pas vu de micro-rayures se former suite à mes nombreux frottements.

Le système de démontage de l’écran est simple et intuitif à manipuler. Leur technologie « X-SWIFT » permet un démontage rapide et sans outils en venant juste appuyer sur les tirettes sur les côtés, accessibles une fois l’écran ouvert. Enfin, les mousses se démontent et se remontent sans grosse galère afin de pouvoir les laver à la main. On peut d’ailleurs constater que les emplacements pour installer des écouteurs d’intercom sont bien présents.

 

Prix, garantie, tailles et coloris disponibles

Concernant les prix et tailles, le Nexx X.Vilitur est disponible en 8 tailles allant du 2XS au 3XL. Ces 6 tailles sont réparties sur 3 tailles de calotte pour optimiser le confort et la sécurité. Nexx est fidèle à cette habitude de proposer 3 tailles de calotte, ce qui est un vrai plaisir pour les personnes avec des petites têtes 🙂

Côté coloris, il y a du choix avec pas moins de 12 variantes :

  • 5 coloris unis incluant 2 couleurs matt, proposés au prix public de 399,99€
  • 6 coloris graphiques « Latitude » proposés quant à eux au prix public de 449,99€.
  • et enfin une version en fibre de carbone, proposée à 549,99€ (à vous de voir si cela en vaut vraiment le coût !).

Tous les modèles sont garantis 5 ans une fois enregistrés sur leur site, comme la plupart des casques de la marque portugaise.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le casque Nexx X.Vilitur sur Motoblouz

Le test du Nexx X.Vilitur en vidéo

Test du casque Nexx X.Vilitur : pensé d'abord pour les touring et les GT
Bien moins cher que ses concurrents RPHA 90, C4 ou Neotec II, le Nexx X.Vilitur est un casque très attrayant, mais qui a dû faire quelques concessions pour arriver à atteindre ce tarif.

Il sera un bon choix si vous possédez une moto qui protège bien votre tête du vent (Trail, Touring, GT), et sera à éviter si vous roulez avec une moto qui ne vous épargne pas des éléments.

On l'aimera surtout pour son confort, son champ de vision ou encore sa capacité à pouvoir rouler légalement en jet.
Ce sera donc une bonne affaire mais pas pour tout le monde.
ON A AIMÉ
  • Confort excellent
  • Double homologation jet et intégral
  • Aérations efficaces même avec une bulle
ON N'A PAS AIMÉ
  • Insonorisation pas aussi bonne que ses concurrents (plus chers)
  • Boucle micrométrique qui frotte un peu sans tour de cou
4.0Note Finale

Une réponse

  1. Rom

    Bonjour,

    Petite question je doit changé de casque j’hesitais entre le neotec II et celui la en carbone zero qu’elle est votre ressentie au niveau de l’insonorisation entre les deux et du confort ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.