Voilà maintenant 5 mois que je teste un ensemble veste et pantalon de la marque anglaise RST. Ils ne sont toujours pas super connus en France mais, en Angleterre, ils font partie des marques les plus vendues en proposant de l’équipement au rapport qualité/protection/prix assez agressif. Une fois encore, avec cet ensemble RST Rallye, ils ne dérogent pas à leur règle puisque, pour vous payer la veste plus le pantalon, il faudra compter 378€, protections et dorsale incluses. Cela pose tout de suite le ton 😀

Alors est-ce que l’on en a pour son argent, est-ce vraiment bien et de bonne qualité pour ce tarif ? C’est ce que je vous propose de voir dans cet essai après 8000 km parcourus avec cet équipement RST Rallye entre Juin et Novembre.

Présentation et finitions de la veste RST Rallye

Au niveau style, la coupe est droite et le design est assez classique, avec toutefois une pointe d’originalité grâce à ce coloris marron désert.

Ce modèle Rallye est avant tout pensé pour un usage touring 4 saisons, et se compose d’une veste en textile synthétique Matex, renforcée de nylon balistique sur les épaules, et dotée d’une membrane interne étanche SinAqua inamovible. A l’intérieur, on retrouvera également une doublure thermique amovible. Il s’agit donc d’une veste 2 en 1.

 

Côté sécurité et protection, on retrouve des bandes réfléchissantes sur les bras et dans le dos, des protections coudes et épaules de niveau 1, mais aussi une dorsale de niveau 1. Et tout est fourni de base, il n’y a rien à acheter en option. Certes, on est sur du niveau 1, mais à ce prix et fourni d’office, difficile de faire la fine bouche (sachant que l’on peut remplacer ces éléments par du niveau 2 par la suite moyennant finance). Pour autant, l ‘ensemble est certifié EN 17092 classe A, ce qui est déjà très bon pour un usage routier.

Niveau ventilation, outre la doublure thermique amovible, la veste Rallye dispose de perforations sur l’avant et l’arrière afin de créer un flux d’air naturel permanent, et de 4 zips étanches de ventilation : 2 sur le torse et 2 dans le dos. J’aurai d’ailleurs bien aimé un zip de ventilation au niveau des avant-bras pour plus de fraîcheur l’été mais on en reparlera dans la partie usage sur route.

 

Concernant les rangements, c’est très correct avec, à l’extérieur, 2 poches frontales fermées par scratch et pression, 1 grande poche dans le dos fermée par scratch, 1 petite poche à l’intérieur du blouson, et 2 poches internes dans la doublure thermique. J’arrive à ranger mes clés, mon portefeuille, mes papiers et mon smartphone dans les grandes proches avant mais j’aurai préféré avoir plusieurs poches un peu partout sur le blouson pour mieux m’organiser. Encore une fois, difficile d’être très critique sur ce point de détail à ce prix.

Enfin, pour ce qui est du confort, on est à l’aise et l’ajustement est plutôt bon puisque l’on retrouve des empiècements en stretch au niveau des scratch de réglage à la taille, des zips d’aisance aux hanches, des scratch de réglage aux biceps et aux poignets, ainsi qu’un col réglable aisément à l’aide ici aussi d’un scratch. La fermeture éclaire centrale est doublée de scratch et de pressions, donc peu de risque que cela s’ouvre en cas de chute 😀

 

La finition est en tout cas surprenante, les coutures triplement renforcées et les zip de marque MAX font robustes, les matières de bonne qualité, on n’a pas vraiment l’impression d’être face à une veste qui ne vaut « que » 219€.

Présentation et finitions du pantalon RST Rallye

Passons maintenant au pantalon RST Rallye qui est dans la même veine que la veste. On sera donc là aussi sur un pantalon 2 en 1 touring 4 saisons, avec doublure thermique amovible et doublure étanche SinAqua inamovible, fait en Matex avec des renforts en nylon balistique sur les genoux.

 

Des protections certifiées de niveau 1 sont présentes au niveau des genoux, et il est possible de racheter à posteriori des protections de hanches supplémentaires. Il obtient ainsi le même niveau de certification que la veste (EN 17092 classe A).

Des aérations sont présentes au niveau des cuisses avec des micro-perforations et des zips étanches de ventilation au niveau des cuisses. Juste à côté de ces zips, on trouvera deux poches étanches fermées par scratch.

 

Il y a ce qu’il faut en termes de réglages avec des ajustements au niveau des hanches et des chevilles. Cet ajustement des chevilles permettra ainsi d’utiliser ce pantalon avec n’importe quel type de bottes (tant que vous n’utilisez pas la doublure thermique, je vous explique ça juste après).

Côté détails sympa, on retrouve le classique zip de raccord 360° (présent aussi sur la veste) permettant de relier le pantalon au blouson et évitant les entrées d’air par le bas, des zones réfléchissantes sur le bas des cuisses, des zones stretch au-dessus des genoux pour plus de confort, et deux bandes antidérapantes sous les fesses afin de limiter les glissements sur la selle.

 

Une fois encore, l’ensemble est assez irréprochable quand on sait que le pantalon n’est vendu qu’à 159€. J’ai connu moins bien pour plus cher 😀

Enfilage et usage sur route

Enfiler la veste ne pose pas particulièrement de difficultés. Rien ne gêne et l’on s’équipe vite. La première fois, il faudra penser à ajuster les différents réglages d’ajustement mais l’on n’y touche plus une fois que c’est fait. J’apprécie d’ailleurs beaucoup le col qui permet un réglage totalement libre. Je n’ai donc pas de galères avec mon tour de cou l’hiver.

 

Au niveau des manches, là aussi les ajustements permettent de serrer fort afin mettre ses gants par-dessus, ou de ne pas trop serrer pour pouvoir passer les gants à l’intérieur des manches.

Les seuls points que je trouve fastidieux au final sont :

  • la doublure interne étanche qui n’est pas laminée au Matex et qui a tendance à bouger et ressortir quand on enfile les manches, surtout lorsqu’il fait chaud,
  • et la mise en place de la doublure thermique en raison de la difficulté d’accès aux boutons pression dans les manches. Heureusement que l’on ne fait pas cette manipulation tous les jours 🙂

Pour le pantalon, il faudra enlever ses chaussures pour le mettre et le retirer. Les réglages se font là aussi facilement et permettent un bon ajustement du pantalon à sa morphologie. L’embase est bien large et me permet de faire passer le pantalon par dessus mes bottes hautes de type adventure. Attention par contre à la doublure thermique amovible interne qui n’est pas aussi large sur le bas du pied, et qui est fixée par des pressions. Elle compliquera la tâche pour enfiler des grosses bottes par dessus le pantalon lorsque cette dernière est présente.

Une fois dedans, même si l’ensemble n’est pas parfaitement taillé à ma morphologie (malgré les ajustements, j’ai l’impression de ne pas remplir tout le blouson), on est vraiment bien dedans. Le blouson ne remonte pas et ne fait pas de plis lorsque l’on est sur la moto, les manches sont assez longues, et l’on sent clairement qu’il est pensé pour une utilisation trail et donc une position bien droite.

On est à l’aise dedans que ce soit en ville, sur départementale ou sur autoroute, et il se fait oublier. Ce qui est un bon point.

 

Les poches sont accessibles même avec des gants, tous les scratch et pressions se manipulent même avec des gants hiver, il n’y a donc pas grand chose à reprocher sur le plan de l’ergonomie au quotidien. J’aurai juste aimé une petite poche sur une des deux manches pour venir loger un badge ou une carte bancaire, c’est toujours pratique pour aller au bureau ou pour les péages sur l’autoroute.

L’étanchéité de la membrane SinAqua est amplement suffisante pour le quotidien ou pour des roadtrip pas trop pluvieux. Elle ne lâchera que sous des pluies très longues et intenses. Les seules fois où cela a commencé à percer, c’est lorsque je me suis retrouvé à rouler pendant plus de 2h sous des trombes d’eau. J’ai alors commencé à sentir un peu d’humidité au bout de 1h30 sur les jambes et les bras, ce qui est excellent une fois encore en regard du prix demandé.

 

Alors là vous allez me dire : « Mais il est parfait en fait cet ensemble ? » Et bien… non, pas tout à fait. Et cela est dû à la structure 2 en 1 de ce blouson. Il faut donc juste être conscient de ses limites qui font qu’il ne sera pas le blouson le plus agréable lorsqu’il fait plus de 30°C ou que le thermomètre tombe sous les 3/4°C.

En effet, lorsqu’il fait trop chaud, on a tendance à vite transpirer dans la veste car la membrane n’est pas assez respirante. C’est en quelque sorte le revers de la médaille de cette bonne étanchéité. De ce fait, si vous roulez beaucoup par des températures élevées et à faible vitesse, cela peut vite faire sauna à l’intérieur et ce, même avec toutes les aérations ouvertes et des gants été (d’ailleurs, des zips de ventilation aux manches auraient pu être un vrai plus pour accentuer le flux d’air interne). J’aurai clairement préféré une version 3 en 1 permettant de retirer cette doublure étanche et ainsi mieux respirer lors des pics de chaleur estivaux mais le budget monte un peu inévitablement. Sachez d’ailleurs que cela existe chez RST avec la veste et le pantalon RST Adventure III que Stéphane a testé.

 

A l’autre opposé, lorsqu’il fait froid, j’ai trouvé que la doublure thermique n’était pas assez performante quand cela commence vraiment à cailler. Lorsque je me retrouve à rouler plus de 30 min sur autoroute par 3°C, là je sens mon corps se refroidir petit à petit. Par contre, si vous restez actifs comme en ville ou sur départementale, cela va bien jusque 0°C. Après je sais que je suis assez frileux de nature lorsque je suis inactif mais je tenais à vous le signaler.

Usage en offroad

Même si cet ensemble est à vocation touring, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller faire quelques petits tours en chemin avec. Pour faire court, tant qu’il fait ne pas trop chaud et que le chemin est assez roulant, on est à l’aise. Mais dès que le thermomètre grimpe ou que l’on fait du technique qui vient bien chauffer le corps, alors on atteint clairement les limites d’une veste 2 en 1.

Comme je l’expliquais juste avant, la membrane étanche n’étant pas amovible, vous vous retrouvez à suer énormément (et perdre quelques litres quand vous galérez dans une zone complexe :D), et vous perdez en efficacité et en concentration lorsque vous roulez en chemin par plus de 20/25°C. Cela reste envisageable mais évitez les zones techniques où la chaleur vous gagne, car les aérations ouvertes ne suffiront pas.

 

Donc si vous faites souvent du offroad et que vous cherchez une tenue avec un rapport qualité/prestations similaire, je vous conseille dans ce cas d’investir un peu plus et de basculer sur l’ensemble 3 en 1 RST Adventure III dont je vous ai parlé précédemment. Il coûte une centaine d’euros de plus mais sera mieux adapté au tout-terrain.

Usure et entretien

Après 8000 km, je n’ai pas constaté de coutures qui s’effilochent, de scratch qui perdent en efficacité ou de matériaux qui s’abîment. Tout vieillit bien dans l’ensemble. Le seul point compliqué à gérer, c’est le coloris sable de cet ensemble.

J’ai voulu tenté l’originalité avec un coloris qui n’est pas du noir mais cela se salit clairement plus vite qu’une matière sombre, et il faudra donc penser à nettoyer plus souvent l’ensemble pour éviter que cela fasse sable boueux 🙂

Pour le nettoyage, un chiffon humide et de l’huile de coude suffisent à rendre l’ensemble propre, et un passage en machine de temps à autre devrait permettre de conserver le coloris comme à l’origine. La couleur sable reste plus simple à nettoyer que du blanc mais préférez la version noire si l’entretien n’est pas votre fort.

Coloris, tailles, prix et garantis

La veste et le pantalon RST Rallye sont disponibles en 4 couleurs : noir, noir/jaune fluo, gris/gris métal, et marron désert.

Niveau taille, cela va du S au 4XL (et même 5XL pour le modèle noir).

Enfin, pas de surprise sur les prix puisque je vous en parle depuis le début. La veste RST Rallye est proposée au prix public de 219€, le pantalon à 159€, et le tout est couvert par une garantie classique de 2 ans.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter la veste ou le pantalon RST Rallye sur La Bécanerie

 

Le test de la veste et du pantalon RST Rallye en vidéo

Test de la veste et du pantalon RST Rallye : assez imbattables à ce tarif
En conclusion, la marque nous propose ici un ensemble veste et pantalon excellent à ce niveau de prix avec ce RST Rallye.

Il n'est clairement pas parfait et ne plaira pas à ceux qui aiment profiter de l'excellence en tout point, mais il fera un très bon équipement pour un débutant, un motard occasionnel, ou pour quelqu'un ne voulant pas trop investir dans des vêtements sans forcément mettre de côté la qualité et la sécurité.

Cette veste et ce pantalon feront un bon duo pour toute l'année si vous n'habitez pas dans des régions trop chaudes, et sera aussi bien adapté en équipement dédié hiver/mi-saison si justement le thermomètre monte trop par chez vous à l'été.

S'il avait été plus cher, j'aurai peut-être été un peu plus sévère sur la note car le 2 en 1 n'est pas l'idéal, mais à moins de 400€ l'ensemble complet, c'est assez imbattable.
ON A AIMÉ
  • Finitions et confort très bons, pantalon compatible avec des bottes hautes
  • Protection complète de série (dorsale incluse)
  • Tarif super bien placé
ON N'A PAS AIMÉ
  • Membrane étanche non amovible pas des plus agréable par temps chaud
  • Doublure thermique manquant d'efficacité par grand froid
  • Doublure thermique du pantalon peu pratique avec des bottes hautes
4.0Note Finale

Une réponse

  1. Cedric Kleinermann

    Salut Matt merci pour tes essais c’est vraiment sympa !
    est-ce que tu peux me préciser quelle est la taille du pantalon que tu as pris et tes mensurations ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.