Quand on pense aux gilets de protection moto, on s’imagine bien souvent du plastique, du poids, une gêne à l’usage, etc… Et pourtant, il existe des alternatives très adaptées pour le motard du quotidien. C’est ce que la jeune marque française propose ici avec le gilet Vstreet Vest-On, une solution souple et légère pour se faire oublier sous votre veste moto.

J’ai eu l’occasion de passer deux autres de leurs produits à la moulinette l’année dernière, à savoir les gants été Vstreet MX Dusty et la veste Touring Vstreet Travel que vous retrouverez sur le site. Mon avis à leur propos était bon voire très bon. Nous allons voir ici si le gilet de protection suit la même tendance 🙂

Présentation du gilet Vstreet Vest-On

Le gilet de protection Vstreet Vest-On, disponible au prix public de 129,95€, est un produit amené à être porté sous une veste moto qui intègre les protections aux coudes et aux épaules. Puisque bien des vestes ne sont pas équipées de protection dorsale d’origine, il est intéressant de se tourner vers des gilets qui intègrent une protection dorsale et pectorale à la fois. Autant faire d’une pierre deux coups comme on dit.

 

Le gilet Vstreet s’enfile donc comme une veste puisqu’il dispose d’une fermeture éclair centrale robuste de marque YKK.
Vient ensuite la ceinture ventrale composée d’une petite section extensible et d’une large portion de type velcro pour maintenir l’ensemble plus fermement en place lorsque vous êtes en mouvement. Elle est aussi équipée de petites sangles élastiques d’ajustement de part et d’autre pour affiner la tension plus finement en fonction de votre corpulence.

L’ensemble du gilet est conçu à partir d’une maille très aérée et extensible, et les délimitations au cou et aux épaules sont faites d’un bourrelet moussé pour améliorer le confort et éviter toute gêne ressentie.

Côté protections, il faut savoir que l’avant ne reçoit aucune certification légale. Le matériau utilisé est ici de la mousse EVA de 1 centimètre d’épaisseur enfermée sous le tissu mesh. C’est une mousse pleine, non perforée comme cela se fait parfois.

 

A l’arrière, c’est une dorsale certifiée CE EN 1621-2 : 2014 de niveau 1 et de marque Smooth Ways qui prend place, recouverte d’un textile en Cordura. Ses dimensions sont d’environ 41 x 25 x 1.5 cm, un format standard très répandu. C’est exactement celle que l’on retrouve en option ici.
Cette protection dorsale est également inamovible puisque tout est cousu. Elle est faite à partir d’un matériau à mémoire de forme qui se rigidifie au moment de l’impact, léger et totalement malléable. Son aspect est un peu moussé, on peut la plier en 4 bien à plat et elle reprendra sa forme comme à l’origine en quelques secondes.

Note : pour vous montrer les protections plus en détail, j’ai moi-même effectué une entaille dans le tissu. A ne pas reproduire, cela vous ferait perdre toute garantie évidemment.

Comme l’annonce le site de la marque, ce gilet de protection est « inspiré de l’équipement moto proposé pour la pratique de l’enduro et tout-terrain ». De loin, c’est effectivement la sensation que l’on peut en avoir. Cela étant dit, la protection est insuffisante pour un usage tout-terrain dans la pratique. Ce gilet Vstreet Vest-On est à mon sens à réserver à un usage urbain pour les petites vitesses en priorité, et c’est bien là que la marque se positionne avec sa gamme d’équipements moto.

L’essai du gilet Vstreet Vest-On

J’enfile donc le gilet sous ma veste moto habituelle et on est parti. C’est en effet une couche supplémentaire à laquelle il faut s’habituer mais on s’y fait vite. Le jour où vous l’oubliez, vous vous sentez tout de suite vulnérable.

Là où je suis plus sceptique à propos de ce gilet Vstreet Vest-On, c’est sur le fait qu’il soit équipé d’une large ceinture velcro de maintien. Pour un usage routier/urbain, on aurait aimé pouvoir s’en passer si le gilet était suffisamment élastique et serrant de lui-même, comme cela se fait parfois. L’usage serait encore plus agréable et transparent pour le motard du quotidien.
Sa conception très souple et sa légèreté auraient permis de le faire avec peu de modifications, la ceinture n’apporte pas grand chose sur ce gilet en réalité. Heureusement, je n’ai pas de reproche à lui faire en tant que tel, la ceinture fait le job qu’on s’entende bien.

 

Après quelques sorties, je me suis d’ailleurs rendu compte qu’il vaut mieux refermer la ceinture velcro de manière bien droite et horizontale par dessus les mousses du bas de la protection avant. Sur les photos, j’avais plutôt tendance à la fermer de manière croisée par en dessous mais il se trouve qu’à l’usage, cela avait tendance à faire remonter toute la protection thorax au niveau de la poitrine.

Suite à cette précaution, tout a été pour le mieux sur la route. Le gilet se fait très vite oublier peu importe vos mouvements. Aucune gêne notable n’est ressentie même en tout-terrain où il m’a également accompagné, bien qu’il ne soit pas suffisamment sérieux et adapté pour cet usage.

Le fait qu’il n’utilise que des matériaux souples et légers est un avantage certain, on est loin de la gêne que pourrait faire ressentir l’usage d’un gilet plastron fait pour le tout-terrain. Ces derniers utilisent bien souvent des protections moins malléables voire en plastique rigide, ce qui a tendance à peser aussi sur la balance.

 

En parlant des protections en termes d’efficacité, je n’ai effectivement pas chuté sérieusement pour les mettre à l’épreuve mais j’ai utilisé assez d’équipement varié pour pouvoir me faire un avis ne serait-ce que théorique. Et il faut avouer que pour le prix pratiqué au regard de la concurrence, on est assez déçu du niveau de protection choisi par la marque. Une dorsale plus sérieuse certifiée CE de niveau 2 aurait été un minimum, surtout quand on sait que cela ne coûte que 30€ pour un modèle de qualité du même format.

De même, la surface couverte de la protection pectorale est importante même si j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus large pour mieux couvrir également le bas des côtes afin d’être complet. Je chipote un peu mais vu l’économie réalisée sur le matériau utilisé, cela aurait été une bonne idée d’optimiser davantage la surface couverte à défaut d’avoir un niveau de protection certifié CE.

 

D’un point de vue respirabilité, j’ai effectivement pu ressentir un petit apport de chaleur mais il a été relativement négligeable en réalité. On retardera simplement l’usage de la doublure chaude de la veste de quelques degrés et cela ne pose pas de souci à l’usage, même en agglomération.
Mais pour être sans défaut en plein été en combinaison avec une veste moto très ventilée, il aurait été intéressant que le gilet soit équipé de protections perforées pour optimiser ce point. Dommage.

Le tissu fin extensible et aéré employé ici favorise grandement le flux de ventilation général et ne risque pas de contenir la transpiration. Je le trouve judicieusement choisi pour ce type de gilet voué à être porté sous une veste.

Qualité générale et finitions

La qualité perçue de ce gilet Vstreet Vest-On laisse tout de même à désirer il faut le reconnaître. Dans l’absolu, je n’ai pas constaté d’usure notable au niveau des tissus si ce n’est quelques accrocs très superficiels au bas de la protection avant lorsque le scratch entre en contact avec. Ce tissu mesh extensible vieillit bien et ne paraît pas spécialement fragile mais c’est un peu différent du côté des coutures.

En effet, presque toutes les coutures d’assemblage utilisées sont à point droit et certaines d’entre elles ne sont pas renforcées ou pas suffisamment. Elles n’offrent pas un haut niveau de résistance, de finition et de régularité que l’on est en droit d’attendre à ce niveau de prix. Ne serait-ce que celles qui emprisonnent les sections de mousse EVA à l’avant du gilet qui manquent de précision et de soin par exemple, le tissu n’est pas toujours tendu de manière uniforme.

Plusieurs autres sont très aléatoires, asymétriques, et ne suivent parfois pas la bonne trajectoire. Si ce n’était qu’un ou deux détails sur l’ensemble du gilet, passe encore, mais ici on retrouve ces défauts un peu partout et là c’est plus embêtant à 129,95€.

 

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le gilet Vstreet Vest-On sur Vintage Motors

 

 

Test du gilet Vstreet Vest-On, une protection urbaine pour le quotidien
Si le gilet Vstreet Vest-On n'est pas un mauvais produit en soi, force est de constater qu'il y a un décalage certain entre le niveau de protection, la qualité perçue et le niveau de finition au regard du prix de vente pratiqué.

Affiché à 129,95€, même si l'on ne s'en tient qu'à la protection pectorale non certifiée CE et la protection dorsale qui n'est "que" de niveau 1, il y a déjà là de quoi se poser des questions face à la concurrence de tarif similaire. Le positionnement tarifaire de ce produit est à revoir selon moi.

Ses vrais points forts sont le choix des protections souples et la légèreté de l'ensemble qui le rendent presque transparent à l'usage.
Il aurait d'ailleurs été intéressant que Vstreet fasse en sorte de se passer de la large ceinture velcro pour rendre ce gilet de protection plus urbain, puisque c'est à cet usage qu'il se destine avant tout.
On a aimé
  • Confortable et léger, il se fait oublier
  • Protection pectorale couvrante
  • Respirabilité de bon niveau
On n'a pas aimé
  • Dorsale CE niveau 1, plastron non CE
  • Finitions qui manquent de soin...
  • Prix excessif par rapport aux prestations et au marché
1.9Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.