Sorti au début de cette année 2017, le Schuberth C4 se veut être le remplaçant du C3 sorti en 2009, lui même mis à jour en 2016 avec la version Basic. Mais fait-il mieux que son grand frère ? C’est ce que nous allons voir dans ce test !

Schuberth c’est la marque de casque qu’on ne doit plus présenter tant elle est connue dans le monde de la moto, mais pas que ! En effet, un simple petit tour sur le site de la marque vous prouvera qu’ils ne se limitent pas qu’à notre beau petit monde qu’est la moto. L’armée, la police, les pompiers, les courses automobiles ou encore la protection du travail… On peut dire qu’ils ratissent large pour notre plus grand plaisir.

Enfin bref, j’ai pu tester ce casque sur 8 mois et dans toutes les conditions, voici mon avis.

L’intérieur de la boite du Schuberth C4

Dans le carton (qui se veut design et moderne) il y a :

  • La casque, qui se trouve dans une housse super épaisse, ça donne tout de suite le ton du haut de gamme !
  • Le pinlock pré-installé. Perso j’aime faire ce genre de chose tout seul mais bon c’est une facilité.
  • Une petite pochette regroupant divers éléments.
  • Le livret qui vous propose d’enregistrer votre garantie de 5 ans en ligne.
  • Un guide rapide d’utilisateur afin d’appréhender la bête.
  • Le manuel des consignes de sécurité qui vous donnera peut-être de bon conseils.

Un packaging fort complet qui montre clairement ce à quoi on a affaire !

Sa partie externe et son poids

 

Comme pour le Schuberth E1 testé il y a quelques mois, la calotte est en DFP pour Direct Fiber Processing. C’est une technologie breveté par Schuberth. En fait la calotte a une base de fibre de verre préformée et de la résine y est coulée puis pressée sous haute pression afin d’accroître la résistance du casque. Il faut savoir qu’il est disponible en 2 tailles de calotte afin de correspondre au mieux à votre tête et réduire l’encombrement.

En terme d’homologation, il faut noter (et j’insiste) que le C4 n’est homologué qu’en position fermée, il est interdit de rouler avec en position ouverte !

Le poids est de 1660 grammes. Ce n’est pas tout léger mais il faut se dire qu’une partie de l’électronique de l’intercom, à savoir les écouteurs, le micro et l’antenne, est déjà intégrée.

Les finitions

Coté finition, les petits logos censés être dans les coins derrière la visière ne tiennent pas sur ma version, ils se sont tous deux décollés. Pour le reste, pas de craquement bizarre et tout s’emboîte fort bien, il n’y a rien d’autre de négatif à dire.

Petite chose importante, il y a du rétro-réfléchissant intégré sur le casque. Deux zones juste derrière la visière claire et deux autres au niveau de la nuque. C’est très bien intégré, j’apprécie ce genre de détail !

 

D’un point de vue peinture ici dans la version Legacy Red, bien que le rendu soit du plus bel effet, il n’y a rien à faire. Le blanc mat c’est une horreur à entretenir… le garder d’un blanc éclatant est une chose compliquée voire impossible dans le temps.

D’ailleurs à y regarder de plus près, là encore ce n’est pas parfait. Sur ma version j’ai une crasse logée sous l’autocollant à coté du C et une petite tache rouge à coté du 4. De plus, l’ajustement des bandes n’est pas terrible non plus, on voit clairement que le coté droit est plus haut que le coté gauche, lui aussi mal ajusté.
Sur du haut de gamme, ce genre de défaut ne devrait pas avoir lieu d’être !

 

Confort, aération et ouverture

Confort

Attaquons maintenant l’intérieur du casque. Le tissu est en ShinyTex super doux au toucher, l’intérieur est entièrement démontable, lavable et répond à la norme Öko-Tex 100. Pour faire simple, cette norme certifie que le tissu ne renferme rien de nocif pour la santé.

Derrière les mousses, vous pourrez voir que des écouteurs sont déjà présents. En fait Schuberth est en partenariat avec Sena, et de ce fait ils ont déjà pré-équipé le C4 (ainsi que le R2) d’une partie de l’intercom, à savoir les écouteurs, le micro et l’antenne. Le reste, qui sera a acheter séparément, comprend la batterie et le module de communication qui se nomme SC1.

Une fois en votre possession, il suffira de les placer derrière les deux petites trappes à l’arrière du casque.
Malheureusement il sera impossible de placer un autre intercom car tout est intégré dans le casque… j’ai beau chercher, je ne trouve pas le moyen de retirer les écouteurs sans devoir démonter pour ne pas dire abîmer / casser l’intérieur. Sans parler du micro que je ne trouve pas du tout, il est bien planqué le petiot !

Le verrouillage du casque se fait via une boucle micrométrique et il est doté d’une technologie anti roll-off qui permet d’éviter que le casque ne pivote vers l’avant en toutes circonstances.

 

La visière claire dispose de 5 crans et est vraiment très grande, cela devrait être plutôt confortable à l’usage. Quant à la solaire, elle se manipule grâce à un système bien intégré sur le bas gauche du casque.

Pour les aérations

De ce côté, on fait dans le classique avec une entrée d’air au niveau de la bouche qui servira à rafraîchir le visage, mais aussi à éviter l’apparition de buée sur mes lunettes. Elle dispose de 2 positions, ouverte ou fermée.
L’autre aération se situe sur le dessus de la tête et est ajustable sur 3 positions : légèrement ouverte, totalement ouverte, fermée. Elle aura pour but de rafraîchir le crâne grâce à son système de canaux.
On ne voit pas d’extracteur d’air car il est bien dissimulé. En fait les canaux internes redirigent l’air vers l’arrière bas du casque.

 

L’ouverture du casque

Quant à l’ouverture / fermeture du système modulable, elle se fait assez facilement via le bouton rouge situé sur le dessous du casque. Par contre petit bémol, j’ai tendance à appuyer sur la trappe de ventilation avant en même temps que j’ouvre le casque…

Pour verrouiller la fermeture du casque, il y deux crochets en métal qui viennent se faire mordre par le système de verrouillage. D’ailleurs, lorsque l’on ferme le casque on entend un petit clic distinct, qualitatif et surtout rassurant !

Le système se veut en tout cas bien fluide et facile d’utilisation. Petite chose à noter, si la visière est ouverte lorsqu’on ouvre le casque, elle se refermera automatiquement.

Usage sur route

 

Commençons par l’enfilage. Il se fait sans difficulté, et contrairement à un casque intégral, il ne faudra pas l’enfiler fermé mais bien ouvert. Personnellement je dois un peu jouer avec le casque pour que mes oreilles se placent correctement, mais rien de gênant, c’est souvent comme ça. Les porteurs de lunettes (comme moi) apprécieront le fait qu’il y ait un emplacement dédié pour un enfilage facile ! C’est important de le souligner.

Aaah mais qu’on est bien dans ce casque, il est vraiment super confortable. Les mousses sont d’une douceur exquise voir idyllique. Son poids de 1700 grammes réels en taille L ne se fait pas sentir même après plus d’1h30 de route d’affilé ! C’est un réel plaisir.

Une chose assez marquante par rapport aux autres casques que j’ai pu avoir et tester (à savoir les Shoei GT-air, Arai X-Tour 4, Shoei Hornet adv, Nexx SX-100) c’est l’isolation sonore. Une fois le casque enfilé, c’est fou ce que le bruit ambiant est atténué ! Bien entendu on entend toujours autour de nous mais c’est vraiment bien feutré.

C’est d’autant plus vrai une fois en route sur la moto ! D’ailleurs pour pouvoir jouir du maximum de l’isolation sonore, il faudra soit avoir une bulle protégeant complètement du vent (comme sur mon ancienne Honda Africa Twin avec la bulle Givi Airflow), soit rien du tout comme sur la Husqvarna 701 Enduro que je possède actuellement. Ce n’est que dans ces deux conditions que l’isolation sonore sera optimale.
De plus, j’ai remarqué que la doudoune de l’équipement Spidi Globetracker aidait à l’atténuation du bruit, car le vent ne passe presque pas au niveau de mon cou. Il faut savoir que le bruit vient soit des remous sur le casque, soit du vent qui passe par le cou.

 

L’angle de vision est assez grand, je ne dois presque pas baisser la tête pour voir mon compteur. Les crans ne sont pas trop marqués et le dernier (juste avant la fermeture) est un poil plus dur afin de pouvoir rouler (sans bulle) à 80 – 90 km/h sans que la visière ne se ferme. Testé et approuvé. 😉
Par contre j’ai l’impression d’avoir une visière bas de gamme lorsqu’il a plu et que je la manipule… Elle émet un grincement désagréable qui fait ne vraiment pas qualitatif.

Aussi, j’ai perçu un léger sifflement de temps en temps en fonction d’où vient le vent. Cela provient de la patte de déclenchement de la visière solaire. Ce n’est pas super fort mais ça m’est arrivé régulièrement.

En parlant de la visière solaire, elle se place naturellement devant les yeux et couvre l’intégralité du champ visuel. Elle se veut simple d’utilisation car sa patte est assez facile d’accès même avec un gros gant hiver.

L’aération pour le crâne est super efficace, on sent vraiment bien le vent parcourir le dessus de la tête. Cependant il est assez difficile de pouvoir la régler du premier coup sur la position intermédiaire, je suis obligé de l’ouvrir à fond et seulement après de la fermer d’un cran.
Par contre j’aurais aimé que la ventilation de la mentonnière soit un peu plus efficace. Elle est très correcte mais n’apporte pas assez d’air en été comme en automne où j’ai été obligé de rouler avec la visière un peu ouverte pour avoir un apport d’air plus important et désembuer mes lunettes. Et une fois les aérations fermées, le vent ne passe plus du tout.

On arrive maintenant à ma plus grosse déception sur ce casque, le système anti-buée !
En fait il y a un gros problème de conception sur cet élément qui le rend complètement inefficace… La lentille anti-buée a du jeu et de ce fait elle ne peut pas fonctionner correctement. En l’état, ça ou rien c’est pareil !
En gros pour qu’un tel système fonctionne, il faut qu’il soit plaqué hermétiquement à la visière afin qu’il y ait de l’air qui y soit emprisonné. C’est cet air qui servira d’isolant et qui empêchera le buée de se former.

 

Bien entendu j’ai regardé autour de moi, je ne suis pas le seul impacté. J’ai donc contacté la marque et ils sont au courant du problème, ils se pencheront dessus en 2018 d’après ce que j’ai eu comme réponse. Je vais donc prochainement passer par la case SAV, mais en attendant à 750 euros le casque c’est inacceptable une telle chose. De ce fait par mauvais temps, c’est un casque qui devient dangereux car on ne voit vite plus rien !
Ce n’est pas compliqué, l’autre jour pour rentrer chez moi j’ai du rouler visière ouverte car je ne voyais plus ce qu’il y avait devant moi… Il faisait froid et il pleuvait, autant dire que c’est une expérience que je n’ai pas du tout aimé.

Le pire dans tout ça, c’est qu’en plus cette lentille bouge. Elle a griffée toute la partie supérieure de la visière claire.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le casque Schuberth C4 sur Motoblouz Acheter le casque Schuberth C4 sur Ixtem-Moto

 

A retrouver en version vidéo

Test longue durée du casque Schuberth C4 : La quintessence du modulable ?
En toute honnêteté, la base est vraiment très bonne. Il se veut super confortable, silencieux et assez aéré que pour ne pas trop souffrir de la chaleur en été par plus de 30°C.

Mais pour 750 euros dans ce coloris, il y a des défauts qu'on ne devrait surtout pas trouver sur un tel casque.
En l'état, la finition de la peinture pas à la hauteur de ce qu'on attend d'un haut de gamme, ainsi que la lentille anti-buée inefficace font que ce casque n'est pas un bon millésime cette année.

Je vous conseillerais d'attendre que son plus gros soucis soit réglé que pour envisager de l'acheter. Il en va de soit, mais lorsque j'aurais la certitude que le soucis est réglé, je vous tiendrais informé.
ON A AIMÉ
  • Le confort
  • L'insonorisation
ON A PAS AIMÉ
  • La finition en deçà d'un haut de gamme
  • La lentille anti-buée inefficace
2.5Note Finale

23 Réponses

  1. Junior

    bonjour
    idem pour moi , j’ai envoyé un mail au service conso de Schuberth et j’ai reçu une visière et un pin lock

    Répondre
  2. cedcox

    Bonjour,

    Il y a quelques jours, je ne sais plus pour quelle raison, j’ai fini par tomber sur la page Facebook de Schubert. J’y ai donc mis à peu près le même message qu’ici même si je n’en attendais pas grand chose mais ça m’avait soulagé.
    Et bien 24h après le support Schubert m’a contactéet après échange privé, m’a proposé de m’envoyer un nouveau pinlock ET une nouvelle visière; Chose que j’ai reçue aujourd’hui !
    J’ai hâte d’essayer ça soit par temps frais soit par temps de pluie (ou les 2 😀 ).
    Je pense que c’était important de le signaler car à l’époque la réponse avait été tout autre.
    A savoir qu’ils m’ont dit que les nouveaux pinlocks auraient été mis en service à partir de Mars 2018… Pour en être sûr, Vérifier que c’est bien écrit « Pinlock » dessus.

    Du coup, Schubert remonte dans mon estime ! (Même si pour moi le SC1 reste un désastre ergonomique mais bon…)

    Répondre
  3. eric

    Bonsoir,
    J’ai acheté deux C4 avec intercom SC1 pour ma femme et moi en mai 2017 lors de la sortie du nouveau Schubert.
    Ce qui m’avait plus à l’époque, c’est d’avoir l’intercom, fils et écouteur bien dissimulés dans le casque.
    Au bout d’un mois, j’ai dû changé les deux casques car ils taillent trop petit (ce que ne disent pas les vendeurs ou revendeurs internet).
    Après 45 min d’utilisation, le haut du crane brule à un point que je connaissais pas.
    Au début je me suis dit qu’il fallait attendre un peu que le casque se « fasse » mais rien à faire.
    Une fois les deux changés et même après avoir pris une taille au dessus, c’est la même chose…
    Super confortable au début, mais une horreur au bout de 45min d’utilisation, à un point qu’au bout d’une heure
    il faut s’arrêter pour souffler en enlevant ce casque.
    Je trouve cela dingue ! les brulures persistent plusieurs heures après une longue sortie…
    Ayant acheter ces casques à leur sorties, l’année dernière sur des sites internet différents pour madame et moi (pour raison de rupture de stock) + intercom également, je suis calmé d’avoir dépenser une fortune pour soi disant (de la part des journalistes moto) le top du top…du modulable connecté.
    Du coup, je ne sais pas quoi faire tellement le SAV Shubert est inexistant.

    Répondre
  4. Guerin

    Bonjours,
    Devant changer de casque suite à un accident, j’aimerais savoir si vous avez pu vérifier que le soucis de buée à bien été résolu sur le C4.

    Merci d’avance

    Répondre
    • Eotiel

      Bonjour Guerin,

      Nous n’avons pas pu le vérifier, car nous n’avons plus de nouvelles de la marque…

      Mais clairement il vaut mieux passer en magasin pour vérifier que ce soit bien marqué Pinlock sur la lentille, en théorie c’est une version 70.

      Répondre
      • Guérin

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse.
        Ayant profité de la garantie accident de Schubert (Mobility Program), j’ai finalement choisit le C4 en Legacy Red.
        Pour l’instant, vraiment aucun problème à l’usage, et très agréablement surpris par le champs de vision qu’offre ce casque : on ne voit pratiquement plus la visière !
        J’ai l’impression qu’il se sont amélioré sur les finitions (ou alors j’ai eu de la chance) car les lignes sont bien placé et je n’ai constaté qu’un seul point rouge à l’arrière dans le C4 et il faut la loupe pour le voir…
        Je confirme également que la lentille est du Pinlock 70, bien posé en usine, et que je n’ai donc aucun soucis de buée.
        Bref les points négatifs on l’aire d’avoir pratiquement disparu…
        Enfin le SC1 n’est clairement pas une réussite en terme d’ergonomie ! Le système sonore et les micros sont vraiment bien mais l’utilisation de l’intercom n’est pas top : Deux boutons, il faut resté appuyé et compter les bips, impossible de déclencher l’assistant en écoutant de la musique car la commande deviens « Musique suivante » …
        Enfin, j’espère que les mise à jours seront la pour simplifier l’utilisation car lâcher le guidon 30s pour initier un appel à l’aide d’appel rapide … on est plus proche d’une fonction dangereuse qu’utile…
        Enfin intercom mise à part, le casque est génial et qualitatif mais manque un peu d’originalité dans ses décos…

  5. Olivier PEMMERS

    Bonjour,

    J’ai acheté le Schuberth C4 (en jaune fluo) cet hiver et je m’en sers depuis les beaux jours de 2018.
    Le précédent était un C3 Pro (aussi en jaune fluo) qui a duré 3 ans et avant c’était un C3 (en Gris) qui a duré 5 ans.

    Grosse surprise, il est bien plus serrant à porter sur la tête à taille égale que ses deux prédécesseurs (62) … au point que j’ai du enlever une partie de la garniture amovible (celle du dessus du crâne qui porte des pressions qui me font mal), j’espère qu’il va s’ajuster un peu ….

    Je suis déçu de la finition à ce niveau de prix. La trappe de ventilation de menton est tombée à +/- la 50ème ouverture.
    Il y a un sifflement désagréable du côté gauche lié à la commande de visière interne. Au point que j’hésite à investir dans l’intercom et plutôt envisager d’acheter un autre casque.

    J’avais de grandes espérances dans ce modèle C4, autant le C3 a duré des années, autant le C3 Pro tombait déjà en morceaux après 3 ans (commande de visière, trappe de ventilation de sommet, etc) …

    Je pense pourtant ne pas maltraiter mon équipement.

    Répondre
  6. Tms

    L’horreur ! Inconfortable, anti-bue inefficace, Intercom à fonctions rudimentaires.

    Répondre
  7. Spoutnik

    Je possède un C3 pro dont je suis vraiment satisfait : confort, insonorisation, champ de vision etc. Mais après 5 ans d’utilisation, je souhaitais le remplacer…
    J’ai essayé un BMW système 6 qui m’a déçu sur tous les critères cités plus haut.
    Au vu des commentaires trouvés sur le net, je ne suis pas certain que le C4 soit le bon choix, dommage car il est vraiment beaucoup plus beau que le C3 pro.

    Répondre
    • Eotiel

      Hello,

      En effet, pour le moment et sans avoir pu juger la correction du C4, je ne le conseille pas. En théorie on devrait recevoir le « nouveau » modèle prochainement…

      Après il y a le nouveau Neotec 2 de Shoei et le Sportmodular d’AGV aussi, qui sont des alternatives. Mais bon, on ne les a pas testés. Cela dit à certains endroits (magasins) Shoei met à disposition des casques pour faire un essai sur route.

      En tout cas pour le C4, en effet il vaut mieux encore attendre un peu.

      Répondre
    • JPP

      Bonjour,
      J ai un C3pro. Gros problème avec le pinlock, déjà un retour SAV chez RAD. Je viens de renvoyer un mail pour une nouvelle prise en charge! Mon frère a un C4, même problème avec le pinlock et en plus la visière solaire est mal coupée, elle touche le côté droit du nez……
      C est scandaleux vu le prix du casque.
      Ne peut on pas mener une action groupée auprès de schubert?
      Je voulais acheter le SC1, mais vu les commentaires…..

      Répondre
      • Eotiel

        Bonjour,

        C’est moche d’avoir autant de soucis avec cette marque. Pour le C4 certaines choses comme le pinlock ont été modifiés, on attend un nouveau C4 pour pouvoir constater des améliorations. De votre côté pour le casque de votre frère il faut exiger à avoir une nouvelle visière avec le pinlock 70 qui est sur les versions 2018.

        Pour le SC1 je ne peux rien dire, car je ne l’ai pas. Cela dit les retours n’ont pas l’air fameux en effet, par contre pour l’utilisation il y a l’application smartphone et peut être qu’on peut le coupler à la commande déportée que vend Sena.

  8. CARPE

    Bonjour,

    Même avis.
    J’ai un C4 depuis le mois de juin, on m’a déjà fait le coup du SAV pour l’anti buée et cela recommence.
    Par temps froid on ne voit strictement rien…..
    C’est mon deuxième Schuberberth (C2 auparavant parfait) et je suis très déçu.
    Bien entendu, j’ai pris la téléphonie SC1 et celle-ci pose problème pour le rechargement.
    Je pense que la partie intégrée se détache légèrement et ne fait plus contact lorsque l’on vient pour charger (donc je ressors le bloc et le réenclenche).
    Bref, trop cher pour ce que c’est….
    Cordialement.
    L. Carpe

    Répondre
    • Eotiel

      Hello,

      Pour 2018 Schuberth a revu sa copie, le système anti buée maison serait remplacé par un Pinlock 70 et donc fonctionnerait bien mieux, du coup il faudrait simplement demander au point de vente pour qu’ils fassent le nécessaire.
      En théorie ça devrait être bon cette fois ^^.
      J’attends de mon côté aussi pour l’avoir et mettre à jour le test

      Aie ça n’a pas l’air terrible ce système de SC1, je pensais qu’on pouvait simplement retirer la batterie pour la recharger à part. Cela aurait été plus pratique, mais ça ne semble pas être le cas d’après vos dires… Damned ça à bien l’air contraignant cette histoire !

      Bien à vous,

      Eotiel / Greg

      Répondre
  9. Froehly christian

    Bonjour,
    Je possède un casque C3 qui est assez insonorisé et dont les aérations fonctionnent bien. Ma moto est une Susuki gsr sans visière. Ayant des problèmes d’oreilles je suis très à cheval sur l’insonorisation. Ma femme a acheté un C4 ,que j’ai essayé aujourd’hui par 4 degrés,en vue d’en acheter un pour moi. Quelle déception !
    Beaucoup de bruit aérodynamique à l’intérieur. Je me suis mis debout sur les reposes pieds et le problème était toujours là. De plus, avec les aérations fermées, il y a de l’air froid qui vient sur le crâne. J’ai constaté qu’il n’y a plus la possibilité de déployer des petits caches en feutre sur les trous d’aération comme dans le C3. Le système de désembuage de mon C3 fonctionne très bien. Je ne l’ai pas testé sur le C4. Je pensais plus tard acheter un SC1 mais apparemment ça ne fonctionne pas bien. Très déçu.

    Répondre
    • Eotiel

      Bonjour Christian,

      C’est assez dingue le nombre de mauvais retours sur ce casque, je suis passé chez RAD dernièrement et eux-mêmes m’ont dit que le C4 était une catastrophe en termes de retour négatif. La visière pleine de buée, les trappes de ventilation qui cassent chez certains, etc.
      C’est bien simple ils poussent les clients à prendre un C3Pro plutôt qu’un C4 pas encore mature.
      Pour ma part je n’ai pas noté de soucis d’insonorisation sur mon casque de test, mais bon si c’est comme la visière, c’est la roulette russe…
      En parlant de visière, pour cette année Schuberth passe à un vrai Pinlock 70 sur son C4.
      Ils ont écouté leurs clients et c’est une bonne chose, car pour ma part impossible de tester ce casque par 4-5°C il y a bien trop de buée comme on peut le voir en photo et dans la vidéo…
      D’après les retours que j’ai du SC1 ce n’est pas qu’il ne fonctionne pas bien, c’est surtout qu’il n’est pas intuitif, car trop peu de boutons… Il faut rester appuyer X secondes pour avoir cette fonction, X pour celle-là, mais attention de ne pas dépasser la fonction sinon il faut tout recommencer, etc.
      Bref pas du tout intuitif d’après les retours (on ne l’a pas en test)
      Je devrais en recevoir un nouveau prochainement pour mettre à jour le test.

      Répondre
  10. cedcox

    Bonjour,

    Je fais parti des déçus de ce casque. Le problème pour la buée est une misère. Croyant à un défaut concernant mon casque, j’ai racheté 2 pinlocks et une autre visière avant de comprendre que c’était un défaut de conception… Ça pique. Et la réponse du support a été magnifique -> Oui on sait mais pas de solution, bisous et bonne journée…
    Quant à l’intercom SC1, une catastrophe. Absolument pas intuitif ni adapté. Je vous laisse savourer la procédure d « appel rapide ». Rester appuyer 5 secondes sur le bouton X, puis naviguer dans le menu via le bouton Y puis sélectionner l’entrée par le bouton X. Bref, absolument rien de rapide, bien au contraire ! Pour ce qui est de la radio, je capte moins bien qu’avec le sena 20s sur mon shark alors que soit disant, l’antenne dans le casque devrait rendre la réception exceptionnelle…
    Et de façon générale, la manipulation de cet intercom est une horreur absolue. Si vous rester appuyer 1 sec, vous aurez telle action, 2 sec, telle autre action ou menu, 3 sec encore autre chose etc… Et si vous avez le malheur de ne pas rester appuyer suffisamment longtemps ou à l’inverse trop longtemps, revenir en arrière est loin d’être choses aisée ! Et vouloir s’aider des bips est une vaste blague…
    Bref, j’ai arrêté de vouloir l’utiliser en conduite pour ma propre sécurité
    Et pour l’insonorisation, dans mon cas, ce n’est pas ça non plus. Pour dire, je mets des BAB avec le C4 alors que je n’en met pas dans l’EVO one…
    Le seul point positif que je lui trouve c’est son champ de vision qui est très grand et que j’apprécie en région parisienne…

    Répondre
    • Eotiel

      Bonjour,

      Fichtre, vous n’avez pas tenté la SAV directement, ou demandé un remboursement des pièces achetées de votre côté pour rien ?

      J’ai eu la même réponse concernant le faux pinlock qu’ils utilisent, ça n’a pas l’air d’être la marque pinlock qui fait ces lentilles. Sur les Pinlocks il est bien marqué le type comme Pinlock 70 evo par exemple…
      Ils auraient mieux fait de se fournir chez eux pour le coup, ça aurait pu éviter ce genre de soucis.

      Je ne m’imaginais pas que l’utilisation de cet intercom était si fastidieuse, quel échec…

      Par contre je suis étonné de lire que l’insonorisation ne vous convienne pas, c’est bien un des points fort de ce casque. Mais ils le mettent bien dans la notice, soit il faut ne pas avoir de bulle pour que le flux d’air soit constant sur le casque, soit il faut une bulle qui dévie complètement l’air du casque, mais pas d’entre-deux.

      Avec quoi roulez-vous ?

      Par rapport au champs de vision il y a pleins d’autres très bons casque, je pense au Shoei gt-air que j’ai possédé pendant 4 ans, au nouveau Neotec 2 que je n’ai pu qu’enfiler (Je ne peux donc pas certifier que c’est un bon casque), etc.

      A vous lire et à votre place, je ferais le nécessaire pour me faire intégralement rembourser afin de partir sur autre chose.

      D’ailleurs vous pouvez tester les Shoei via certains magasins et donc les tester concrètement sur route. Certains points de vente le font, je pense entre autre à Motoblouz qui dispose de quelques casques de la gamme à l’essai.

      Répondre
  11. Guillemot

    Bonjour. J’ai eu deux C3 et la buée à toujours été un problème, surtout sur le premier (tant pis pour celui qui me l’a volé !). Un changement de pinlock sur le second a amélioré les choses. Je vais attendre un peu pour passer au C4

    Répondre
    • Eotiel

      Bonjour,
      j’ai eu des retours via RAD et ils ont pas mal de demandes de SAV… La lentille anti-buée inefficace, les caches des aérations qui cassent, les soucis de finitions, etc. Ils m’ont clairement dit qu’ils préféraient diriger les clients vers un C3 Pro que le C4 qui n’est pas du tout abouti.
      Du coup il vaut carrément mieux faire une croix sur le C4.
      C’est fou qu’une telle marque se plante à ce point, de notre coté on en revient toujours pas.

      Répondre
  12. PERRIN patrick

    J’envisage l’achat d’un casque C4 pouvez vous me dire si le problème de la buée est résolu
    Cordialement
    P.Perrin

    Répondre
    • Eotiel

      Bonjour, il faudra vérifier cela à l’achat car suivant les casques ça peut l’être ou pas. De ce que j’ai pu voir globalement c’est résolu.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.