A force de pratiquer le tout-terrain, même avec de grosses machines, on en vient tout logiquement à s’orienter vers de l’équipement de gamme Enduro. Il est en général plus adapté à cette pratique en termes de protection du pilote et d’aspects pratiques.

Suite aux tests des bottes Kenny Titanium et du gilet de protection Kenny Titanium, il était donc logique de poursuivre avec celui de la veste Kenny Titanium pour vérifier si la cohérence et les performances sur le terrain sont bien en adéquation et au juste prix, par rapport aux autres produits de la gamme déjà mis à l’épreuve sur le site.

Présentation de la veste Kenny Titanium

De conception française, cette veste Kenny Titanium en coloris gris/fluo est l’oeuvre de passionnés d’une entreprise située à Amiens dans le Nord de la France.
Il faut savoir de base qu’elle n’est pas considérée comme un équipement de protection individuelle (EPI) puisqu’on n’y retrouve pas de coques de protection internes, ni de poches pour les accueillir d’ailleurs. Il conviendra donc de l’utiliser systématiquement en association avec un gilet de protection enduro, ce qui est tout à fait logique et d’ailleurs le plus adapté à la pratique du tout-terrain, même en Trail ! Qui peut le plus, peut le moins… il ne faut pas sous-estimer les risques corporels potentiels.

Kenny propose 3 niveaux de gamme dans la catégorie moto enduro. La veste Track de conception plus classique à 149.95 €, cette veste Titanium plus technique à 219.95 €, et la veste Enduro qui apporte entre autres une étanchéité à 239.95 € (prix publics indiqués).

Cette veste est conçue en Polyester et Dynax 600D. Ce matériau assure une très bonne résistance aux déchirures et à l’abrasion, et à la fois une certaine fraîcheur de par sa structure ouverte, donc non étanche vous l’aurez compris. La doublure intérieure ventilée est fixe, on ne retrouve pas de doublure imperméable ni de doublure chaude.
C’est donc une veste plutôt été, même si j’ai pu la porter par toutes les températures en y ajoutant des vêtements chauds si le temps le nécessitait.

 

La coupe est longue et ajustable à la taille via deux sangles d’ajustement. La veste taille un peu large j’ai l’impression, évitez donc de prendre une taille au dessus pour être à l’aise ou elle sera vite un peu trop grande. Je me situe pile entre le M et le L d’après le guide des tailles, ce n’est pas évident. A retrouver sur ce lien : https://www.kenny-racing.com/wp-content/uploads/kenny-le-guide-des-tailles.pdf

Les poches sont au nombre de 7, avec 5 extérieures dont deux étanches, et deux internes étanches elles aussi.
La grande poche extérieure au bas du dos de 17 x 35 cm (non étanche) vous sera bien pratique pour y stocker une fine veste imperméable au cas où le temps est menaçant, une paire de gants ventilés ou un masque de cross pour vos sorties tout-terrain une fois arrivé sur place, ou plus simplement pour y stocker les manches amovibles de cette veste.

En effet, côté ventilation, les manches sont en fait zippées à la veste et vous pourrez les enlever en quelques minutes pour les stocker dans la grande poche arrière. En plus de ça, un large zip d’extraction d’air se trouve en haut du dos, et la veste est équipée à l’avant d’une double fermeture centrale qui peut s’entrouvrir de 6 cm environ pour apporter un gros flux d’air frais.
Enfin, des zips latéraux au bas de la veste permettent une plus grande aisance des mouvements, et le col est interchangeable au choix entre un col montant à finition polaire, ou un col court pour un meilleur ajustement d’une protection cervicale par exemple.

 

Petit plus, la veste est équipée d’une sortie de tuyau pour une poche à eau. Il n’y a pas de compartiment interne pour en recevoir une, il faut porter un sac à eau compact à bretelles à mettre sous la veste, ou bien vous utilisez un sac à dos de manière conventionnelle par dessus la veste et dans lequel vous glissez une poche à eau, comme avec le Enduristan Hurricane que nous avons testé.
Et puis un crochet métallique est implémenté pour éventuellement y fixer un cordon coupe-circuit en cas de chute si votre moto en est équipée, intéressant !

Mon avis à l’utilisation, efficacité et aspects pratiques

J’ai pris le soin d’utiliser la veste Kenny Titanium par toutes les saisons depuis que mon test a commencé il y a 3 mois en période hivernale, et qu’il se « termine » en ce moment par 25/30 degrés alors que l’été arrive à peine dans quelques jours. J’ai donc pu me faire un avis complet sur les réelles capacités de cette veste dans des conditions très variées.
Et même si je l’ai portée sur absolument toutes mes sorties moto que ce soit sur route ou en tout-terrain, je vais essentiellement vous parler de la partie tout-terrain qui est la plus cohérente pour celui qui s’oriente vers ce modèle.

 

A travers les saisons

Lorsqu’on pratique le tout-terrain en Trail, on passe forcément par la case « route » pour rejoindre les collègues au point de départ de la balade. De ce fait, on doit pouvoir rouler de manière relativement confortable sur nationale ou voie rapide pour y trouver son compte. Si de base l’absence de doublure étanche et chaude vous manque, ne soyez pas effrayé.

 

Pour pallier à l’absence d’étanchéité de cette veste, si vous êtes assez courageux pour faire votre sortie tout-terrain par temps de pluie, il suffirait d’y mettre une veste de pluie par dessus pour quelques dizaines d’euros et de la ranger dans la grande poche arrière si la pluie cesse, afin de récupérer un maximum de ventilation. Car dans le cas d’une veste imperméable, en supposant que cette doublure ne soit pas amovible, on pénalise forcément la respirabilité du textile, c’est physique. Et ça ce n’est pas ce que l’on recherche avec cette veste Kenny Titanium.
J’ai personnellement tendance à privilégier la respirabilité à l’étanchéité, car il est bien plus agréable d’avoir de la fraîcheur de l’air ou d’un peu d’eau de pluie lorsqu’on s’épuise avec une machine de 200kg et + dans les chemins, plutôt que de se retrouver comme dans un sauna et d’être vite à bout de souffle.

En temps normal, s’il se met à pleuvoir, l’eau ne mettra pas 5 minutes avant de passer au travers du textile de la veste, il n’y a aucun traitement particulier je le précise. Par contre, j’ai trouvé ça très appréciable d’avoir 4 poches étanches sur cette veste, à l’intérieur comme à l’extérieur. On n’a aucun mal à y mettre des papiers ou objets sensibles sans craindre de les abîmer par les conditions climatiques ou le passage d’un profond bourbier qui tourne mal 😀

 

Quant à l’absence de doublure chaude, il n’est en réalité pas bien compliqué de s’ajouter un pull polaire ou tout autre vêtement chaud et technique pour pallier aux faibles températures. Et là aussi, même en plein hiver, il m’est souvent arrivé d’avoir bien chaud en tout-terrain même sans doublure dans la veste. Dès que l’on attaque des passages un peu techniques, la température monte vite je vous rassure. Les pratiquants habitués du off-road en Trail me comprendront ^^

Par contre, si je ne devais faire que de la route en plein hiver, je privilégie évidemment une veste route avec la doublure qui va bien, voire pourquoi pas un gilet chauffant pour plus d’efficacité sans se sentir engoncé. Il faut quand même avouer que la veste Kenny Titanium n’a pas toutes les capacités techniques d’une veste Adventure bien entendu, ce qu’elle n’est pas !

Tout ça pour dire qu’il existe des solutions et qu’au final, en utilisation tout-terrain, c’est la ventilation qui compte. D’ailleurs, il est temps d’en parler.

 

A l’avant de la veste, la fermeture principale est doublée pour vous permettre d’ouvrir la première et de garder la seconde. On a alors un couloir d’air extensible de 5 à 7 cm de large et de haut en bas de la veste. Pour être efficace, ça l’est ! Le flux d’air est conséquent surtout en position debout sur la moto, il suffisait d’y penser.

De chaque côté au bas de la veste, des zip de 15 cm permettent d’en faire une petite jupette qui favorisera les mouvements en tout-terrain et qui amènera aussi un peu plus d’air à ce niveau. Je n’étais pas convaincu à la base mais j’ai changé d’avis lors des fortes températures et dans les zones techniques où l’on a besoin d’avoir une parfaite aisance dans ses mouvements tellement l’on est mobile sur la moto. C’est un petit bonus.

Là où j’émets un bémol, c’est sur la ventilation des manches de la veste. J’aurais vraiment aimé avoir une tirette sur chaque manche comme au bas de la veste, qui permettraient d’aérer les avant-bras sur au moins 15cm afin d’avoir un peu d’air qui s’engouffre et qui remonte dans tout le bras. Ici, il n’y a qu’un tout petit soufflet pour ajuster le scratch au poignet, c’est mon plus gros regret par forte chaleur.

 

Vous allez me dire « oui mais tu peux retirer les manches…« . Alors en effet, cette veste le permet et c’est une solution radicale que j’ai pu apprécier là encore par des chaleurs d’été ! Par moment, c’était ça ou l’évanouissement 😆 Cela dit, une solution intermédiaire aurait été appréciable afin de garder une bonne protection contre l’abrasion en cas de chute (les coques du gilet ne s’occupent que des chocs aux articulations) et de conserver l’allure plus sympathique, à mes yeux, d’une veste complète.
Je ne sais pas si c’est l’association des couleurs qui cloche, mais j’ai trouvé le look « sans manches » très particulier ^^ à vous de juger.

Côté extraction d’air à l’arrière de la veste, on n’a qu’un zip horizontal de 30 cm sur le haut du dos. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus efficace mais cette veste n’étant pas étanche de base, le Dynax est déjà assez respirant globalement. Peut mieux faire cela dit…

Aspects pratiques et rangements

Le col de la veste est fourni en deux versions. La version montante que l’on portera lorsque le climat est tempéré, avec une finition polaire que j’ai trouvé agréable au contact de la peau. Je n’ai par contre pas trouvé pratique la mini fermeture-éclair de 6 cm, ce n’est pas évident à manipuler à cet endroit surtout si l’on a déjà le casque sur la tête. Un système de scratch uniquement ou combiné à des boutons pression ou aimantés, aurait été préférable.

 

Aussi, je note que le col montant comme le petit col ne disposent pas d’ajustement pour pouvoir les fermer avec une marge plus grande lorsqu’on entre-ouvre la fermeture centrale avant de la veste. Du fait, on a cette aération d’environ 6 cm, et le col qui la fait se resserrer en haut de la veste en le fermant, ou alors il faudrait le laisser ouvert et pendouiller. Dans un cas comme dans l’autre, ça ne fait pas joli et pas fini d’un point de vu pratique.

Au niveau des poignets, c’est un scratch qui vient fermer la veste par dessus vos gants. Je n’ai certes pas les poignets très fins, mais dès que je mets une paire de gants été avec une manchette, je dois tirer dessus pour que le scratch ait un peu de matière pour adhérer, et c’est plus que limite. Il s’enlève parfois en roulant, sauf si je le serre exagérément.
La partie femelle du scratch fait pourtant 10 cm de long mais je ne sais exploiter que les 2 premiers centimètres. La partie mâle à manipuler aurait méritée d’être plus longue en toute logique.

 

Terminons sur une note positive en parlant des rangements de la veste. En plus d’être étanches pour 4 d’entres elles, les 7 poches de la veste sont toutes très spacieuses et bien intégrées au design de la veste Kenny Titanium, avec des touches bien dosées de jaune fluo pour améliorer sa visibilité. On n’a aucun mal à y ranger à peu près ce que l’on veut et sans craindre d’en perdre le contenu. Les deux grosses poches du bas ferment à scratch, et toutes les autres par fermeture-éclair.
J’arrive par exemple à y stocker le deuxième col de la veste, mon portefeuille, un grand smartphone, une boîte de bouchons d’oreilles, un briquet, un couteau multifonctions, un mini manomètre pour la pression des pneus, une batterie externe de 10 000 mAh pour recharger mes appareils, une deuxième caméra, et j’en passe ! Ce n’est pas la place qui manque 😎

 

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter la veste Kenny Titanium sur Motoblouz

 

Le test à retrouver en vidéo

Test de la veste Kenny Titanium, les bras m'en tombent !
Kenny n'a pas fait dans demi-mesure avec cette veste Titanium. Si globalement on apprécie sa bonne ventilation ou ses nombreux rangements très pratiques, on regrette quand même pas mal de petits points étant donné le prix de vente pratiqué au regard de la concurrence.
En effet, c'est lui qui vient à mon sens pénaliser la note globale de cette veste, qui n'a ni d'emplacements prévus pour accueillir des coques de protection individuelles, pas d'étanchéité ni de doublure chaude, une ventilation des manches inexistante sauf à les retirer complètement, et quelques détails techniques qui gênent "au quotidien".

Si l'on laisse de côté le tarif, on a malgré tout une veste très légère, bien taillée et qui a de la gueule, avec des matériaux durables qui ne craignent pas une utilisation intensive en tout-terrain.
On a aimé
  • De nombreuses grandes poches de rangement
  • Manches amovibles à stocker dans la poche arrière
  • Deux types de cols fournis
On n'a pas aimé
  • Des détails de conception à revoir
  • Bonne ventilation mais peut mieux faire
  • Prix un peu élevé par rapport à la concurrence
3.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.