Pour cette année 2018, la marque Enduristan élargit sa gamme de sacoches étanches moto en proposant deux nouveaux sacs à dos, un de 15L et un de 25L, appelés Hurricane.
Ils viennent s’ajouter à toute la bagagerie déjà existante dont je vous invite à retrouver un échantillon sur notre site : la sacoche de réservoir Sandstorm 3S, la sacoche arrière Tail, le sac universel Base Pack, le sac de selle Tornado, ou encore les sacoches latérales Blizzard. Le reste est à découvrir sur enduristan.fr.

Le sac Enduristan Hurricane dans les moindres détails

La marque suisse s’adresse avant tout aux amoureux des voyages mais aussi aux aventuriers des chemins, puisque l’ensemble de la gamme est bien entendu étanche et robuste. On retrouve systématiquement la même qualité d’assemblage avec un matériaux principal à 3 couches thermo-soudées à base de nylon 1000D et des fermetures étanches YKK.
L’intérêt est d’avoir un produit parfaitement étanche en lui-même et qui ne nécessite donc aucune doublure interne ou externe pour préserver vos affaires de la pluie, de la poussière, de la boue, etc…

La version 15L est proposée à 170€ et comptez 190€ pour celui-ci en 25L. C’est un réel investissement mais il faut le voir sur le long terme, c’est du matériel conçu pour durer.

 

Lorsque j’ai reçu ce sac Enduristan Hurricane, j’ai découvert que l’on pouvait personnaliser un patch à venir scratcher à l’arrière du sac sur l’emplacement prévu. Il suffit d’enregistrer son produit à l’adresse indiquée et en 1 à 2 semaines on est livré. Vous avez droit à 4 lignes maximum, c’est original et bien réalisé, on apprécie !

Deuxième chose que l’on retrouve, c’est une petite note avec un tube de graisse au silicone qui vous servira à faciliter et entretenir les fermetures du sac. Ces dernières sont très fermes à manipuler à la réception, c’est tout à fait normal. Cela démontre leur capacité à limiter au maximum toute infiltration à l’intérieur du sac et il faut donc en prendre soin, notamment pour les rendre plus agréables à utiliser. C’est donc la première chose que j’ai fait et c’est ensuite nettement mieux en effet.

 

Ses aspects pratiques de l’extérieur

De l’extérieur, on retrouve des compartiments latéraux pour y mettre des gourdes ou des bouteilles jusqu’à 1.5L sans mal. Il suffit d’ouvrir les sangles de compression et le velcro de la poche pour y glisser la bouteille. Ça pourrait évidemment être de l’eau ou pourquoi pas une bombe de graisse à chaîne pour les malheureux qui n’ont pas de cardan… ^^

Le compartiment arrière juste derrière le filet multi-usages est non étanche et fermé par velcro. On y rangera donc des affaires non sensibles et pourquoi pas quelques vêtements humides à faire sécher à l’air libre comme par exemple la paire de chaussettes de la veille 😀

 

Les 4 sangles de compression viennent à la fois maintenir les bouteilles sur les côtés si vous en avez, mais aussi compresser (comme son nom l’indique) le chargement du sac pour le compacter et éviter d’abîmer tout se qui risque de ballotter durant votre trajet.
J’ai d’ailleurs pu apprécier leur efficacité lorsque j’avais mon trépied photo à transporter puisque celui-ci vient dépasser du sac en hauteur, donc ce sont les sangles de compression qui le retiennent et cela ne bouge pas.

Ce sac Enduristan Hurricane va même un peu plus loin puisqu’il propose deux compartiments étanches et indépendants du reste du sac. Il y en a un en haut du sac du côté des bretelles et un autre au dessous du sac, plutôt original. L’avantage est de pouvoir y stocker des éléments plus petits qui ne se perdront pas avec le reste du chargement, et à la fois d’avoir un accès plus direct sans avoir à ouvrir la grande fermeture principale du sac.

J’y range personnellement quelques accessoires tels qu’une perche à selfie, des batteries caméra et batterie externe, des câbles, un gilet jaune de sécurité, une bombe anti-crevaison, du scotch américain… et par exemple la trousse à outils Enduristan qui rentre au poil dans celle du dessous.

 

Avant d’aller voir à l’intérieur, il nous reste un point important à aborder, et cela concerne le compartiment prévu pour la poche d’hydratation.
Enduristan commercialise d’ailleurs le modèle Hydrapak HP03 à 40 € mais avec 10 € de rabais en achat combiné avec le sac, c’est toujours bon à savoir. C’est donc une version de 2,5 L à 3 L suivant qu’elle soit fermée ou ouverte grâce au système « shape-shift », parfaitement étanche avec la fermeture « slide-seal » qui permet un remplissage facile, avec un tube détachable de 91 cm et le capuchon anti-poussières sur la pipette à 45°.

Ce sac à dos remplit de ce fait une double fonction qui peut vite s’avérer très pratique dès lors que les températures s’élèvent. Le poids de la poche à eau étant d’ailleurs au plus près du dos, j’ai trouvé ça plus confortable et supportable que l’emport de bouteilles de chaque côté du sac qui monteront vite en température au soleil, contrairement à la poche à eau qui reste toujours fraîche dans son compartiment.

 

Voyons ce qui se passe à l’intérieur

Une chose qui pourrait surprendre les habitués de la marque, on constate que l’intérieur n’est pas rouge, pourtant très pratique pour mieux visualiser le contenu embarqué. Pour peu que le temps soit un peu grisâtre ou que la nuit tombe, on peine parfois à y voir clairement du premier coup d’oeil, c’est dommage.

On distingue deux grandes poches zippées dont une derrière un filet pour percevoir ce qu’on y range, un grand compartiment matelassé de 20 x 25 cm pour y loger un mini PC ou une tablette par exemple, et d’autres emplacements prévus pour des petits objets tels que des petits tournevis, crayons, ciseaux, etc…

 

Côté aménagements, on a donc largement de quoi faire pour organiser correctement son chargement histoire d’avoir un accès plus rapide.
Certains pourraient par contre être un peu frustrés du volume général réellement disponible en raison des multiples compartiments et aménagements. J’avoue avoir peiné à trouver les 25L de ce sac, c’est le revers de la médaille. Ce sera au cas par cas, si vous êtes du genre à ne prendre que le strict minimum ou à l’inverse à vous encombrer de choses pas toujours très utiles ^^

Si jamais vous avez besoin de plus d’espace, Enduristan propose de ce fait deux options sympathiques. La première, c’est d’y adjoindre des pochettes Add Pack aux emplacements prévus sur les côtés du sac ou sur la ceinture ventrale, et même pourquoi pas une sacoche Base Pack de 6,5L à 12L que l’on pourra fixer directement à l’arrière du sac Hurricane grâce aux 4 boucles prévues.
Tout a été pensé en terme de modularité pour convenir à tous les usages, que ce soit à moto ou pour une randonnée pédestre d’ailleurs.

Petite note d’amélioration, je trouve que la fermeture éclair principale du sac descend 1 à 2 cm de trop et on se retrouve gêné pour la refermer à fond à cause du compartiment latéral pour les bouteilles. Il me manque souvent 1 cm pour la fermer correctement. C’est du détail qui a son importance dans le cas d’un sac qui se veut 100% étanche.

 

Confort d’usage, on prend la route

En l’installant sur vos épaules, il faudra prendre 1 minute pour veiller à bien le serrer au torse. En effet, le système de serrage est tel que la majorité du poids va être retenu par votre poitrine et non pas uniquement sur les épaules.
Il suffit de tirer fermement les deux petites sangles de biais pour le serrage du haut du sac, et les deux sangles latérales pour le maintien ventral. C’est vite fait et l’on se réjouit de constater qu’il n’apporte évidemment aucune gêne dans nos mouvements.

 

Le dos et les bretelles sont bien matelassées pour ne pas ressentir de point dur, et si vous utilisez la poche d’hydratation, vous augmentez encore le confort grâce au moelleux qu’elle apporte.
Évitez évidemment d’y mettre des objets gênants voire dangereux, ou positionnez-les à la verticale dans le sac. Car même si votre dorsale de protection limitera l’impact en cas d’accident, vous ne mettrez pas toutes les chances de votre côté si vous chargez mal le sac avec des objets potentiellement risqués pour votre intégrité physique.

On constate que le logo de la marque est rétro-réfléchissant avec la lumière des phares, c’est toujours ça de pris pour notre sécurité.
Il est par contre positionné tout au bas du sac, donc inefficace si vous avec un petit topcase ou un sac de selle sur la moto qui viendront le masquer. Des rappels réfléchissants sur la partie haute du sac et/ou pourquoi pas sur les côtés pourraient constituer un point d’amélioration pour une future version.

 

Je voulais parler d’un point qui m’a gêné plus d’une fois lorsque le sac était relativement chargé, peut-être que l’astuce vous aidera. Presque à chaque fois que je le prenais par la bretelle pour l’installer sur le dos, celle-ci glissait et se retirait parfois du sac pour me rester dans les mains. Elle n’est en fait pas fixée/cousue sur le sac puisqu’elle sort plus ou moins en fonction de la tension des sangles d’ajustement.
Il m’a fallu un moment pour trouver l’astuce, mais il suffit en fait de coincer les boucles en plastique pour qu’elles viennent « pincer » le passage de sangle par en dessous. Il n’y a que comme ça qu’elle ne glisse plus mais ça fait un peu « bidouille » sur le principe, surtout lorsque l’on charge beaucoup le sac. J’aurais clairement apprécié quelque chose de mieux conçu pour éviter cette déconvenue, chose que j’ai pu vérifier sur un autre sac à dos moto qui reprend pourtant le même principe.

 

En dehors de ça, j’ai beaucoup apprécié l’utilisation du sac Enduristan Hurricane pour la route. Il se fait clairement oublier, et même si le poids se ressent assez peu sur les épaules, c’est encore mieux lorsqu’on fait en sorte qu’il pose légèrement sur la selle de la moto quand vous êtes en position assis et qu’il est bien chargé. Ça le déleste un peu plus et on peut alors rouler en l’oubliant presque totalement.

Pour pousser l’expérience, bien que le modèle de 15L soit plus adapté à cet usage, j’ai emporté le sac à plusieurs reprises en tout-terrain également.

 

S’il n’est pas trop chargé, il ne gêne en aucun cas vos mouvements même dans les passages techniques. D’autant plus qu’il vaut mieux, à mon sens, s’ajouter une petit charge sur le torse que sur la moto, elle est déjà assez lourde comme ça. Ce ne sera pas l’avis de ceux qui ont des problèmes aux lombaires bien entendu, il vaudra mieux rester sur un usage route et pistes roulantes dans ce cas là, car c’est dans ces conditions que le modèle de 25L est le plus approprié.

A noter quand même qu’il apportera un surplus de chaleur au corps du fait qu’il obstrue la circulation d’air, dans le dos en particulier et peut-être des aérations frontales de votre veste.

La poche d’hydratation en option vient participer aux aspects pratiques du sac, et combiné à un casque modulable comme ce Kappa KV31 que vous retrouverez prochainement en test sur le site, c’est le combo idéal pour des poses rafraîchissantes rapides. La pipette à 45° permet de passer avec justesse sous certains casques Adventure intégraux sans devoir le retirer, mais ça reste peu pratique à mon goût.

 

En parlant de la poche à eau, je précise que vous n’arriverez pas à mettre les 3L d’eau dans ce sac mais plutôt 2,5L maximum. J’ai eu trop de mal à l’insérer lorsqu’elle était remplie d’avantage.
A l’usage, si le soleil tape fort, vous aurez les 2 premières gorgées avec de l’eau un peu réchauffée (celle qui stagne dans le tuyau) mais ça reste ensuite toujours très frais. D’ailleurs en randonnée pédestre, donc sans la grosse veste moto et sa dorsale, la poche à eau apporte une fraîcheur agréable dans votre dos.

 

Côté imperméabilité face aux intempéries, la poussière ou la boue lors d’un usage tout-terrain, je n’ai jamais eu de surprise. Ah si, la seule fois c’est quand j’avais mal refermé une fermeture 😀 c’est entièrement ma faute !
Plus sérieusement, il n’est pas fait pour être plongé dans la rivière mais il gardera sans mal vos affaires au sec dans des conditions normales d’utilisation. Le sac Enduristan Hurricane rempli parfaitement son office sur ce point, en plus d’être particulièrement endurant faces aux agressions des branches ou des chutes.

Vous souhaitez nous soutenir ?

Si ce produit vous intéresse, sachez que vous pouvez nous aider à financer le site, en cliquant sur le lien ci-dessous pour l’acheter. Nous récupérerons ainsi une petite commission sur votre achat sans que cela ne vous coûte quoi que ce soit ✌️

Acheter le sac Enduristan Hurricane sur Ixtem-Moto

 

Retrouvez ce test en vidéo

Test du sac à dos Enduristan Hurricane, le bon compagnon d'aventure
Enduristan est une marque qui nous a habitués à des produits aussi discrets que robustes et étanches, et le sac Hurricane ne déroge pas à la règle.

Pas de folie sur le design mais on peut dire qu'ils se sont lâché sur les multiples compartiments et aspects pratiques ! Il est idéal pour une sortie sur un long weekend et plus, mais peut-être en complément d'un autre sac sur la moto pour prolonger votre séjour étant donné que les 25L sont finalement assez vite remplis. Les espaces de rangement astucieux viennent rogner sur le volume global, mais ce n'est qu'une simple question d'utilisation propre à chacun.

Mes regrets portent plutôt sur l'absence de rouge à l'intérieur, si cher à la marque et réellement pratique, ainsi que sur les bretelles qui n'ont pas un vrai système de retenue bien étudié à mon sens pour un sac proposé à 190€ en prix public.

Mais ce que j'en retiens au final, c'est qu'il est un allié de choix pour des sorties qui le mettront à rude épreuve sans se soucier particulièrement de ce que l'on peut lui faire subir, et qu'on le supporte très bien même sur une grosse journée d'utilisation y compris sur quelques portions de tout-terrain.
On a aimé
  • Très haut niveau de résistance comme à l'accoutumée
  • Confortable à porter, ne tire pas sur les épaules
  • Compartiment présent pour une poche à eau
On n'a pas aimé
  • Bretelles qui mériteraient un meilleur système de retenue
  • L'intérieur n'est pas rouge comme habituellement
  • Des zones rétro-réfléchissantes en hauteur seraient un plus
3.9Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.